Inculpés, en mai 2018, pour «diffamation publique» contre Ali Bongo, Séraphin Moundounga et Marie-Christine Saragosse ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Paris par le tribunal de grande instance (TGI) de Paris.

Inculpé pour «diffamation publique» à l’encontre d’Ali Bongo, Séraphin Moundounga doit se défendre au TC de Paris. © D.R.

 

Le TGI de Paris a récemment prononcé un renvoi en correctionnelle pour l’affaire opposant Séraphin Moundounga et Marie-Christine Saragosse à Ali Bongo, informe ce vendredi 19 octobre le quotidien L’Union. L’ancien vice-Premier ministre gabonais en charge de la Justice et la patronne du groupe France Média Monde sont accusés de «diffamation publique».

Ils avaient tous deux été inculpés, le 26 mai 2018, par le doyen des juges d’instruction du TGI de Paris. Une inculpation qui faisait suite au dépôt d’une plainte par le président gabonais, 17 mois plus tôt. Ali Bongo s’était, en effet, senti diffamé par les propos tenus par son ancien ministre sur le plateau de France 24, le 24 septembre 2016.

Invité par la chaîne d’information française, Séraphin Moundounga avait évoqué les résultats de la présidentielle d’août 2016 au Gabon, et avait accusé le vainqueur déclaré de cette élection (Ali Bongo) d’avoir «triché», et d’avoir plongé le Gabon dans un «désastre démocratique». Si l’ancien Garde des Sceaux, aujourd’hui en exil en France, n’a pas cessé d’affirmer depuis 2 ans qu’il détient les preuves de ces accusations, il devra sans nul doute les brandir devant le Tribunal correctionnel de Paris. La date de l’audience n’aurait pas encore été notifiée aux deux mis en cause.

 
 

15 Commentaires

  1. BSerge Okogo dit :

    Séraphin Moundounga est il le seul avoir dénoncé les magouilles d’Ali Bongo ? Pourquoi ne pas porter plainte aussi contre l’Union Européenne et contre la majorité des Gabonais qui ont voté Jean Ping?

  2. kololupemba dit :

    Leger comme plainte . Vraiment la France est à fond avec Ali16

  3. Serge Makaya dit :

    Je soutiens à 100% mon frère gabonais Séraphin qui est accusé par le voleur – usurpateur- assassin BOA. Et j’espère aussi que la résistance gabonaise de la diaspora fera de même.Nous qui souffrons ici au Gabon, nous encourageons la résistance gabonaise en France (surtout) de continuer la LUTTE pour la libération totale du Gabon. Merci pour votre COMBAT. Il faut CHASSER de ce pays cette famille POURRIE de BOA et son clan de MERDES au plus vite. Et ce pour le bien de nos enfants. Moi même, je souffre terriblement dans ce pays. Je n’arrive pas à nourrir ma petite famille. J’ai peur aussi pour ma vie, puisque je suis un ancien du B2.Battons nous pour libérer notre pays du joug Bongoiste soutenu par la francafrique.

  4. MOIMEME dit :

    Pourtant en 2009 Ali avait egalement fraudé et tu l’as soutenu, a Mouabi ton village tu avais menacé tes propre parents parcequ’ils avaient voté Mamboundou malgré l’argent que tu leurs avais distribué.
    Le jour de la proclamation des resultats, tu etais au coté de Berre de BIYOGUE MBA et tous les autres militants du PDG entrain de dansé la chanson c’est le temps au jading bothanique.

    • Serge Makaya dit :

      Tu n’as pas honte d’écrire ce que tu écris ? Pitié ! Séraphin s’est converti,comme Jean Ping et bien d’autres qui ont enfin compris qu’il faut en finir avec cette SALE FAMILLE de BOA, sinon notre pays deviendra définitivement un royaume géré par cette bande de VOYOUS…

      • Nkembo dit :

        C’est toi qui devrait avoir honte Serge Makaya à un certain moment, évitez d’embarquer les autres dans vos règlements de compte. Tu as torturé à tort des compatriotes et c’est maintenant que tu viens ouvrir ta corrompue de bouche
        Il y’a plusieurs de tes frères d’armés qui ont refusé d’exécuter des ordres qu’ils trouvaient illégaux. Honte à toi.

    • Indépendant dit :

      La duplicité,l’affirmation du contraire du vrai,du juste,du raisonnable pour l’argent,c’est le grand mal gabonais.

  5. Fayo dit :

    Le premier enfants né par césarienne sans acte de naissance aime se ridiculiser. Le Gabon est bel et bien dans un désastre démocrate grâce à la fraude du Haut Ogooué que Mbourantsuo a essayé de corriger non par pour rendre des résultats réels mais pour les rapprocher du cohérent. Vraiment un vrai cancre vouloir toi-même plus de bruit sur tes délits et crimes

  6. Je ne sais pas si un homme au delà des ses idéologies spirituelles et intellectuelle ou maçonnique ont as le devoir de rompre avec le faux malgré les bien matériels le pouvoir appartient au peuple et ses le peuple qui décide qui conduira à sa destiné qui d’entre vous n’a jamais triché de sa vie car ont peut trompé le un temps mais pas tous le temps car un jour la vérité éclatera seraphin tu est libre de mené le bon combat pour la liberté des générations future garde tes preuves et montre les le jourJ de l’audience.

  7. Axelle MBALLA dit :

    Séraphin MOUNDOUNGA….Nous sommes nombreux à le connaître depuis sa tendre jeunesse. MOUNDOUNGA… ne dit jamais rien pour rien. Il a été formé à l’école de la violence “ésotérique” du biafrais. Ce système sanguinaire s’agite à tort!
    MOUNDOUNGA a parlé certes, mais n’a pas tout dit. S’il l’avait voulu, les gabonais en sauraient davantage de ce crapuleux système.
    Oui! MOUNDOUNGA a ce grief d’avoir fait partie d’un système criminel qui l’a “allaité” politiquement. il en a aussi fait voir à des tas des gabonais…dont moi!
    Mais il a regagné mon estime depuis qu’il en est ressorti. Pour de bon…j’espère!
    MOUNDOUNGA est gabonais…avant tout! L’antichambre de l’ésotérisme gabonais l’a malheureusement surdimensionné. Je pense qu’il apprend à nouveau à regarder les autres comme des humains. Comme l’humain qu’il était avant son entrée en politique.
    Courage…Séraphin! Nous serons toujours là!

    • bila ndè dit :

      j’espère que si Ali fait de même, il va regagner ton estime!!!
      Matchibi, depuis 2 ans qu’on attend les fameuses preuves que ça ne viens pas, faut pas nous fatiguer.
      C’est le même moundounga qui , en tant que ministre de la justice disait que la prison était fini et qu’il avait déjà les clés, c’est le même avec qui les crimes rituels ont retentis mais aucune incarceration.
      C’est le même Moundounga qui, en tant que ministre de l’éducation a inventé le double bac qui a causé du tors à plusieurs de nos enfants.
      Pour finir c’est le même Moundounga qui, lors d’une conferrence à Paris a refusé de demander pardon à la diaspora de tout ce qu’il a pu faire en tant que PDGiste, bien au contraire il s’était dit fier d’avoir été à l’école de Feu Omar Bongo.
      Pardonner tous ces faits pour la simple raison qu’il ne soit plus PDGiste, alors je comprend l’état actuel du Gabon, les gens réfléchissent de la sorte, qu’on ne s’étonne pas

      • Mboung dit :

        Tout à fait d’accord avec vous sauf sur 2 points 1) il n ‘aura JAMAIS mon estime trop d’honneur que de le citer mm il n’en a pas besoin et moi non plus 2) Vs inversez les causes et les conséquences.Mr M fait partie de ces hommes dont les actes politiques doivent être parfaitement en ligne avec les idées du moment qu’ils défendent jusqu’à ce que ca change. Si des soutiens PD Gistes (comme Vs?)semblent perturbés de le découvrir ou perturbés par ces potentielles révélations, c’est qu’ils n’ont pas bien compris par qui et de qui ils sont entourés en tant que lamentables suiveurs….

      • Axelle MBALLA dit :

        Bila ndè… Vous ne semblez pas avoir compris mon raisonnement. Il était plutôt familial. Depuis l’aube des temps, la valeur familiale est cardinale. Politiquement, il m’a toujours trouvé au travers de son chemin. je fais partie de ceux qu’il a vomis, et donc de ceux qui, politiquement, l’ont aussi vomi. Je suis fier de ma constance politique….On ne m’achète pas, malgré ma pauvreté. Nombre des gabonais ont choisi de pervertir leurs valeurs pour disposer des aises matérielles et financières…pas moiet pour vous répondre, j’aurais refusé même si ça avait été votre Ali BONGO…Merci!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW