L’ambassadeur de Russie au Gabon a affirmé, le 14 octobre à Libreville, que «le Gabon est un partenaire prometteur» de son pays. Selon Dmitri Kourakov, les relations économiques et bilatérales entre les deux pays sont appelées à se consolider, et le sommet Russie-Afrique devrait favoriser cette tendance.

Dmitri Kourakov lors du point de presse du 14 octobre. © Gabonreview

 

Au beau fixe ! Tel est le regard posé par l’ambassadeur de Russie au Gabon, le 14 octobre à Libreville, sur les relations diplomatiques entre le pays d’Ali et celui de Vladimir Poutine. Selon Dmitri Kourakov, les relations entre les deux pays pourraient davantage se solidifier. «Nous considérons le Gabon comme un partenaire prometteur de la Russie en Afrique avec qui nous entretenons des relations traditionnellement amicales», a déclaré le diplomate russe pour qui les deux pays ont «une vision commune».

Cette vision, a-t-il dit, a été confirmée au cours des années de développement des relations entre la Russie et le Gabon, réalisées «sur une base équitable et mutuellement bénéfique». Ce qui, a-t-il assuré, «correspond parfaitement aux intérêts des populations de nos pays et contribue à assurer la paix et la stabilité sur le continent africain». Assurant que la Russie se prononce pour une approche globale au règlement de conflit uniquement par voie pacifique, Dmitri Kourakov a estimé que le Gabon intègre cette démarche en favorisant le neutralisme sur la scène internationale et en participant à différentes initiatives de paix sur le territoire africain.

«Souvent, les parties russes et gabonaises se soutiennent dans la communauté onusienne», s’est-il réjoui, soutenant qu’il y a lieu de croire en la consolidation des relations entre le Gabon et la Russie. Cette raison d’espérer découlerait de la bonne santé des relations économiques entre les deux pays. «Les échanges commerciaux en 2018 ont atteint 118 millions de dollars et cette année cette tendance continue. Tout indique que plusieurs projets communs verront le jour dans les différents domaines : pétrole, agriculture, énergie, etc.», s’est réjoui Dmitri Kourakov.

La Russie mise énormément sur la formation des cadres. Depuis plusieurs années, l’ambassade de Russie au Gabon entreprend des efforts pour augmenter le nombre de bourses attribuées aux étudiants gabonais pour leur permettre de suivre des études supérieures dans le plus vaste pays du monde. «Notre objectif n’est pas le nombre de bourses, mais la qualité des candidats et surtout l’utilité des spécialités choisies pour le Gabon afin de l’aider à aboutir à son objectif qui est de devenir un pays émergent», a déclaré Dmitri Kourakov.

Dans ce sens, l’ambassade de Russie travaille en étroite collaboration avec l’Agence gabonaise des bourses du Gabon (ANBG). «Nous pouvons constater avec une certaine fierté que l’année passée, 118 étudiants sont allés en Russie pour y faire leurs études», s’est félicité le diplomate russe. Ce dernier a rappelé qu’en 46 ans de coopération, son pays a formé pas moins de 700 Gabonais.

La Russie espère poursuivre sa coopération avec le Gabon dans la formation professionnelle, la culture, le sport et le tourisme. Le pays souhaite également s’inscrire dans le développement des régions. Pour Dmitri Kourakov, le Gabon qui sera représenté par une forte délégation lors du premier sommet Russie-Afrique pourrait saisir cette occasion pour mieux faire parler de lui et attirer plus d’investissements russes. «Je trouve les perspectives régionales du Gabon très bonnes», a-t-il souligné. Pour lui, le Gabon doit pouvoir se vendre lors de ce grand-rendez-vous.

 
 

2 Commentaires

  1. foretverte dit :

    L’opposition ferait bien d’y envoyer un(e) représentant(e)…
    .
    J’ai seulement une question à ce digne représentant de M. Vladimir Poutine, avec quel Gabon veut-il travailler ?

    J’ose espérer que c’est avec le Gabon démocratique et non avec la dictature d’ALi-Brice Fargeon…

    Une clarification serait la bienvenue.

  2. Desiré dit :

    Pour promettre , on sait faire . C est même à cela que l’on reconnaît le Gabon ( avec d autres choses comme… promettre )

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW