L’édile de Libreville a été porté à la tête de Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique), l’organisation chargée de représenter les collectivités territoriales du continent au niveau mondial.

Le maire de Libreville, Léandre Nzué a été porté à la tête du Comité exécutif de CGLU Afrique, le 18 juin 2019 au Caire (Egypte). © D.R.

 

Moment de la 20e session du Comité exécutif de CGLU Afrique, le 18 juin 2019. © MAP

Élu maire de la commune de Libreville à la suite des élections locales d’octobre 2018, Léandre Nzué vient d’être porté à la tête de CGLU Afrique. Il en est le nouveau président du Comité exécutif. Son élection –«à l’unanimité» à en croire ses proches- est intervenue, le 18 juin, à la faveur de la 20e session du Comité exécutif de CGLU Afrique organisée au Caire en Égypte, dans le cadre des Réunions statutaires de l’organisation, qui tient également jusqu’au 21 juin prochain son forum sur le thème «Villes africaines, motrices du développement durable du continent». Au Gabon, beaucoup voient dans l’élection de l’édile de Libreville la preuve du leadership diplomatique des autorités gabonaises.

Mieux, avec l’élection de Léandre Nzué, la capitale gabonaise abritera désormais le siège de la section Afrique centrale de CGLU Afrique. «Lors de son installation, rapportent les collaborateurs du maire de Libreville, le président du CGLU Afrique s’est engagé à encourager l’unité et le dialogue, faciliter les investissements publics et privés, favoriser l’intégration des associations et des organisations non gouvernementales pour une meilleure gestion des villes africaines jusqu’en 2021, date de la fin de son mandat.»

Créée en 2005, CGLU Afrique est chargée d’assurer la représentation des collectivités territoriales d’Afrique au niveau mondial. L’organisation compte 47 associations nationales de collectivités territoriales et plus de 2 000 villes et collectivités territoriales adhérentes directes, pour 350 millions de citoyens à travers le continent. CGLU Afrique se fixe trois principales missions : «promouvoir la décentralisation en Afrique», «soutenir la création et le renforcement d’associations nationales des collectivités territoriales dans le but de promouvoir un dialogue structuré entre le gouvernement et les collectivités territoriales» et «contribuer au développement et à l’unité du continent africain à partir des villes et territoires».

 
 

5 Commentaires

  1. Kavazingo dit :

    Du n’importe quoi! Il ferait mieux de s’occuper de Libreville, la ville la plus sale du monde.Au lieu d’aller “torcher” des éloges ailleurs.A sa place, je ne devrais pas me montrer dans ce genre de forum, tellement Libreville fait honte en matière de propreté.
    Ça ne sert à rien d’aller pavaner à l’étranger avec l’argent du contribuable, c’est à libreville -poubelle qu’on l’ attend.
    Et puis, cessez de nous distraire!

  2. bassomba dit :

    Félicitations Mr le Maire!

  3. Axelle MBALLA dit :

    De la très haute plaisanterie. Quelqu’un qui ne rien des collectivités territoriales, quelqu’un qui ne connait rien du droit (droit public, droit local)quelqu’un pour qui les problématiques de la décentralisation ressemblent à un “voyage sur saturne. Quelqu’un qui ne connait pas ce qu’est une ordonnance, un décret, une loi, un arrêté, une décision, quelqu’un qui ne sait pas ce qu’être un élu local, un conseiller municipal, peut-il comprendre que c’est une honte d’accepter ce titre quand on est dans une dictature comme celle du Gabon qui pendant bientôt 45 ans, refuse de mettre en place une vraie décentralisation telle que l’appliquent progressivement (le Sénégal en tête, le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Mali et autres pays de l’Afrique de l’Ouest. La France qui a fabriqué l’Etat du Gabon savait qu’elle en jouirait infiniment sur les plans du pillage économique industriel et financier et en ferait la grosse honte constitutionnelle et institutionnelle de l’Afrique francophone.

    Quelqu’un pourrait-il me contredire?
    S’il vous plait!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW