Passé absolument incognito, il comptait dans le millier de personnes ayant pris part, début décembre, à l’édition 2018 du Marathon du Gabon. Il se nomme Ichem Zaher. Il est le directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient de la marque Orangina. Chaque mois, il participe à un marathon pour la structure Mécénat Chirurgie Cardiaque (MCC) Enfants du Monde qui permet à des enfants souffrant de malformations cardiaques de se faire opérer en France. Il en parle ici.

Au Marathon du Gabon, en décembre 2018, Ichem Zaher, directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient d’Orangina, athlète du cœur. © D.R.

 

Pourquoi faire ce challenge, un marathon par mois  et par pays, que ce soit en Afrique ou au Moyen-Orient ?

Ichem Zaher : Je cours pour sauver des enfants. Grâce à mon travail, je suis directeur Zone Afrique Moyen-Orient pour la marque Orangina (Groupe Suntory), je voyage énormément, je vis de très belles choses en parcourant le magnifique continent africain. Mais, je suis aussi très souvent confronté à des scènes assez perturbantes. Il ne faut pas se voiler la face, le continent est en développement et certaines personnes ont besoin d’aide – manque d’infrastructures hospitalières spécialisées, manque de ressources financière, etc. – La situation est la suivante : Vous êtes un enfant. Vous êtes malade. Votre famille n’a pas d’argent pour vous sauver. Vous êtes donc condamné. J’ai le devoir, nous avons tous le devoir, chacun à notre niveau, de faire bouger les choses.

© D.R.

Je cours ainsi pour une œuvre caritative : Mécénat Chirurgie Cardiaque (MCC) enfants du monde. Cette organisation permet à des enfants souffrant de malformations cardiaques de venir en France et d’être opérés lorsqu’ils ne peuvent être soignés dans leur pays d’origine par manque de moyens financiers et techniques.

Chaque mois, Mécénat Chirurgie Cardiaque accueille des enfants en France. À cette mission principale s’ajoute la formation des médecins référents dans leurs pays d’origine et le parrainage scolaire. Dans le monde, près d’un enfant sur 100 naît avec une malformation du cœur. D’autres enfants contractent des maladies cardiaques à la suite d’infections. Qu’elles soient d’origine infectieuse ou congénitale, ces maladies sont très invalidantes et souvent mortelles. La chirurgie cardiaque est bien souvent le seul moyen de sauver les enfants qui en sont atteints. Mais ces opérations font appel à des techniques médicales de pointe, souvent extrêmement coûteuses. C’est pour les enfants de ces pays, qui ne peuvent bénéficier de l’opération qui leur sauverait la vie, que MCC se bat au quotidien, leur permettant d’être accueillis et opérés en France (depuis 1996). MCC est une association reconnue de bienfaisance, assimilée fiscalement à une association reconnue d’utilité publique et organisme d’aide aux personnes en difficulté. Ainsi, grâce à ces courses, et grâce à votre relais médiatique, je cours pour faire connaitre cette association et sauver ainsi un maximum d’enfant.

Quel est votre objectif concret ?

L’objectif est de récolter le maximum de fonds afin de sauver un maximum d’enfants (12 000 € = 1 enfant sauvé). Je suis environ à 6500 € (en récolte)

Quelle est réellement votre contribution à vous ?

Ma contribution est de courir pour faire connaitre cette organisation et son action. Les courses que je réalise sont assez hors normes : J’ai effectivement réalisé trois marathons des sables (245 Km en autosuffisance alimentaire dans le désert du Sahara (deux fois) et dans le désert de l’Ica (une fois) et cinq Ironman en 2 ans et énormément de marathon en Afrique, Europe et Moyen-Orient. Je réalise en ce moment un marathon par mois sur plusieurs pays en Afrique : Douala en octobre, Abidjan en novembre, Libreville en décembre, Marrakech en Janvier, etc. Ceci me permet aussi de me préparer à une course très «grand format» : l’Enduroman, un triathlon reliant Londres à Paris. Il se court sur 140 km de Londres à Douvres ; 40 km en natation de Douvres à Calais ; 290 km de Calais à Paris…

Comment pouvons-nous vous aider ?

 En communiquant et faisant simplement un petit don sur :

https://relaisducoeur.mecenat-cardiaque.org/projects/sauver-un-coeur-lors-du-marathon-des-sables-save-one-heart-during-the-mds

.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW