Un militaire de la Garde républicaine (GR) gabonaise a été retrouvé mort dans une voiture le 4 juillet en début de soirée au Pk9. L’on parle d’un décès par arme à feu, mais en attendant une enquête et une éventuelle autopsie, d’aucuns s’interrogent. Meurtre ou suicide ?

Les riverains découvrant le corps de Loyd Tsiri, avant l’explosion (Capture d’écran). © Gabonreview

 

Un homme, apparemment dans la trentaine, a été retrouvé mort le jeudi 4 juillet en début de soirée dans une voiture au quartier Pk9. Les riverains qui ont fait la découverte ont posté sur les réseaux sociaux une vidéo devenue virale. On y voit un homme assis côté chauffeur dans une voiture de marque Range rover couleur champagne. Vêtu d’un jean bleu et d’une veste beige, sa tête était légèrement abaissée. Ceux qui l’ont vu de plus près, assurent qu’il avait les yeux fermés et la nuque ensanglantée avec sur sa main droite, une arme à feu de petit calibre. Certains ont estimé qu’il s’est tiré une balle dans la tête dans la voiture dont le moteur tournait encore. Il s’agit de Loyd Tsiri, Sergent-chef major de la Garde républicaine (GR), en détachement.

Loyd Tsiri. © Facebook – Loyld Tsiri

Toutefois, le 5 juillet, la théorie du suicide a commencé à être remise en cause. Certaines indiscrétions assurent que Loyd Tsiri «était gaucher, mais les balles sont parties de la droite vers la gauche». Par ailleurs, l’arme qu’il tenait sur sa main droite était posée sur sa cuisse droite alors que, dit-on, «elle aurait dû être retrouvée sur le tapis de la voiture, compte tenu de la violence du choc», surtout qu’il n’avait pas de ceinture de sécurité. Le corps aurait dû être projeté, or ce n’est pas le cas. Ces faits suggèrent qu’il n’était pas seul dans la voiture au moment du décès. A-t-il été tué ?

Ces témoignages assurent également que «son arme n’a pas été retrouvée tout comme les balles qui l’ont tué». «La seule balle qui a été retrouvée ne correspond pas aux balles de son arme». D’autres sources soutiennent qu’avant sa mort, il aurait envoyé des messages assez évocateurs à sa mère. Vrai ou faux ? Si oui, de quoi parlaient ces messages ? Ses relevés téléphoniques devraient permettre d’y répondre. Les dernières personnes qui l’ont vu affirment qu’il allait bien.

En attendant les éléments officiels de l’enquête, beaucoup espèrent qu’une autopsie sera effectuée pour tenter de déterminer les réelles circonstances de cette mort.

 
 

7 Commentaires

  1. GR dit :

    SI VOUS AVEZ PRIS LA DÉCISION DE NOUS ABATTRE, PARCE QUE NOUS SOMMES AU COURANT DE QUELQUES SECRETS DES CRIMES COMMIS AU QG DE JEAN PING (vous nous avez donnés l’ordre d’exécuter ceux qui se trouvaient au QG de Jean Ping), NOUS SAURONS NOUS DÉFENDRE, QUITTE A TOUT DÉVOILER A LA PRESSE INTERNATIONALE.

    • JULIEN N'GOUA dit :

      C’est très bien. Montrez-nous maintenant ce que vous êtes capables de faire pour libérer le pays. BRAVO !!!

    • Fayo dit :

      Quelque part quand vous exécutez de tels ordres et que vous ne pouvez toujours pas vous revolter devant la décadence du pays. Vous méritez qu’on vous fasse cela. Vous avez le choix entre réglez le problème du monstre que vous avez sorti de cage où vous laisser exécuter comme des lâches.

  2. GR dit :

    IL FAUDRA AUSSI NOUS TUER, NOUS QUI SOMMES ENCORE DANS LA GARDE PRÉSIDENTIELLE, SI VOUS POUVEZ Y ARRIVEZ. CAR DÉSORMAIS, ON VOUS CONNAIT. IL VA AVOIR DU FEU OU A LA PRÉSIDENCE, OU AU CAMP DE LA GARDE PRÉSIDENTIELLE, SI VOUS NE NOUS LAISSEZ PAS EN PAIX. ET NOUS ALLONS TOUT DÉNONCER A LA PRESSE INTERNATIONALE.

    Repose en PAIX, sergent-chef Major Loyd Tsiri…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW