Le Togolais ne serait que le premier de cordée d’un quarteron de chefs d’Etat africains devant arriver à Libreville. Durant cette «visite de travail et d’amitié» qui devrait durer 24 heures, les deux chefs d’État plancheront sur les «dossiers d’intérêt commun» et sur le renforcement de la coopération entre leurs deux pays. Ce sera la première réception du genre plus de six mois après le début des ennuis de santé d’Ali Bongo. 

Ali Bongo et Faure Essozimna Gnassingbé, le 24 mai 2018, à Libreville. © Presse présidentielle

 

Ali Bongo recevra, mardi 7 mai, à Libreville son homologue Faure Essozimna Gnassingbé dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié, informe la présidence de la République dans un communiqué. Ce sera la première réception du genre pour le président gabonais plus de six mois après son AVC survenu à Riyad en Arabie Saoudite, en octobre 2018. Les deux chefs d’État ont prévu de s’entretenir sur les «dossiers d’intérêt commun», liés notamment au renforcement de la coopération entre leurs deux pays.

Selon la présidence de la République, dans la capitale gabonaise Ali Bongo et son hôte aborderont également «les grandes questions de l’heure au plan international, à l’instar des enjeux politiques et sécuritaires, d’intégration régionale».

Au palais du bord de mer, l’on assure que le président gabonais qui n’a plus reçu ses homologues depuis plusieurs mois se réjouit déjà d’accueillir le président togolais. Les deux hommes, dit-on, «se vouent une estime réciproque». La dernière visite du président togolais au Gabon remonte au 24 mai 2018.

Des sources bien introduites laissaient entendre, depuis la semaine dernière, que le président gabonais se préparait à la réception de trois ou quatre chefs d’État africains. Très peu de personnes ayant eu vent de cette «information», non vérifiée, ne s’étonnent donc pas de ce que Faure Gnassingbé, fort de ses liens d’amitié avec Ali Bongo, en fasse partie et soit le premier de cordée. Les extrapolations et spéculations listent également le Sénégalais Macky Sall, lui aussi crédité d’une excellente relation d’amitié avec le président gabonais, mais aussi Patrice Talon du Bénin s’il n’était préoccupé par la crise politique dans son pays, ou encore Paul Kagamé du Rwanda, l’un des rares chefs d’Etat à avoir souhaité, lors de l’ouverture du XIème sommet extraordinaire de l’Union Africaine à Addis-Abeba, un prompt rétablissement à Ali Bongo un peu après l’accident sanitaire à Ryad. La rumeur est le marché noir de l’information. Celle de la semaine dernière trouve un début de confirmation avec l’arrivée à Libreville du Togolais. Wait and see.

 
 

13 Commentaires

  1. Ari dit :

    Foutaises! Le president gabonais trouvera de la parole pour son homologue togolais, mais sauf qu’il ne trouve rien a dire publiquement a son peuple depuis plus de 6 mois:
    -Tentative de coup d’Etat en Janvier, RAS!
    -Manifestation des lyceens sur toute l’etendue du territoire due a la bourse, RAS!
    -Son soit-disant retour officiel au pays, RAS!
    -Greve des retraites, RAS!
    Un dirigeant qui ne s’adresse jamais directement a ses concitoyens, une curiosite bien gabonaise. Du jamai vu ailleurs.
    Allez chercher l’erreur!!!

  2. Léon Nkogue dit :

    Finalement c’est bien l’opposition et la résistance gabonaise qui dicte le jeu. Il n’y a que ce dictateur comme lui même pour rendre visite à un sosie. Le feuilleton se poursuit. Bravo pour cette nouvelle comédie. Voltaire avait raison en disant que la politique est l’art de mentir. Lol !!!

  3. le bonnet d'Anne dit :

    Comme quoi depuis son retour (d’où déjà ?)L’axe ( du mal ) L – l (Lomé Lbv ) démarre bien !

  4. Hô Chi Minh dit :

    Comment envisager une séance de travail avec quelqu’un qui ne peut tenir une réunion ou un propos pendant 15 mn ?.Maintenant c’est clair ,ils prennent les gabonais pour des idiots.

  5. Ulys dit :

    Le pays de l’anormal = Gabon.
    Le mort ” vivant” assassin et usurpateur rencontre son ami assassin et usurpateur comme lui. A Ntare Nzame !!!

  6. Paul Mba dit :

    Certains prétendent que la France n’est pas complice de ce cinéma qui se joue au Gabon depuis octobre dernier. Ok. Mais pourquoi la France qui prétend ne pas s’ingérer dans la politique gabonaise s’ingéré t’elle dans la politique de la Libye ? Elle y est fortement impliquée. Pourquoi ? De quoi je me mêle ? ET JE VOUDRAI FAIRE CROIRE AU RESTE DU MONDE OU SURTOUT AU PEUPLE GABONAIS QUE JE NE ME MÊLE NULLEMENT DE CE QUI SE PASSE AU GABON COMME COMÉDIE ? Arrêtons de plaisanter SVP…

  7. HOWARD dit :

    C.EST tres bien alors il faudra inviter la presse gaboma et internationale .ne dites plus la presse nait pas conviee a cet evenement de plus il va acceuillir son homologue au tarmac devant la foule togolais et gabonais confondus. pas d,helico

  8. Mimbo dit :

    C’est donc vraie que la réflexion des natures est vivace lorsqu’il est question d’argent ,mais pas pour reconquérir la confiance auprès des compatriotes.Oui c’est vrai qu’ils incarnent la bêtise.Pourquoi ne pas se soumettre à l’avis des médecins gabonais ,s’il est en forme?

  9. CHRISTINE Madeleine dit :

    POURQUOI A-T-ON TOUJOURS PEUR DE DÉNONCER LA FRANCE HAUT ET FORT ? ALORS QUE C’EST ELLE QUI SÈME LE DÉSORDRE EN AFRIQUE ET PLUS PARTICULIÈREMENT AU GABON. CETTE LÂCHETÉ QUI LOGE EN L’HOMME NOIR AFRICAIN FINIRA QUAND ? RÉVEILLE-TOI UN PEU, peuple gabonais…Levons-nous, battons-nous et reprenons notre pays aux ennemis étrangers identifiés qui nous méprisent mais raffolent des richesses de notre terre.

  10. Nzam Ata dit :

    Ils ne savent pas agir ,ceux dont ils sont capables c’est de réagir d’où l’approche du précipice.

  11. ENGOANG NGUEMA dit :

    Le président togolais est à Lbv pour une visite à son homologue gabonais….Généralement, il y’a un communiqué à l’issue de cette rencontre… Je crois que c’est la procédure diplomatique….

  12. Nzam Ata dit :

    M.Engoang,c’est cela lorsque la digue cède de part et d’autre on tente de colmater les brèches avec toute la maladresse qu’on leur connaît depuis toujours.

  13. Il va accueillir son homologue a l’aéroport logiquement…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW