Après 38 ans passés à la tête de la Confédération syndicale du Gabon (Cosyga), Martin Alini cèdera sa place à l’issue de l’assemblée générale élective prévue le 28 janvier à Libreville. Celle-ci opposera Wenceslas Mba Nguema, secrétaire générale sortant de la Cosyga à Philipe Djoula.

Le président sortant de la Cosyga, Martin Alini. © D.R.

 

La Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) connaîtra un changement majeur à sa tête le 28 janvier prochain. Après 38 ans passés au poste de président de la plus grande confédération syndicale du pays, Martin Alini va céder sa place à l’issue de l’assemblée générale élective prévue le 28 janvier à Libreville.

L’élection opposera le secrétaire général sortant de la Cosyga, Wenceslas Mba Nguema, président du Conseil d’administration de l’Office nationale de l’emploi (One), à Philipe Djoula, officier de facilitation à l’Office des ports et rades du Gabon(Oprag).

Secrétaire général adjoint de la Cosyga depuis 14 ans, Wenceslas Mba Nguema dit avoir le profil requis pour succéder à Martin Alini. D’autant plus que «j’ai fait toutes mes classes syndicales. J’ai été secrétaire général du Syndicat des entreprises, secrétaire général de la Fédération des employés avant de devenir secrétariat adjoint de la Cosyga en 2005», a-t-il estimé.

Les partisans de Philipe Djoula estiment que leur candidat est doté d’une grande expérience. «Il a de l’expérience, la combativité, c’est un homme de principes. C’est l’homme idéal pour remplacer valablement l’icône du syndicat au Gabon, Martin Alini», a déclaré Jocelyn Louis Mboma, président du Syndicat de la CNSS et soutien de Philipe Djoula.

Âgé de 85 ans, après 38 ans de vie syndicale au sein de la Cosyga, Martin Alini estime que le temps de passer le flambeau est arrivé. Il exhorte son successeur à «continuer de harceler le gouvernement d’œuvrer à l’amélioration, la protection et la défense les droits des travailleurs », a-t-il déclaré.

 
 

4 Commentaires

  1. Francis dit :

    donc il y avait aussi un équivalent des Bongo dans le milieu syndical?

    décidément en Afrique centrale on aime ça hein…. s’accrocher! loool

  2. Mbire dit :

    «continuer de harceler le gouvernement d’œuvrer à l’amélioration, la protection et la défense les droits des travailleurs »….dixit Martin Alini…laissez moi rire…comment!!! lui aussi, pardon depuis que la CONASYSED de bat, je n’ai jamais vu cet ALINI doit donner son point de vue. arrêtez, on n’a pas un peu honte???

  3. Asphalt dit :

    38 ans?akiéee Alini toi aussi tu as raison de partir et je te félicite pour ça mais après 38 ans je me demande quel bilan fais-tu de tout ce temps passé à harceler le gouvernement comme tu dis?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW