Regroupés au sein d’une entité en gestation, des anciens hauts commis de l’Etat se sont rendus chez le Premier ministre, le 28 juillet dernier, pour lui faire part de leur projet.

Les anciens hauts cadres de l’administration gabonaise devisant avec Daniel Ona Ondo. © Presse de la Primature/Jr Mboulet
Les anciens hauts cadres de l’administration gabonaise devisant avec Daniel Ona Ondo. © Presse de la Primature/Jr Mboulet

 

Estimant être encore à mesure de servir leur pays en mettant à contribution leur expérience, plusieurs anciens hauts cadres originaires de la province du Woleu-Ntem, conduits par le général André Eyéghé, se sont constitués en comité des sages. Les membres de cette plate-forme consultative en gestation, sont récemment allés à la rencontre du Premier ministre.

Se voulant une courroie de transmission entre la base et les plus hautes autorités de l’État, ils entendaient lui exposer les tenants et aboutissants d’un projet qu’ils ambitionnent d’étendre à d’autres provinces du Gabon. «Après avoir rendu des services à la nation et, compte tenu de ce que le Seigneur nous accorde encore son souffle de vie, nous nous engageons comme un seul homme à accompagner les autorités dans la gestion des problèmes que peuvent rencontrer les populations de la province du Woleu-Ntem au quotidien», a déclaré le chef de file de ce comité, le général André Eyéghé.

Pour sa part, Daniel Ona Ondo n’a pas manqué de manifester à l’endroit de ses hôtes, son intérêt pour cette démarche qui, in fine, contribue à la création d’un véritable cadre d’échange et de discussion.

Les initiateurs de ce comité, le veulent apolitique. D’où la présence en son sein, d’anciens hauts cadres de l’administration sans étiquette politique.

 

 
 

4 Commentaires

  1. Madouaka dit :

    Tient une nouvelle organisation pour bouffer à la présidentielle. ça va être un feu d’artifice d’enveloppes. Faut que je pense à monter une asso avec mes potes

  2. lari yari dit :

    Non Madouaka, vous etes trop pessimsite frère.Il s’agit plutot de gens vu leur age avancé et en repantis de ce qu’ils ont activement contribué à la déchéance du gabon, ils tentent un acte héroique contre la chanson émergence pour contribuer cette fois à sauver le gabon en soutien des quelques rares gabonais patriotes comme vous…l’espoir fait vivre!!!

  3. manondzo dit :

    Je dis hein Madouaka, que peut le Woleu-Ntem détaché du Gabon? Imaginons le; la province n’a aucune ressource vitale, sauf un semblant d’agriculture; le pétrole: zéro, le manganèse zéro, l’uranium zéro, la bouche 100/100; en réalité il y a quoi au “grand nord”?

  4. Juste dit :

    Je suis juste…
    Que peut le grand nord détaché du Gabon, Bonne question! En effet, le grand nord n’a rien de toutes ces richesses ici citées qui sont d’ailleurs la cause du malheur du Gabon, malheureusement.
    Moi je demanderais qu’a le Gabon avec toutes ces richesses…??? Dans tous les huit autres coins du Gabon sauf aucun, les GABONAIS souffrent et meurent de faim, sauf dans le grand nord où les populations mangent à leur aise. Il n’y a qu’à remarquer que tous les gabonais sont devenus avares, mais l’hospitalité légendaire du grand nord fait et fera toujours parler de lui…
    Lorsqu’on regarde coté développement des provinces,en tenant bien sûr comptes des différentes grandes richesses plus haut citées, rien à envier des autres, le grand nord fait avec ses moyens, donnez leur ne fut ce qu’un échantillon des richesses que vous valorisez, et vous verrez ce qu’il en feront.
    CECI POUR VOUS DIRE QU’IL S’AGIT DE LA TÊTE ET NON LA BOUCHE…Merci!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW