Pour la construction de 1000 logements à Okolassi, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a obtenu l’appui financier de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC). La convention sera signée d’ici fin mai. L’annonce a été faite, le 16 mai, au vice-président de la République Pierre-Claver Maganga Moussavou.

Photo de famille à l’issue de la rencontre. © Facebook-Pcmm

 

À l’issue de son Conseil d’administration, le 19 avril dernier à Malabo, la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a décidé d’octroyer au Gabon un prêt de 45 milliards de francs CFA. Cet argent est destiné au financement du projet de construction de 1000 logements sociaux porté par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Le sujet était au centre des échanges, le 16 mai, entre le directeur général de la CNSS Nicole Assélé qu’accompagnaient deux autres directeurs, et le vice-président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou. «Nous sommes juste venus informer le Vice-président de la République que nous avons obtenu un soutien de la BDEAC afin de nous permettre d’offrir 1000 logements à notre personnel dans le site de Okolassi 2», a déclaré Nicole Assélé à l’issue des échanges.

Selon elle, ces logements seront prioritairement destinés aux agents de la CNSS. À en croire son propos, ils présentent de meilleurs gages en termes de remboursement. «Nous allons récupérer à la source. Donc, il faut être sûr que le financement va être remboursé», a-t-elle dit. Si 2000 dossiers sont déjà en état de traitement, les premières maisons sont attendues d’ici 1 an et demi tandis que la signature de la convention de financement devrait avoir lieu d’ici peu. «Nous attendons d’ici la fin du mois, le directeur général de la BDEAC qui sera au Gabon pour signer la convention avec la CNSS. Et normalement, autour du mois d’août, on devrait commencer à mettre la première pierre. 1 an et demi après, nous aurons les premières maisons», a promis Nicole Assélé.

Selon la communication du Vice-président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou a «mis en évidence la nécessité de la construction des universités dans les grands pôles régionaux (Ngounié, Haut-Ogooué, Ogooué-Maritime et Woleu-Ntem) et des résidences universitaires». «Ce projet de construction intéressant et porteur de développement déconcentré pourrait aboutir avec le financement par les fonds de pension», soutient la communication de Vice-président de la République.

 
 

1 Commentaire

  1. Rondéntchéyo dit :

    La gestion que vous nous montrez là, la CNSS qui dit avoir des tensions de trésorerie s’engage encore dans des emprunts avec intérêts auprès de la BDEAC.45 milliards alors que nicole assélé disait que les réserves de la CNSS seraient à 20 milliards,elle veut faire construire des logements pour les agents de la CNSS(je ne suis pas contre)mais est-ce le role premier de la caisse? Ne serai-il pas judicieux de stabiliser sa trésorerie avant de s’engager dans des prêts?Ceux qui cotisent sont de moins en moins nombreux prétendront-il a toucher une pension si vous continuer à gérer comme ça?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW