Le budget primitif du Conseil départemental de la Mpassa a été voté le 24 septembre à Franceville. Pour 2019, cette institution fonctionnera avec une enveloppe en baisse de 37,32% à 248 millions de francs CFA.

Une rue de Franceville dans le département de la Mpassa. © D.R.

 

Réunis en session ordinaire, le 24 septembre à Franceville, les 24 conseillers du Conseil départemental de la Mpassa ont arrêté le budget primitif de l’exercice 2019. Soit 248 millions de francs CFA en dépenses et en recettes. Une enveloppe en baisse de 37,32% par rapport à l’année dernière.

Le président du Conseil départemental a promis de mettre en place des stratégies pour renflouer les caisses de son institution. «Ces stratégies permettraient d’atteindre des budgets plus productifs pour d’amorcer les actions et projets d’appui au développement», a déclaré Joël Leyoumou.

Les conseillers départementaux ont aussi procédé à trois autres délibérations. L’une d’elles a consisté à autoriser le président du Conseil départemental à signer une convention avec un concessionnaire pour l’acquisition d’un véhicule de fonction. Une autre a permis à l’institution de solliciter auprès du Conseil national de l’Eau et de l’électricité (CNEE), la prise en charge des fontaines du village Moulende, situé à quelques kilomètres de Franceville.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW