Après l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama, il y a quelques jours, le Congrès des agents publics parapublics et privés de l’État (Cappe) a consulté Raymond Ndong Sima, le 3 septembre à Libreville, sur le dialogue de réconciliation nationale qu’il souhaite pour sortir le pays de la crise dans laquelle il est plongé

Les membres du Congrès des agents publics, parapublics et privés de l’Etat autour du président Emmanuel Mve Mba (en veste). © D.R.

 

Le Congrès des agents publics parapublics et prives de l’État (Cappe) poursuit ses consultations, pour la tenue d’un dialogue de réconciliation nationale. La délégation du Cappe a rencontré l’ancien Premier ministre Raymond Ndong Sima, le 3 septembre à Libreville.

Pour le président du Cappe, cette rencontre qui intervient après celle avec l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, se justifie  par le fait que «Raymond Ndong Sima  est une personnalité importante du pays qui est au fait de la crise qui secoue le Gabon depuis plusieurs années, vu qu’il a été Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle de 2016», a expliqué Emmanuel Mve Mba.

Raymond Ndong Sima a assuré à ses hôtes qu’il est partant pour toute les «démarches collectives visant à encourager toutes les initiatives pouvant favoriser le dialogue et la concertation entre les unes et les autres». Au-delà des encouragements au Cappe, l’ancien Premier ministre a appelé les Gabonais à la sincérité, ce d’autant plus que c’est l’avenir du pays en dépend. «Je ne suis pas un homme des petits arrangements, je suis homme entier et complet. Quand je m’engage dans quelque chose, je le fais avec conviction. Et donc si l’on doit parler de notre pays on doit le faire avec sincérité et avec des gens sincères», a déclaré Raymond Ndong Sima.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW