La société de formulation de lubrifiants (Pizolub SA) fait sa mue. Guy-Christian Mavioga a présenté ce 17 juin le nouvel organigramme administratif avec à la clé, la création des délégations provinciales dont celle de l’Estuaire installée ce 17 juin.

Guy-Christian Mavioga lors de son discours le 17 juin. © Gabonreview

 

Le PCA de Pizolub SA installant le délégué de l’Estuaire. © Gabonreview

Porté à la tête de la société de formulation de lubrifiants (Pizolub SA), lors du Conseil des ministres du 26 février 2019, Guy-Christian Mavioga devait entre autres, faire le diagnostic de cette entreprise étatique en proie à plusieurs difficultés. Notamment, la chute de son chiffre d’affaires, problème d’approvisionnement en matières premières, vétusté du matériel d’exploitation, dette colossale, utilisation partielle des ressources humaines, mais aussi le manque de visibilité sur l’ensemble du territoire national. Il devait proposer un business plan pour permettre à l’entreprise de se développer. Trois mois après sa prise de fonction, il dit avoir fait avec ses équipes le diagnostic et présenté au président du Conseil d’administration (PCA) et autres autorités un business plan.

Ce qui a conduit à la réorganisation Pizolub SA. L’entreprise sera désormais repartie en cinq directions pour, estime Guy-Christian Mavioga, «faire un travail efficace et efficient» : une direction industrielle et technique, une direction des opérations scientifiques et de la production, une direction commerciale du marketing et de la communication, une direction des ressources humaines et une direction financière au lien d’une direction administrative et financière. Pizolub SA se dote également de comités de gouvernance et d’évaluation, soit un comité de direction et un comité d’audit. «Notre objectif étant de donner à Pizolub une autre dimension. Cette dimension nous a amené à penser que le secteur commercial devait être plus agressif», a déclaré Guy-Christian Mavioga. Dans cette optique, a-t-il indiqué, «nous avons donc décidé de créer deux délégations provinciales».

Vue de l’assistance. © Gabonreview

Une délégation provinciale de l’Ogooué-maritime, installée la semaine dernière et une délégation provinciale de l’Estuaire installée ce 17 juin. Rattachée à la direction générale, sa mission principale est d’«agresser la commercialisation des produits Pizolub», a indiqué Giy-Christian Mavioga. «Nous avons la chance de fabriquer des produits de bonne qualité. Les meilleurs lubrifiants qui circulent à travers le Gabon, ce sont les lubrifiants Pizolub. Sauf que, le commun des mortels parfois ignore l’activité de Pizolub». «Nous mesurons combien notre tâche est grande et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour être à la hauteur de nos responsabilités», a déclaré Idriss Karibou Mauibi Essonghe, délégué de l’Estuaire.

Ayant fixé la production 2019 à 7000 tonnes de lubrifiants, soit une production correspondant aux trois dernières années, Guy-Christian Mavioga dit œuvrer pour que Pizolub SA se reconstruise petit-à-petit. Il compte, entre autres, parvenir à la certification des formulations de Pizolub. «Nous prenons l’engagement d’avoir une prospérité partagée, nous prenons l’engagement de donner un peu de dignité aux gabonais et de rendre la dignité au Gabon», a-t-il affirmé.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW