Détenus à la Haye depuis 2011 pour crimes contre l’humanité après la crise postélectorale survenue en Côte d’Ivoire entre novembre 2010 et avril 2011 et ayant fait 3000 victimes, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, l’ex-chef du Mouvement des jeunes patriotes, ont été acquittés le 15 janvier par la Cour pénale internationale (CPI).

L’ancien président de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo et son fidèle compagnon Charles Blé Goudé. © D.R.

 

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son fidèle compagnon Charles Blé Goudé, l’ancien chef du Mouvement des jeunes patriotes, ont été acquittés le 15 janvier par la Cour pénale internationale (CPI). «La Chambre fait droit aux demandes d’acquittement présentées par Gbagbo et Charles Blé Goudé concernant l’ensemble des charges retenues contre eux et ordonne la mise en liberté immédiate des deux accusés», déclare le juge président Cuno Tarfusser.

Transférés à la Haye après avoir été destitué du pouvoir en 2011, Laurent Gbagbo ainsi que Charles Blé Goudé étaient accusés de crimes contre l’humanité après la crise poste électorale survenue en Côte d’Ivoire entre novembre 2010 et avril 2011. Nées de la contestation des résultats des l’élection présidentielle ayant déclaré Alassane Dramane Ouattara vainqueur au détriment du président sortant Laurent Gbagbo, les violences avaient fait 3.000 victimes.

L’acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Boudé constitue, selon le principal avocat de la défense, une victoire. «C’est une victoire de la Justice. C’est une victoire de la Cour Pénale Internationale et des juges qui ont fait preuve d’indépendance. C’est la Victoire d’un homme, Laurent Gbagbo injustement accusé, et enfin c’est la victoire de son équipe de défense, qui s’est battue depuis le début dans cette affaire» réagit maître Emmanuel Altit.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW