Pour tenter d’accorder les pays utilisateurs sur le bien-fondé ou non de poursuivre avec le franc CFA, le président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) préconise l’organisation d’un colloque international sur la question.

Sur le débat du Franc CFA, Daniel Ona Ondo préconise la tenue d’un colloque international. © D.R.

 

Alors que le franc CFA est de plus en plus controversé, y compris par certains leaders européens, à l’instar de l’Italie ayant récemment accusé la France de s’en servir pour «appauvrir l’Afrique», Daniel Ona Ondo souhaite que les pays utilisateurs s’accordent sur le bien-fondé ou non de poursuivre avec cette monnaie. Le président de la commission de la Cemac voit dans la tenue d’un colloque international le moyen de répondre aux préoccupations de certains et de confronter les certitudes des autres.

Ce colloque, indique Daniel Ona Ondo, sera «une réflexion d’intellectuels», censée répondre aux questions liées aux «inconvénients» du franc CFA, au flottement de cette monnaie, et celles liées aux avantages ou non du compte d’opération pour les chefs d’État, dont il dit avoir hérité d’une partie de leur souveraineté. «Les chefs d’État doivent savoir. Mon rôle est de faire des anticipations rationnelles, voir comment relancer la machine à partir de tout ce qui se dit aujourd’hui», estime-t-il.

Le président de la commission de la Cemac en est convaincu, «en tant qu’Africains, c’est à nous seuls de savoir si le franc CFA est bon pour nous». Pour lui, ce colloque international dont la date n’a pas encore été fixée, mais dont on imagine qu’il réunira plusieurs experts venus des pays utilisateurs du franc CFA et de la France, apparaît comme un rempart pour ne pas sortir de cette monnaie sur un coup de tête.

 
 

3 Commentaires

  1. Mendock dit :

    Je parie que ce colloque ne verra pas le jour c’est plutot Mr Ona qui changera plutot de poste!
    La France n’est pas prete pour liberer les Africains francophones. Elle se battra quitte à mettre le chao dans tous ces pays!

  2. Serge Makaya dit :

    Et si les 14 pays qui ont cette sale monnaie coloniale s’unissaient pour créer une vrai monnaie pour les 14 pays, et surtout pour créer les États Unis d’Afrique ? Qu’en pensez-vous ? Ce qui est certain c’est que l’Afrique ne s’EVEILLERA JAMAIS tant que cette France mettra son nez dans nos affaires. Je vous le jure. Notre grand retard sur la scène internationale est causé par ce pays qu’est la France et qui s’éteindra comme puissance, puisqu’elle n’aura plus accès à nos richesses. Comprennent qui voudra… VIVE LES ÉTATS-UNIS D’AFRIQUE !!!

  3. Ikobey dit :

    Avant de changer de monnaie, l’urgence ne serait-il pas de sortir du sous-développement ? comme disent les tanguani fala “il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs”.
    Une monnaie qui n’est pas assise sur une économie solide, et une monnaie de singe.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW