La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a approuvé, le 8 novembre, à Yaoundé, une charte de bonne conduite des acteurs du marché monétaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique (Cemac). Celle-ci entre en application immédiatement et s’applique à l’ensemble des établissements de crédit de la sous-région.

Le siège de la BEAC à Yaoundé au Cameroun. © D.R.

 

Le Comité de politique monétaire de la Banque des États d’Afrique centrale (BEAC) a approuvé, le 8 novembre, à Yaoundé, une charte de bonne conduite pour encadrer les activités des acteurs du marché monétaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Selon le président du comité de politique monétaire, Abbas Mahamat Tolli, cette initiative vise à maintenir la confiance entre les acteurs du marché monétaire de la Cemac. Cet instrument est censé promouvoir le développement de chaque compartiment de ce marché, notamment celui relatif aux transactions interbancaires. La charte permettra également de favoriser le dialogue entre les équipes des établissements de crédit de la Cemac et entre celles-ci et les équipes de la Banque centrale, à travers les clubs de trésoriers à l’échelle nationale et régionale.

Ce nouveau dispositif réglementaire regroupe 17 articles répartis sur 5 titres. Toutes les modifications, selon Abbas Mahamat Tolli, doivent «être soumises à l’approbation du Comité de politique monétaire, après consultation de chaque club national des trésoriers et avis du club régional des trésoriers».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW