Le ministre de l’Éducation nationale, Michel Menga, a lancé le 28 août 2019, les travaux de la première commission d’orientation des élèves de l’enseignement général vers l’enseignement technique. 2660 dossiers seront examinés.

2660 dossiers scolaires seront examinés dans le cadre de la commission d’orientation. © D.R

 

La première commission d’orientation des élèves de l’enseignement général vers l’enseignement professionnel et technique a lancé ses travaux le 28 août. Il s’agira pour ses membres de valider les avis portés par les chefs d’établissements, sur le choix des élèves.

Pour cette première phase, 2660 dossiers seront examinés pour l’orientation de 2260 candidats à la formation professionnelle et technique. Cette  orientation serait conforme à l’une des cinq grandes résolutions retenues dans le rapport de la Task force pour l’Éducation.

L’orientation consiste à mettre les individus sur de «bons rails», sur une «bonne voie», sans pour autant les contraindre. Or, pour les jeunes en quête d’une voie, qu’elle soit professionnelle ou générale, elle signifie bien souvent un processus de sélection par l’échec, en fonction des résultats scolaires. «Dans le monde de l’éducation ou de la formation, l’une des choses les plus difficiles, les plus complexes, c’est l’évaluation et l’orientation. Évaluer ce n’est pas facile de même qu’orienter. Il s’agit d’une immixtion, incursion dans la vie de quelqu’un, en lui traçant un chemin pour sa vie future. C’est une lourde mission», a précisé le ministre de l’Éducation nationale. Michel Menga a invité les membres de la commission à faire consciencieusement leur travail.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW