Si elles étaient en sommeil ces dernières années, les relations entre le Gabon et la Turquie tendent à se réactiver, avec la nouvelle représentante de Recep Tayyip Erdogan à Libreville. Entre actions sociales et annonces de plusieurs projets culturels et sportifs, Ankara a l’ambition d’accroître sa visibilité et renforcer sa présence au Gabon.

La diplomate Nur Sağman est chargée d’accroître la visibilité et la présence de la Turquie au Gabon. © aa.com.tr

 

L’annonce, en février dernier, par le ministère de l’Enseignement supérieur d’un «partenariat stratégique» avec la Turquie dans le domaine du transfert de technologie annonçait en réalité le réchauffement de la coopération entre Ankara et Libreville. Peu active après les «grands accords» de 2013, la représentation turque au Gabon semble avoir reçu instruction d’accroître sa visibilité. Si bien que Nur Sağman, nouvelle ambassadrice, s’est récemment jointe aux ONG gabonaises Cause commune et Benedicta Cantal pour la remise d’un don de fournitures scolaires aux enfants de parents démunis à Libreville.

Officiellement, cette implication de la diplomate dans les activités sociales au Gabon est censée refléter l’attachement de la Turquie à l’humanitaire. L’ambassadrice n’a pas caché que par ce geste, elle souhaite que les jeunes bénéficiaires se rappellent que «nos deux présidents sont des amis», et qu’«il y a un pays qu’on appelle la Turquie, qui pense à [eux. Ankara envisage visiblement de marquer les consciences, y compris celles des plus jeunes.

Des projets tous azimuts pour le Gabon

En plus du social et du transfert de technologie, la Turquie a récemment dit avoir de grandes ambitions pour le Gabon, notamment dans les domaines sportif, culturel et touristique. Des projets que Nur Sağman a d’ailleurs partagés, le 3 octobre, avec Franck Nguema, ministre de la Culture et des Sports.

Le pays d’Erdogan souhaite, en effet, offrir un spot publicitaire au Gabon à diffuser pendant les vols de la Turkish Airlines. Ce spot, dont le tournage est en préparation est censé accroître le nombre de visiteurs étrangers.

La Turquie envisage également de lancer à Libreville un festival de cinéma auquel prendront part les professionnels nationaux, ainsi que ceux venus d’Ankara. Des personnages de la série télévisée Fatmagül sont attendus au Gabon, a annoncé l’ambassadrice.

Côté sport, la représentation turque au Gabon a le projet d’accompagner financièrement et matériellement les compétitions scolaires et universitaires dans différentes disciplines. Le tournoi de golf organisé à Libreville et sponsorisé par la Turkish Airlines devrait lui aussi reprendre.

 
 

2 Commentaires

  1. Pastoutcol dit :

    les services secrets de la Turquie font équipe avec qui au Gabon… n’est ce pas madame l’espionne numéro une de Turquie …

    L’Arabie saoudite ou le Qatar ce coup ci ?

    Le patron de Madame l’ambassadrice, M. Merdogan dictateur et tortionnaire islamiste Turc est une telle girouette que c’est difficile à gérer…

    Comme c’est fini en Syrie, il cherche de nouveaux débouchés pour ses terroristes …?

    Dégagez au Gabon on préfère Poutine avec Macron pour lui cirer les bottes.

  2. Jean jacques dit :

    Bonne initiative.bravo Mme l’ambassadeur.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW