La Coordination nationale du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (PAYNCoP Gabon) a rencontré, mardi 9 avril, Vincenzo Fazzino, le Représentant de l’Unesco au Gabon.

Des membres de PAYNCop Gabon au bureau local de l’Unesco, le 9 avril 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Vincezo Fazzino et Jerry Bibang Bi Ondo, le 9 avril, à Libreville. © Gabonreview

Conduit par son Coordonnateur national, Jerry Bibang Bi Ondo, le bureau national du PAYNCoP a échangé, mardi, avec la représentation de l’Unesco sur des questions d’intérêt commun, notamment la culture de la paix, les questions de violence en milieu scolaire, l’entrepreneuriat social et bien d’autres.

La feuille de route du PAYNCoP Gabon, durant les deux prochaines années, était au centre des échanges. Cette feuille de route comprend plusieurs axes stratégiques, qui constituent les priorités que la nouvelle équipe s’est fixées, notamment la promotion de la culture de la paix, la vulgarisation de la Résolution 2250 (jeunes, paix et sécurité) la promotion de l’autonomisation économique des jeunes, la promotion des ODD et bien d’autres.

Pour le bureau du PAYNCoP Gabon, ces axes d’actions sont soutenus par des activités bien précises. «Nous allons mettre en place un programme d’action qui tient compte des besoins réels des jeunes. Ces besoins sont multiples et variés. Ils concernent à la fois les questions de formation, d’accompagnement et d’information, car, l’information, sinon la bonne information, constitue aujourd’hui une donnée précieuse. Nous allons nous atteler à jouer le rôle de relai d’information entre nos différents partenaires et les organisations de jeunesse», a précisé Jerry Bibang, le Coordonnateur national.

Pour le Représentant de l’Unesco, Vincezo Fazzino, qui n’a pas manqué de féliciter et d’encourager la nouvelle équipe, après la création de la Coordination nationale du PAYNCoP Gabon, il revient au nouveau bureau de travailler pour mettre en place une véritable entreprise sociale. Les schémas classiques de fonctionnement sont obsolètes. Le bureau doit s’organiser pour mobiliser les financements auprès des potentiels partenaires et même du secteur privé. Pour cela, l’Unesco pourrait faciliter les échanges et les collaborations entre le PAYNCoP Gabon et les différentes entités qui pourraient soutenir son action. Une rencontre de présentation officielle du nouveau bureau, avec son plan d’action, aux agences du Système des Nations Unies ainsi que d’autres acteurs devraient s’organiser dans les prochains jours.

Moment des échanges. © Gabonreview

En marge de la rencontre, la Coordination nationale du PAYNCoP a tenu à témoigner sa gratitude au Représentant de l’Unesco pour son engagement dans la création du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix et particulièrement la section gabonaise de cette plate forme continentale. Une attestation d’honneur lui a été décernée à cet effet.

Pour rappel, le PAYNCoP a été créé en décembre 2014, à l’issue du Forum panafricain «Jeunesse africaine et le défi de la promotion d’une culture de la paix» coorganisé à Libreville sous le haut patronage du président de la République, avec la participation de la commission nationale pour l’Unesco, les fondations Omar Bongo Ondimba pour la paix, la science, la culture et l’environnement (FOBO) et Marcel Doupambi Matoka. La section gabonaise de cette plate forme a vu le jour le 23 février dernier. Son objectif principal est de promouvoir la culture de la paix et de mettre en synergie les organisations travaillant pour cette cause.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW