Le vote du bureau du Conseil départemental de la commune d’Akanda est prévu pour ce 3 février. La coalition Union nationale/Rassemblement héritage et modernité (UN-RHM) a décidé de ne pas participer au vote.

Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi entouré des représentants UN et RHM lors de la conférence de presse. © Gabonreview

 

«Nous ne présenterons aucune candidature aux différentes fonctions de maire et de maire adjoint au sein de l’exécutif municipal», a déclaré au cours d’une conférence de presse ce 31 janvier, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, le représentant de la coalition Union nationale/Rassemblement héritage et modernité (UN-RHM).

Pour la coalition, cette démarche est loin d’être une «position de défiance» à l’égard du PDG, c’est plutôt un geste «amical», afin de laisser le parti majoritaire «libre de son choix». «Comprenons-nous bien : loin d’être dogmatique, notre position se veut constructive et transparente. Il nous semble en effet de bonne politique de permettre à la majorité municipale d’exercer pleinement ses compétences de gestion au cours de ce mandat», a insisté Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi.

Les conseillers de la coalition UN-RHM exerceront «une fonction de contrôle de l’action de l’exécutif municipal au sein du Conseil».

A l’issue des élections municipales dans les premier et deuxième arrondissements de la commune d’Akanda, les listes de la coalition UN-RHM s’en sont sorties avec 3 conseillers municipaux sur les 20 sièges du premier arrondissement et 8 conseillers sur les 27 sièges que compte le deuxième arrondissement. Soit un total de 11 conseillers pour cette coalition sur les 47 sièges da la commune. Le Parti démocratique gabonais (PDG) en a obtenu 28 et deux autres listes se partagent les sièges restants. Bien qu’elle soit la deuxième force politique de cette commune, la coalition UN-RHM ne participera pas au vote du 3 février.

Toutefois, elle compte proposer au Conseil la réalisation des projets majeurs contenus dans leurs projets proposés lors de la campagne électorale. «Nous participerons à l’amélioration des décisions et des projets que nous jugerons utiles ou pour ses habitants. Enfin, nous nous opposerons à toutes les décisions du Conseil municipal que nous jugerons contraires aux intérêts de notre commune ou de ses habitants», a prévenu Jean-Gaspard Ntoume Ayi.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW