L’équipe chargée du projet de la création d’une chambre nationale de métiers et de l’artisanat au Gabon a procédé, le 28 novembre, à la restitution des actions d’étape pour la matérialisation de ce projet.

Les officiels à la restitution des actions d’étape du projet de création d’une chambre nationale de métiers et de l’artisanat au Gabon, le 28 novembre 2019. © Gabonreview

 

Gabonreview

Le projet de création de la Chambre nationale de métiers et de l’artisanat se précise. Le bilan d’étape a été apprécié le 28 novembre, à Libreville, par les différentes parties prenantes de ce projet. Il s’agit notamment du ministère des Petites et moyennes entreprises et l’assemblée permanente des Chambres des métiers et de l’artisanat de France (APCMA), avec l’appui de l’ambassade de France au Gabon.

«Cette coopération entre nos deux pays se construit pas à pas. Elle vise à favoriser la structuration du secteur de l’artisanat, notamment par la création d’une chambre nationale de métiers et de l’artisanat au Gabon», a déclaré l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, souhaitant des fondations solides pour cette institution.

Selon la coordinatrice du projet, Rachel Ebaneth, et le responsable des relations extérieures du CMA, Rafael Paniagua, à ce jour, le projet a été marqué par plusieurs avancées et réalisations. Au nombre de celles-ci figurent l’élaboration de termes de référence et une étude de faisabilité ; la tenue d’un programme de compagnonnage artisanal dans 6 provinces du pays ; l’élaboration de diagnostics filières ; la modélisation du parcours de l’entrepreneur ; la promulgation de la loi relative à l’organisation du domaine de l’artisanat et la mise en place d’une cellule de coordination dédiée à la mise en œuvre du projet.

«La future chambre des métiers de l’artisanat constitue une réponse concrète aux problématiques de l’accès à l’employabilité et de la lutte contre l’exclusion. Je me réjouis de ce qu’elle permet à ce stade du projet d’offrir des formations aux artisans à travers des programmes de compagnonnage artisanal», a déclaré le ministre des Petites et moyennes entreprises, Jean-Marie Ogandaga.

Dans les prochains mois, l’équipe projet s’attellera à l’aboutissement en 2020, de l’ancrage territorial de la Confédération nationale des artisans et petites entreprises du Gabon (Capeg) à travers son installation dans trois provinces : le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Ivindo et la Nyanga). Le lancement des activités du comité de pilotages, le suivi et la mise en place des organes de gouvernance de la chambre des métiers sont également au programme.

La Chambre des métiers de l’artisanat qui sera mise en place l’année prochaine devra assurer l’accompagnement à la création d’entreprises de réparation et de sous-traitance pour favoriser l’insertion des jeunes et des femmes entrepreneurs au Gabon, dans les métiers variés.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW