La première session d’appel à projets du Centre d’incubation des startups africaines (CISALAB) est ouverte. Dédiée aux projets axés sur les nouvelles technologiques, les énergies renouvelables, l’intelligence artificielle, la domotique et la finance digitale, cette session s’étalera du 30 septembre au 7 octobre 2019.

Le Cisalab lance jusqu’au 7 octobre 2019, sa première session d’appel à projets pour l’incubation des jeunes pousses dans les domaines innovants. © ecomnews.fr/

 

Le cabinet de gestion, de conseil en finance et d’informatique (Cagecfi. SA) ouvre son centre d’incubation aux startups du continent. Il lance sa première session d’appel à projets qui s’étendra du 30 septembre au 7 octobre.

Cette session est dédiée aux projets axés sur les nouvelles technologiques, les énergies renouvelables, l’intelligence artificielle, la domotique et la finance digitale. Ces projets peuvent être à but lucratif ou social. «À l’issue de la phase de présélection, un jury composé d’éminentes personnalités dans le mentoring de jeunes pousses fera la sélection des 10 meilleurs projets qui auront l’occasion de défendre leurs idées lors d’un pitch devant ce même jury.»

Les trois meilleurs projets seront récompensés, à travers un programme d’incubation d’une durée comprise entre 1 an et 2 ans. Cette incubation comprenant un accompagnement en conseil opérationnel ou financier, des partenariats pour le développement de projets avec les experts de Cagecfi, l’accès à l’écosystème d’innovation de Cagecfi (la recherche et le développement expérimental dans les laboratoires de créativité), le mentoring et l’accès gratuit à l’espace de coworking.

Chaque candidat, porteur d’un projet innovant susceptible de résoudre des problèmes concrets dans les différents secteurs retenus, est invité à remplir le formulaire d’inscription disponible sur le site de l’incubateur, www.cisalab.org, jusqu’au 7 octobre 2019.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW