Si l’ASO Chlef annonce toujours la signature de l’attaquant international gabonais Johan Diderot Lengoualama, il n’en est rien en réalité, et le joueur est reparti au Gabon, a appris Footafrica365.fr. Le point sur cet épineux dossier.

Lengoualama Foot Gabon

La photo trône toujours en tête du fil d’informations du site officiel de l’ASO Chlef : «Lengoualama signe pour deux ans », écrit le club algérien. «Les négociations ont duré trois heures au siège de la direction du club entre le président de celui-ci, Abdelkrim Medouar et le manager du joueur, Gyou. Ils seraient tombés d’accord pour un montant faramineux qui est une première dans l’histoire de l’équipe», peut-on encore lire. Fin de l’histoire, transfert conclu, comme votre site et tant d’autres l’annonçaient alors ? Pas vraiment. Selon les informations recueillies depuis par Footafrica365.fr, l’affaire a pris du plomb dans l’aile. «Suite au désaccord entre Mangasport, club du joueur, et l’ASO Chlef, Lengoualama a finalement quitté le lieu de stage où il se trouvait avec l’équipe algérienne. Depuis ce [mardi] matin, il est à Libreville, il rejoindra dans quelques jours la sélection espoir du Gabon pour la préparation des JO», nous explique une source proche du dossier.

La transaction aura donné lieu à maintes tergiversations. Jugez plutôt : après avoir dans un premier temps donné son accord sur la somme de 50 000 euros pour céder son attaquant, Mangasport s’est rétracté et a fait monter les enchères, refusant finalement de libérer son joueur, alors que celui-ci avait déjà rejoint l’ASO Chlef. Une situation d’autant plus illisible que les différentes parties prenantes, club gabonais comme représentants du joueur, ne donnent pas toujours l’impression de parler d’une seule voix dans ce dossier.

Dernier, sinon ultime rebondissement : un communiqué émis par l’agent du joueur, et diffusé en fin d’après-midi ce mardi, vient nier tout transfert. «Contrairement à certaines informations erronées parues ces derniers jours dans la presse africaine, l’attaquant international espoir Johan Lengoualama reste sociétaire de l’AS Mangasport de Moanda, écrit le club de l’élite gabonaise. Les discussions entamées depuis deux semaines entre l’AS Mangasport et le club algérien de l’ASO Chlef (…) n’ont pu aboutir à la suite de divergences entre les deux clubs sur les modalités financières d’une mutation définitive du joueur (indemnité de transfert et intéressement sur la revente).» Et de dénoncer «la présence d’intermédiaires peu scrupuleux ayant essayé de s’immiscer dans ce dossier de transfert et ayant communiqué de fausses informations sur ses prétendues exigences salariales.»

Fin de l’histoire ? Reparti dans son pays, Lengoualama est plus loin que jamais de l’ASO Chlef. Pourrait-il s’y engager un jour ? Notre source en doute fortement. «Le joueur ne rejoindra sans doute pas l’ASO ultérieurement. Si sa prestation aux Jeux Olympiques est convaincante, il rejoindra soit la Hongrie, soit la France où il a des contacts», nous dit encore ce proche du dossier. Le club hongrois de Gyor a une longueur d’avance et a déjà discuté avec le joueur. «A l’issue [des JO], Alain Aboumi, président de l’AS Mangasport, et Louis Denolle, agent FIFA exclusif de Johan Lengoualama, se rencontreront pour évoquer l’avenir sportif du joueur», conclut à ce sujet le communiqué. Le feuilleton n’en est donc sans doute pas à son dernier épisode.

Article de Patrick Juillard (Rédaction Football365/FootSud)

 

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW