Exaspéré par l’immobilisme des créanciers de la PostBank à s’acquitter de leurs dettes, le liquidateur de l’établissement a annoncé des enquêtes et poursuites judiciaires à l’endroit des «débiteurs coupables». La PostBank réclame 3,2 milliards de francs CFA à 116 entreprises et 32 particuliers.

Le siège de la PostBank à Libreville. © Gabonreview

 

Chargé de la procédure de liquidation de la PostBank depuis septembre 2017, Dieudonné Nkassa-Emane a donné de la voix sur l’immobilisme des créanciers de l’établissement. Le liquidateur a réitéré l’invitation faite à 116 entreprises et 32 particuliers d’honorer le paiement de leurs créances s’élevant à 3,2 milliards de francs CFA.

«Tous ces gens-là ont emprunté de l’argent à la Poste. Et on essaie d’aller vers eux pour leur dire : il faut rembourser parce que l’argent que vous avez emprunté appartient à des épargnants. Il y a certaines sociétés qui sont même en faillite. Si on les rappelle, c’est parce qu’on ne les retrouve pas. On cherche dans la ville, on ne sait pas où elles sont. On lance un communiqué en espérant qu’elles vont réagir», a déploré Dieudonné Nkassa-Emane.

En juin 2018, le liquidateur avait déjà demandé aux concernés de se manifester pour s’acquitter de leurs dettes, en vain. Face à cette situation, la PosteBank a annoncé qu’elle va lancer «des enquêtes judiciaires à l’encontre des débiteurs qui se rendront coupables à ses yeux d’indélicatesse, en évitant de se présenter dans ses services afin d’apurer leurs créances».

La PostBank souhaitant récupérer son dû avant la fin du mandat du liquidateur, en septembre 2019. La PostBank est en liquidation depuis mars 2017, conformément à la décision de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac).

 
 

5 Commentaires

  1. Joly dit :

    Et la poste doit combien à tous les épargnants qui ont perdu leur argent avec la dilapidation de cette structure par ceux la qui avait sa gestion.
    Formidable Gabon!

  2. OKOUMBA NGOMO dit :

    Citez les noms;ola masse des épargnants et leurs proches vous aideront à les retrouver

  3. Adolf Mosséssé dit :

    Parmi les débiteurs coupables ne pas oublier:
    1/ Emmanuel Issozet Ngondet
    2/ Alain Claude Bilié Bi Nzé.

  4. Le lion aillé dit :

    hommage à Movaizaleine

  5. Axelle MBALLA dit :

    Sois franc et commences par réclamer les sacs d’argent comptés en milliards qui prenaient chaque fin de semaine, la direction de la présidence de la République. le destinataire est connu du monde entier. Arrêtes tes blagues à deux balles…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW