En prélude à l’arrivée des investisseurs égyptiens au Gabon, le Premier ministre a dirigé, le 17 janvier, une séance de travail avec des membres du gouvernement afin d’adopter les points essentiels de la stratégie pour une meilleure valorisation des atouts du pays.

C’est en août 2017 que le Gabon et l’Egypte ont signé officiellement leurs derniers accords commerciaux, à Libreville. © Gabonreview

 

Une délégation des investisseurs égyptiens est attendue prochainement à Libreville. Après la 4e édition du Forum d’investissement en Afrique, avec pour thème «Investir en Afrique», auquel le Gabon a pris part au Caire, en Égypte, du 20 au 23 novembre dernier, les Égyptiens seront à Libreville pour prospecter les opportunités d’investissement. Pour mieux vendre les atouts du Gabon, le Premier ministre a réuni quelques membres du gouvernement pour préparer cette rencontre. Ce sont les ministres du Pétrole, Vincent de Paul Massassa, des Infrastructures, Léon Armel Bounda Balonzi, de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, des Eaux et Forêts, Lee white, de la Promotion des investissements, Carmen Ndaot, des délégués aux Finances, Sosthène Ossoungou Ndibangoye et aux Infrastructures, Françoise Assengone Obame, qui ont pris part à cette réunion.

Le Gabon étant engagé dans un processus de diversification de son économie, les projets dans les secteurs prioritaires tels que les infrastructures notamment la construction de routes, le bois, les mines, le pétrole et l’agriculture seront au cœur des échanges entre le gouvernement et les hommes d’affaires égyptiens.

 
 

1 Commentaire

  1. Milangmissi dit :

    “La vérité réside dans le fait que servir un régime mafieux vous rend vulnérable de ce regime arbitraire car seul le parrain est à l’abris de ses propres excès. En effet le, propre de l’arbitraire est qu’il peut s’abattre sur n’importe lequel d’entre nous” NYC

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW