Opposé au Raja de Casablanca, le 16 décembre dans la ville de cette équipe, le Centre Mberi sportif (CMS) s’est incliné (5-0) en match aller du second tour préliminaire de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf). Une lourde défaite sonnant déjà le glas de l’aventure africaine du club de Bosco Alaba Fall.

Action de jeu lors du match Raja de Casablanca-CMS, le 16 décembre 2018 à Casablanca. © lematin.ma

 

Le second tour qualificatif de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf) a été un véritable cauchemar pour le Centre Mberi sportif (CMS). Opposé au Raja de Casablanca, le 16 décembre à Casablanca, la formation gabonaise a été battue 5-0. Rien ne laissait pourtant présager une telle issue, les deux équipes ayant regagné les vestiaires à la pause sur le score de 0-0.

Ecœurés par un auto-goal et un pénalty concédés en début de seconde période, les Gabonais se sont littéralement effondrés face au champion en titre de la Coupe de la Caf. Un véritable drame que le capitaine du CMS a imputé au manque de compétition. «Nous sommes tellement déçus ! Nous avons réalisé une bonne première mi-temps, mais nous avons manqué de rythme en deuxième période. C’est dû au manque de compétition, car nous n’avons que les matchs amicaux dans les jambes», a déclaré Lariva Moussounda.

Une véritable déculottée hypothéquant les chances de qualification du CMS, avant même le match retour dans une semaine à Libreville. Comme l’a d’ailleurs reconnu Lariva Moussounda, qui espère cependant une victoire pour l’honneur. «L’équipe est jeune, c’est un centre de formation. Nous allons rentrer à la maison avec l’envie de gagner le match retour, même si la qualification est presqu’impossible», a ajouté le joueur.

Enclin d’optimisme, le président du CMS, pour sa part, croit toujours en la qualification. «Si les joueurs du club marocain ont marqué cinq buts chez eux, pourquoi les nôtres ne peuvent pas le faire chez nous ?», s’est demandé Bosco Alaba Fall. «Je dois néanmoins reconnaître que nous ne pouvons le faire qu’en répondant tactiquement», a-t-il conclu.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW