Le ministre des Affaires étrangères représentera Ali Bongo au 14e sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) ayant lieu le vendredi 31 mai, à la Mecque.

Abdu Razzaq Guy Kambogo, le ministre gabonais  des Affaires étrangères, le 29 mai 2019, à Djeddah. © D.R.

 

Convalescent, Ali Bongo ne prendra pas part au 14e sommet islamique de l’OCI prévu le vendredi 31 mai prochain en Arabie saoudite, sous le thème «Main dans la main vers l’avenir». Le président de la République se fera représenter par Abdu Razzaq Guy Kambogo, le ministre des Affaires étrangères, qui depuis le début de la semaine est présent dans le royaume, où il a participé à la réunion préparatoire de cet évènement à Djeddah aux côtés de ses homologues venus des 57 États membres que compte l’organisation islamique.

Au cours du sommet de la Mecque, informe l’OCI, «les dirigeants des États membres aborderont la nécessité de synergie de l’action pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent». Leurs travaux qui toucheront «un large éventail des questions à caractère politique, économique, culturel et social» devraient également aboutir à l’adoption d’«une position claire vis-à-vis des évènements touchant les minorités musulmanes, avec la montée du discours et de la rhétorique de la haine à l’encontre des communautés musulmanes et le phénomène de l’islamophobie».

 «On s’attend à ce que les dirigeants des États membres discutent de la position à prendre concernant les derniers développements sur la question palestinienne, et adoptent une position unifiée par rapport aux récents développements survenus en Libye et au Soudan», ajoute l’OCI.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW