Après plusieurs semaines d’attente, la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) a fixé au 5 mai prochain le scrutin législatif partiel consécutif à l’annulation des résultats, par la Cour constitutionnelle, dans quatre circonscriptions.

René Aboghé Ella, président de la Cenap, devant la presse.  Libreville Gabon

René Aboghé Ella, président de la Cenap, devant la presse.


Au terme d’une plénière tenue le 19 mars en siège de Libreville, la Cénap a lancé le processus de la reprise des élections législatives dans six circonscription électorales, après le rendu de la Cour constitutionnelle saisie du contentieux électoral des législatives du 17 décembre dernier. Le calendrier électoral décliné à cette occasion prévoit également une élection sénatoriale partielle au siège de sénateur de la commune de Tchibanga, laissé vacant par Germain Ngoyo Moussavou, nommé ambassadeur du Gabon en France.

Un communiqué signé du René Aboghé Ella, président de la Cenap, indique en effet que «l’assemblée plénière de la Commission électorale nationale autonome et permanente s’est réunie ce jour, lundi 19 mars, pour arrêter le calendrier de l’organisation des élections partielles faisant suite, d’une part, à l’annulation par la Cour constitutionnelle des résultats de l’élection des députés à l’Assemblée nationale du 17 décembre 2011 dans certaines circonscriptions électorales et, d’autre part, à la constatation de la vacance du siège de sénateur de la commune de Tchibanga».

L’assemblée plénière a donc fixé un calendrier électoral indiquant que la date limite de dépôt des déclarations de candidature à l’élection partielle du sénateur de la commune de Tchibanga, est fixée au 30 mars à 18 heures. Le même délai est valable pour les élections partielles des députés dans le 1er siège du département du Komo (Kango), le 1er siège du département de la Boumi-Louétsi (Mbigou), siège unique du département de la Louétsi-Wano (Lébamba) et le 1er siège du département de l’Ogoulou (Mimongo).

Les compagnes électorales auront, elles, lieu du 25 avril 2012 à minuit au 4 mai à minuit pour les élections partielles des députés ; et du 2 mai 2012 à minuit au 4 mai à minuit, pour l’élection partielle du sénateur de la commune de Tchibanga. Enfin, conclut le communiqué, «la convocation des collèges électoraux pour les élections partielles des députés et l’élection partielle du sénateur aura lieu le 5 mai 2012». Reste à savoir si le gouvernement, par le biais du ministère de l’Intérieur, entérinera ce programme.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW