Le stock de la dette publique a augmenté de 9,4% pour s’établir 5259,7 milliards de francs CFA en 2018. Une situation s’expliquant par la hausse des encours extérieur et intérieur, respectivement de 3743,7 et 1516,1 de francs CFA.

En 2018, la dette publique du Gabon s’est établie à 5259 milliards de FCFA. © D.R.

 

Avec une croissance de 9,4% par rapport à 2017, le stock de la dette publique du Gabon s’est établi à 5259,7 milliards de francs CFA en 2018. «Cette évolution s’explique à la fois par la hausse des encours extérieur (+11,6%) et intérieur (+4,4%)», a expliqué la direction générale de l’Économie.

La dette extérieure s’est chiffrée à 3743,7 milliards de francs contre 3355,8 milliards en 2017. Cette hausse est consécutive à «l’accroissement des emprunts multilatéraux, bilatéraux et de ceux contractés sur le marché financier international, en dépit du repli des emprunts après des bailleurs commerciaux».

L’encours intérieur, pour sa part, a augmenté de 4,4% à 1516,1 en 2018. Selon la direction générale de l’Économie, cette augmentation découle de «l’augmentation de la dette moratoire et celle du marché financier sous-régional, malgré le repli des divers et des bancaires».

Tout comme les années précédentes, le portefeuille de la dette publique est dominé par la dette extérieure. Au total, le taux d’endettement a crû de 0,7 point pour s’établir à 56,2%, en deçà du seuil communautaire (+70%). «Cette situation est consécutive au recours à l’emprunt pour le financement des projets structurants, dans un contexte de ralentissement de l’activité économique», a conclu la direction générale de l’Économie.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW