Le Groupe indépendant d’élaboration de la norme nationale FSC (Forest Stewardship Council) a organisé, le 17 octobre à Libreville, la réunion du Forum consultatif public. L’objectif visé était l’élaboration de la norme nationale FSC pour la certification des forêts gabonaises.

Le Groupe indépendant d’élaboration de la norme nationale FSC (Forest Stewardship Council), posant, le 17 octobre 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Les représentants des principaux acteurs nationaux du secteur des forêts et de l’environnement se sont retrouvés, le 17 octobre à Libreville. L’objectif était de réfléchir à l’élaboration de la norme nationale de gestion forestière du Forest Stewardship Council (FSC).

Cette certification garantit que les forêts sont gérées de façon à «assurer le maintien du couvert forestier à long terme, et à préserver la biodiversité. Plus précisément, elle garantit que les plans de gestion sont élaborés de façon à protéger les espèces menacées via des processus obéissant à une démarche responsable».

«C’est donc conscient des bénéfices que génère ce système de certification que le président Ali Bongo a annoncé le 27 septembre 2018, que d’ici à 2022 toutes les concessions forestières devraient avoir obtenu la certification FSC», a rappelé le président du groupe d’élaboration de la norme nationale FSC. «C’est dire que le travail que nous avons amorcé depuis 2015 se voit renforcer de revêtir un intérêt: la gestion durable des forêts du Gabon», a insisté Samuel Bayani Ngoyi.

Le Groupe d’élaboration des normes FSC au Gabon a produit la troisième ébauche de la nouvelle norme nationale FSC. Ce document est l’avant-dernière mouture. Il est le résultat de la prise en compte des commentaires des acteurs, sur les première et deuxième ébauches élaborées à partir du document final des indicateurs génériques internationaux de la version 5 des principes et critères du FSC et du cahier de charges.

«Au terme des derniers avis et commentaires, la version actualisée de la norme nationale sera transmise aux instances habilitées FSC pour approbation. C’est à la fin de cette ultime étape que la Normale nationale FSC deviendra le document de référence qui sera utilisé par les auditeurs accrédités par le FSC pour évaluer la gestion en République gabonaise», a conclu Samuel Bayani Ngoyi.

Le FSC est une organisation indépendante non gouvernementale, à but non lucratif créée pour encourager une gestion forestière écologiquement adaptée, socialement bénéfique et économiquement viable des forêts de la planète.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW