La session du Conseil supérieur de la Magistrature présidée par le chef de l’Etat a procédé à d’importantes nominations. Parmi lesquelles celle de Paulette Ayo Mba épouse Akolly, qui remplace Sidonie-Flore Itsiembou épouse Ouwé, nommée directeur général des Affaires administratives à la Chancellerie.

© Gabonreview

© Gabonreview

 

C’est une autre proche d’Ali Bongo qui vient d’atterrir à la tête de la Cour d’Appel de Libreville. Il s’agit de Paulette Ayo Mba épouse Akolly. Cette magistrate fait partie de ceux qui, après la sortie du livre de Pierre Péan, à la fin de l’année 2014, avaient tenu à soutenir que le chef de l’Etat actuel était bel et bien le fils d’Albert Bernard Bongo et de Marie-Joséphine Kama Dabany. Dans une déclaration commune avec Raoul Minko Menguiré, fils de Jean-Léon Menguiré Mba, Paulette Ayo Mba avait en effet affirmé qu’elle jouait au palais présidentiel, alors qu’ils étaient tout jeunes, avec Ali Bongo. Cette déclaration avait, on se rappelle, fait un grand tumulte dans l’opinion, beaucoup d’observateurs accusant la magistrate de «raconter n’importe quoi» !

Sa nomination comme premier Président de la Cour d’appel de Libreville apparaît donc «un beau retour d’ascenseur», selon un membre du Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag). Sa promotion n’est toutefois pas contestée, comme l’a été celle de Sidonie-Flore Ouwé. Pour le moment, les seules craintes exprimées par ses collègues portent sur sa réelle capacité à s’exprimer conformément au droit et à la loi. Elle est en effet décrite comme «une femme brutale, peu courtoise et toujours pleine de certitudes». 

Âgée de 56 ans, la fille de Léon Mba est titulaire d’une maîtrise en droit obtenue à l’Université Omar Bongo, et d’un diplôme de magistrat obtenu à l’Ecole nationale de magistrature (ENM) de Libreville il y a 30 ans. Pendant trois années, elle a connu une expérience dans les médias en présentant l’émission «Ton droit, Mon droit» sur les antennes de la RTG1 TV.

Paulette Ayo Mba Akolly devrait être installée très rapidement dans ses nouvelles fonctions, sans doute avant la fin de cette semaine. Certainement le vendredi 1er juillet.

 

 
 

11 Commentaires

  1. Ari dit :

    Paulette Ayo, je me souviens bien de son emission a l’epoque sur la RTG chaine 1 “Ton droit, Mon droit”, avec sa voix posee. Qu’est-ce-que le temps passe!!!

  2. makaya dit :

    vraiment des femmes comme sont inqualifiables. Ca c’est une ouwe-bis qu’ils nous mettent la pour invalider les contations a venir sur l’inigibilite d’ali. DTE il n’ya que ca qui nous reste pour sortir notre pays de ce long cauchemard

  3. Venance Pambou dit :

    Elle est impliquée dans les magouilles de la succession Omar Bongo à travers son homme-lige l’huissier de justice Soufiano Mhintcho…. C’est aussi une nganga de choc

  4. Sergys dit :

    feliciationà Tantine Popo, elle nous montreras de quoi elle est capable. on onbserve à bonne distance, pourvu que le ne vienne pas mordre les autres avec ses sauts d’humeur parfois incompris et spontannes. voyons-voir si elle pourrait etre aussi de celles qui se penchent en faveur de l homme. l heure approche, le moment fatidique de la verite qui nous montrera la vraie facette de chacun et de chacune selon ses foncions, alors on choisira sur qui placer le choix de la verite et de la confiance !

  5. Au Total dit :

    Incompétente ,corrompue,elle a défrayé la chronique judiciaire avec ses rendues farfelues , malheureusement, on ne pourra plus faire appel à la cour d appel judiciaire de Libreville!

  6. MVOU dit :

    Bravo madame,et c’est qui mr AKOLLY?

  7. Soukamy dit :

    Affaire ABO là ça va mener le Gabon à tor et a travers,tout ça pour etre coute que coute president.

  8. Il simplement jouer avec l’enfant dans le palais présidentiel pour dire et affirmer qu’il est le fils du président!!! Que pouvais-tu connaitre étant enfant a cette époque? Leon Paul toi au moins tu as bien parle

  9. samy dit :

    Felicitation madame, faite preuve d’une magistrat dynamique, le reste on s’en fou.

  10. Petit Piment dit :

    Félicitation madame Paulette Ayo Mba ! Maintenant on attends de vous une justice équitable pour l’ensemble de gabonais, au diable tous ces détracteurs qui certainement envie votre poste !!! Faite bien votre travail c’est sur cela qu’on vous jugera, pas comme ces journalistes a charges et rompu a la bêtise.

  11. opposition caviar dit :

    Félicitations Madame, les posts de mes prédécesseurs présagent de la promesse creuse d’un candidat”un gabon à l’abri de la peur” Comment en effet concilier ce voeu et le comportement de militants ou sympathisants de ces néo opposants ou mécontents du PDG qui pensent que les seuls gabonais compétents ne se trouveraient que dans un camp politique. Une question se pose alors? Ou nous a conduit cette compétence durant vos quarantes années de gestion?Vous avez la réponse.
    Ah opposition caviar quand tu nous tiens…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW