Pour occuper les jeunes de Moanda de manière ludique et intelligente, durant les vacances, le mouvement Initiativ’Entrepreneurial de Moanda leur propose «le Moanda VacTour».

Vue aérienne de Moanda © Comilog

 

«Moanda est encore comme un village et toute initiative visant à occuper les jeunes est la bienvenue», disent les jeunes de Moanda qui, en accord avec un proverbe breton, estiment que «l’oisiveté de la jeunesse prépare tourments pour la vieillesse». Pour occuper les jeunes de manière ludique et intelligente, le mouvement Initiativ’Entrepreneurial de Moanda va lancer, du 26 au 31 août, au Lycée Technique Fulbert Bongotha, le Moanda VacTour. «C’est le rendez-vous des vacances à Moanda autour d’activités éducatives, numériques, ludiques et sportives», indiquent les organisateurs.

L’ambition est de créer, en l’espace d’une semaine, des emplois temporaires, former les jeunes à la culture du bénévolat et promouvoir la culture entrepreneuriale tournée vers l’économie locale. Il s’agit de tracer les sillons d’une économie circulaire et solidaire. Si le mouvement attend 200 à 300 jeunes, il envisage de former 100 en bureautique et maintenance informatique, initier 50 aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et former 50 adultes aux TIC.

Si la ville de Moanda abrite la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), deuxième producteur mondial de manganèse à haute teneur, avec 15% du marché mondial et près de 2.000 employés, cette localité de 45 000 habitants est rongée par l’inactivité. Pour Initiativ’Entrepreneurial, «cette carence conduit rapidement au désapprentissage scolaire et laisse la porte ouverte aux divertissements malsains» qui essaiment drogue, braquage, vol et viol.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW