Jean Ping a appelé le 3 novembre les Gabonais de tous bords au rassemblement pour la construction du Gabon. Une sortie qui a amené Me Louis Gaston Mayila à moquer cette nouvelle posture du challenger d’Ali Bongo Ondimba.

Jean Ping et Louis Gaston Mayila au temps de l’idylle entre les deux personnalités. © D.R.

 

Alors que l’attention du peuple gabonais est polarisée sur l’état de santé du président Ali Bongo, Jean Ping a proposé un rassemblement des forces vives de la nation pour la construction du pays. Un discours qui a étonné plus d’un, à l’instar de Louis Gaston Mayila. Ce d’autant plus que ce dernier a continuellement revendiqué sa victoire depuis la proclamation des résultats.

Le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) a réagi sur sa page Facebook, quelques heures après l’allocution du leader de l’opposition gabonaise.

Face à la crise politique née de la contestation des résultats de l’élection présidentielle du 27 août 2016, l’avocat a régulièrement proposé la mise en place d’une Confédération des partis politiques pour l’unité nationale. Il indiquait que «dans les moments difficiles d’une nation, seule l’unité nationale peut résoudre tous les problèmes». Mais il avait été très peu suivi.

«Ai-je bien lu ? Avez-vous bien entendu ?», c’est sur ces phrases que Me Louis Gaston Mayila a entamé son « coup de gueule » après la sortie de Jean Ping. «Depuis bientôt un an, Mayila parle de réconciliation nationale», a-t-il déclaré, prenant à témoin le peuple gabonais qui, selon lui, a «entendu de tout» sur lui et sur «sa Réconciliation nationale». «On m’insulte, on me calomnie, on m’accuse de tous les maux», a-t-il martelé, avant d’interroger : «Jean Ping peut nous dire si les morts ont ressuscité ? Alors, il va se réconcilier avec qui ? Et si Ali était vivant et bien vivant ?».

L’ancien président du Conseil économique et social (CES) ironise sur les propositions de Jean Ping et assimile cette sortie à «un conte bien de chez nous». «Quand le lion malade simule sa mort pour voir qui serait le plus dévoué par ses pleurs … très vite la gazelle dit à l’antilope : ne te mets pas tout à côté, on ne sait jamais …puis un autre qui s’est rapproché de très près de dire : je sens qu’il chauffe beaucoup pour un mort… Et le lion lui fit la confidence : ne parle pas trop fort, pleure plutôt très fort pour qu’ils avancent de plus près…». «On verra alors tout ce beau monde rivaliser de dévotion et de fidélité», a conté Me Mayila, avant de se demander si Jean Ping a rêvé de lui ou «il a tout simplement oublié de citer le Nganga Missoko de Yombi», concernant sa proposition de réconciliation nationale.

L’ancien avocat a insisté sur la nécessité pour toutes les forces politiques du pays, tous bords confondus, de se réunir pour l’unité nationale. Persistant par ailleurs dans la proposition d’un troisième dialogue, Louis-Gaston Mayila avait affirmé que «la création de cette confédération montrera aux communautés nationale et internationale que nous sommes un pays de dialogue. Et que nous renonçons à la violence».

 
 

17 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Louis Gaston Mayila = CAMÉLÉON
    Comprenne qui voudra

  2. SERGE MAKAYA dit :

    “Et si Ali était vivant et bien vivant ?” (Dixit Louis Gaston Mayila, le caméléon). “ÉTAIT VIVANT”… Lol ! Donc…. IL EST MORT ?

    Bref ! Je ne sais pas qui de Louis Gaston Mayila ou de Jean Ping se FOUT VRAIMENT de l’autre. Mais pour moi, personnellement, Mayila est un couteau à double tranchant. Plus hypocrite que lui, il n’y en a pas beaucoup.

    Un combat, on le mène JUSQU’AU BOUT. C’est à dire, jusqu’à ce que, pour prendre cet exemple, on extirpe le CANCER définitivement. Et l’union fait la FORCE.

    Tous ces pseudos opposants qui étaient autour de Jean Ping, lors de la campagne de 2016, et qui ont abandonnés le NAVIRE, sont EXTRÊMEMENT DANGEREUX. Heureusement qu’ils ont montrés leur vrai visage.

    Si on veut VRAIMENT libérer le Gabon, il faut revenir au contentieux de la présidentielle de 2016 (vous savez que les Bongo ont toujours fraudés toutes les élections au Gabon). Si on ne le fait pas, rien ne changera dans ce pays.

    Toutes les élections ont toujours été entachées de fraudes. C’est pourquoi il faut régler définitivement la dernière élection présidentielle. Vous avez bien vu que les législatives ont été aussi de la mascarade. IL FAUT QUE CELA CESSE.

    Et pour que cela CESSE DÉFINITIVEMENT, laisser Jean Ping occuper son fauteuil usurpé en 2016 par BOA. Laissez-lui terminer son mandat usurpé par BOA, et AIDONS-LE à mettre en place des INSTITUTIONS FORTES pour notre pays.

    Je propose, pour ce qui est du fonctionnement de notre pays, de nous inspirer de ce qui se passe en SUISSE, aux USA ou au Canada. Il faut surtout éviter que le Président de la République ait les pleins pouvoirs.

    Accordez à Jean Ping cette opportunité de pouvoir ASSEOIR la nouvelle République qui restera pour lui le CHANTIER PRIORITAIRE DE SON MANDAT. Je ne sais pas si je me fais comprendre.

    Mais si vous ne le faites pas, vous n’aurez JAMAIS cela avec les Bongo qui ont pour OBJECTIF de faire de notre pays une MONARCHIE. Ce qui est INADMISSIBLE, INTOLÉRABLE. Notre pays est une République SVP…

  3. OLSEN dit :

    Il n’a jamais parlé d’un dialogue avec BOA, contrairement à toi dont l’objectif est de consoilidé le pouvoir BONGO- PDG

  4. OLSEN dit :

    On sait que ton appel à l’unité nationale étais motivé par une nomination au poste de VPR mais PCMM t’a coupé les pieds.

  5. OLSEN dit :

    Parlons bien qu’a tu apporté à la CNR en terme d’élèctorat avec ton parti fictif qui ne compte même pas 100 adhérants?

  6. OLSEN dit :

    PING est le PR élu, il a eu les couilles d’investir le terrain depuis 2014 et a consenti des moyens énormes et toi?

  7. OLSEN dit :

    PING est le PR élu, il a eu les couilles d’investir le terrain dps 2014 et a consenti des moyens énormes et toi? Sorcier

  8. OLSEN dit :

    Finalement Robert BOURGI avait raison l’orsqu’il t’avais traité au SENT français d’espion de BOA au sein de la CNR.

  9. Eternité dit :

    Monsieur Mayila, sous d’autres cieux, vous devriez croupir en prison pour “faux monnayage” et d’autres chefs d’accusation… au Gabon, vous soutenez mordicus et etes un PDG de coeur et d’action !!!

    Votre aura politique est inexistante, ne jalousez pas PING qui essaye aussi de placer au dessus de la melée pour solliciter une union nationale ( suite de l’union des partis lors de la presidentielle de 2016 autour de sa personne ) pour sortir le Gabon de la crise institutionnelle de 2016 et de la vacance du pouvoir qui se profile !

    Vous etes un “torpilleurs” comme le chantait Gadji Celi

  10. Okoss dit :

    Mayila
    Le contexte n est pas le même.Ping demande un dialogue ou il sera l acteur principal.
    Toi tu voulais distraite comme d habitude.
    Tu peux toujours rentrer en transe,tu ne gre tromperas plus personne.tu restes Pedegiste

  11. CHRISTINE Madeleine dit :

    JE FAIS SUIVRE UN MESSAGE DE OMIVVAM GABON (FACEBBOK)

    MESSAGE TRÈS IMPORTANT…
    Les Pinguistes n’ont pas peur de repartir à une quelconque élection…
    Mais, c’est une question de logique.
    C’est Jean Ping qui a gagné largement le scrutin présidentiel du 27 août 2016. Aujourd’hui, l’usurpateur s’en est allé par la VOLONTÉ DU TRES HAUT – même si ce n’est pas encore officialisé-, et nous sommes encore dans la pleine revendication de notre VICTOIRE…
    Pourquoi aller à une autre élection, alors que le contentieux qui en a resulté n’est jusqu’alors pas épuisé…
    Et avec quelle institution d’arbitrage?
    La Tour de pise?
    Non, non et non!!!
    Jean Ping doit être tout simplement installé à la place que lui a indiquée SOUVERAINEMENT le Peuple gabonais.
    Pour rappel, et si nous sommes tous cohérents avec nous mêmes; Jean Ping doit être INSTALLÉ à la Présidence de la République Gabonaise à Libreville, dans les jours qui suivront l’annonce officielle de la vacance du Pouvoir usurpé le 23 septembre par feu “alain (m)bongo ondimba” avec l’Aide de la “Tour de pise de Libreville” de l’usurpatrice marie madeleine mbourabtsuo.
    Nous nous PERMETTONS de rappeler ici, que la Galaxie Jean Ping n’a pas peur d’affronter qui ce soit aujourd’hui à un quelconque scrutin si celui-ci serait sous les auspices démocratiques et transparente d’une INSTANCE INTERNATIONALE INCONTESTÉE par toute la classe politique gabonaise…
    NOUS SOMMES PRÊTS…
    Et nous le PROUVERONS AU MONDE ENTIER le jour venu…
    OUI, NOUS SOMMES PRÊTS, très prêts, très très prêts!!!
    Nous sommes La Galaxie Jean Ping pour un Gabon à l’Abris de la peur et du besoin.

  12. CHRISTINE Madeleine dit :

    JE FAIS SUIVRE UN MESSAGE DE BRICE NDONG (FACEBOOK / INFOS KINGUELES IK LIBRE)

    GABON: ETAT DE SANTE DU PRÉSIDENT

    Il faut déjà arrêter cette IMPOSTURE!!!!
    IL N’EXISTE PAS DE DIRECTEUR DE CABINET DANS LA CONSTITUTION…
    J’ai lu et relu la Constitution de la République gabonaise , il n’existe aucun chapitre qui attribue des prérogatives au Directeur de cabinet du Président. M.Laccruche Alihanga est un haut fonctionnaire d’une administration , parmis tant d’autres, qui s’appelle présidence de la République. Ce n’est qu’un Exécutant du PR. Il n’a aucun pouvoir constitutionnel lui permettant de diriger le pays. Que cela soit clair aux yeux de tous. En l’absence du Président de la République, la Constitution prévoit des mécanismes de son remplacement. Etre l’ami du Président ou de sa femme n’est pas une fonction. M.Alihanga doit comprendre qu’il s’agit d’un pays et non d’une affaire de copains. Le peuple doit s’opposer à cette forfaiture.

    A bon entendeur, salut!

    Brice Ndong,
    Journaliste Citoyen
    Tel: 05655757
    Email: ndongbrice2011@hotmail.fr

  13. SERGE MAKAYA dit :

    C’est quand même risible. Les PDGistes et Bongoistes nous annonce un début de “FORME” de l’usurpateur BOA. Mais alors, montrez-nous comment il va ? Ou est la photo ? Pitié !

  14. n dong oyono dit :

    qu as t il fait dans sa région pour l emploi rien rienrien

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW