Quatre ans après sa dernière visite dans le pays, le président ivoirien sera reçu mercredi par son homologue gabonais, «pour une visite de travail et d’amitié», dont la durée n’a pas été précisée.

Ali Bongo et Alassane Ouattara, en août 2015, à Libreville. © aip.ci

 

Une semaine après le Togolais Faure Gnassingbé, c’est au tour d’Alassane Ouattara de rendre visite à Ali Bongo, sept mois après la l’AVC dont a été victime le président gabonais. Le président ivoirien est attendu à Libreville, mercredi 15 mai. Officiellement, il s’agit d’«une visite de travail et d’amitié».

Cinq jours après l’audience accordée par Ali Bongo à Philippe Mangou l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon, «les deux chefs d’État auront des échanges sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre Libreville et Abidjan, mais également sur des sujets d’intérêt commun liés, entre autres, aux questions de paix, de sécurité et de développement des sous-régions Afrique centrale et Afrique de l’ouest», informe le palais présidentiel.

La dernière visite d’Alassane Ouattara au Gabon remonte à août 2015. Le président ivoirien était venu à Libreville pour prendre part à la 4e édition du New York Forum Africa (NYFA). Il n’avait pas pu se rendre au Gabon en 2016 pour assister à l’investiture d’Ali Bongo. À l’époque, le dirigeant ivoirien avait justifié son absence par «l’actualité» dans son pays.

 
 

19 Commentaires

  1. marionette-française dit :

    Il n’y a que des marionnettes de la cellule africaine de l’Elysée pour venir poursuivre le spectacle théâtrale. FORMIDABLE !!!

  2. Diouf Bakayoko dit :

    Nous allons faire irruption là où se trouve le sosie de Ali Bongo avec le peuple souverain et nous allons forcement dissoudre toutes les institutions illégales y compris le gouvernement. Faux et usage de faux devant la communauté internationale..!… Ah nyambieee….

  3. Mébiame Oscar dit :

    Pourquoi vous faites au peuple gabonais ? A quoi ça vous sert de mentir ? Vous n’empêcherez pas la libération totale du Gabon. Nous sommes décidés à nous libérer du joug bongoiste et français.

  4. CHRISTINE Madeleine dit :

    Et pourquoi pas Emmanuel Macron ? Vous croyez que même si ce dernier débarque à Libreville, nous allons croire qu’Ali Bongo (alias l’ASSASSIN -USURPATEUR) est vivant ?

    Il n’y a que les 40% des gabonais qui ont votés pour lui à la dernière présidentielle de 2016 qui voudrait croire encore à un espoir de vie. Mais les 60% qui ont votés Jean Ping (le VAINQUEUR DE LA PRÉSIDENTIELLE DE 2016) savent que son corps est déjà plein d’asticots.

    Continuez votre pièce théâtrale avec pour acteur principal la FRANCAFRIQUE. Le disque est rayé depuis fort longtemps. Merci pour les valets que sont Faure Gnassingbé et Alassane Ouattara. Ils sont de très bons comédiens. Félicitations!

  5. Serge Makaya dit :

    A Ntare Nzame !!! No comment ! Pauvre Gabon !

  6. Adolf Mosséssé dit :

    Expliquez-moi pourquoi les présidents de la sous-région :
    Téodoro Obiang Nguéma de la Guinée Equatoriale
    Denis Sassou Nguesso du Congo Brazzavile
    Ces deux présidents sont à 1 heure de vol maximum de Libreville; pourquoi ne se bousculent-ils pas pour venir au Gabon rendre visite de courtoisie à leur Homologue convalescent ?

    • Julien dit :

      Bonne question Adolf. Merci.

      • Bkl dit :

        Pour la simple et bonne raison que ces deux présidents n ont pas de tres bonne relation avec ali bongo alors pourquoi se presseraient t ils pour rencontré . Je ne suis pas pour le systeme en place mais il ne faudrait pas voir le mal partout sans avoir une vision global.

    • bassomba dit :

      Si d’ordinaire on n’a pas l’habitude de se rencontrer, ce n’est pas parce que l’un est convalescent que l’autre va lui rendre visite!
      Et puis c’est quoi votre problème? On ne peut même plus rendre visite à Ali? ça vous empêche de dormir?

      • le bonnet d'âne dit :

        Comme lui vous prenez pitié pour cet homme désormais invisible qui est un multiple meurtrier, mais personne ne prend pitié pour cet/te enfant qui a vu sa mère/son père se faire sauvagement assassiner parfois devant lui/elle et qui grandira sans elle/sans lui? Ben non bien sûr, pauvre assassin invisible désormais, il n’avait vraiment rien demandé à personne, vraiment rien du tout, même pas le soir ou il a introduit chez le gagnant de l’élection présidentielle des joyeux encagoulés pour quasiment tous les tuer. On va lui donner une médaille à titre posthume pour ne pas avoir tué les enfants avec!

  7. Ulys dit :

    Même si Jésus devait venir au Gabon pour rencontrer BOA, je ferai toujours le saint Thomas. Un démon reste un démon avec ses mensonges. BOA est MORT.

  8. François Tellier dit :

    Avec ce énième cinéma, nous avons au moins la preuve que Sylvia Bongo et ses enfants, Pascaline Bongo, Patience Dabany et tout le clan Bongo n’ont jamais aimés Ali Bongo. Sinon ils no us auraient dit la vérité que nous savons depuis fort longtemps:BOA est bien MORT.

    Les gabonais ne sont pas des imbéciles SVP.

  9. Biyoghe Armand dit :

    Vive Jean Ping, le président élu du Gabon.
    Nous n’en connaissons pas d’autre.

  10. Didier dit :

    Si cet Ali Bongo ne peut même pas recevoir une frange de l’opposition radicale, c’est qu’il est bien décédé. Et quand je dis de l’opposition radicale, c’est bien de cette opposition et non celle qui se dit modérée.

    Arrêtez de nous mentir SVP. Et ce n’est pas bien de jouer avec le nom d’une personne morte. Sylvia Bongo, si tu aimais VRAIMENT BOA tu n’aurais jamais accepté ce simulacre. Nous avons maintenant la preuve que tu ne l’as jamais aimée.

  11. Évier Albert dit :

    Ces présidents africains n’ont AUCUNE dignité. Ce sont des esclaves de mon pays la France. Mon épouse ivoirienne me le dit souvent. Même en côte d’Ivoire nous savons depuis fort longtemps que le président Ali Bongo est bien mort. La France cherche actuellement une personne sur pour protéger ses intérêts. Une sorte de valet à ses ordres comme fut jusqu’à présent tous les présidents du Gabon.

    Bonne chance dans votre lutte pour l’indépendance totale de votre pays. C’est toujours possible. Mais il faut vous battre pour cela. Une indépendance ne se donne jamais, elle s’arrache. L’Algérie l’a bien méritée. Mais les autres pays d’Afrique, non. Quand de Gaulle vous les a donné, c’était juste du simulacre.

  12. Roger dit :

    Voici des negres qui veulent rester des esclaves de la France. Pathétique!!

  13. Fiacre dit :

    Si c’est toujours à la France de nous imposer son candidat comme président du Gabon, nous ne ferons jamais rien de bon pour notre pays. Léon Mba et les deux ridicules Bongo n’ont rien fait en quasiment 60 ans d’indépendance. Le Gabon mérite 1000 fois mieux que ce qu’il est actuellement.

    Au Rwanda, ce n’est pas la France qui a imposée Paul Kagamé comme président, et voila que ce petit pays (petit en superficie) s’en sort plutôt bien. “Le cancer du Gabon c’est Ali Bongo”, dixit Laurence Ndong. Moi je dirai plutôt que le cancer du Gabon c’est la France.

    • Pascal NGOUA dit :

      Oui, Fiacre, mais aussi les BONGO quand même. Laurence n’a pas totalement tort. Cette famille BONGO est vraiment une PLAIE INGUÉRISSABLE pour le Gabon. Il faut qu’on en finisse avec eux.

      Notre Président élu c’est Mr Jean Ping. Il doit s’installer au bord de mer.

  14. Kilian dit :

    VIVE LES MARIONNETTES DE LA FRANCAFRIQUE !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW