Le ministère de l’Equipement a annoncé la destruction prochaine des constructions dans l’emprise du domaine public routier.

Le ministre de l’Equipement (centre) va détruire les constructions dans l’emprise du domaine public routier (illustration). © Gabonreview

 

Dans quelques jours, il ne fera plus bon d’occuper ou être propriétaire d’une construction bâtie dans l’emprise du domaine routier. Le 4 septembre, le ministre de l’équipement a mis en garde les concernés, des risques auxquels ils s’exposent.

«Sous-peine d’exposer les constructions à la démolition systématique, il est demandé  à tous ceux qui entreprennent ou ont entrepris des travaux de construction dans l’emprise du domaine public routier, de bien vouloir se rapprocher des services compétents du ministère en charge des Travaux publics», a indiqué le ministre de l’Equipement

Arnauld Engandji n’a pas manqué de rappeler les délimitations du domaine public routier. Ainsi, les autoroutes et voies express sont délimitées par deux lignes parallèles situées à 60 mètres de part et d’autre de l’axe route. Dans le cadre des routes nationales, celles-ci sont limitées par deux lignes parallèles situées à 30 mètres de part et d’autre de l’axe de la chaussée.

En ce qui concerne les routes d’intérêt général, enfin, celles-ci sont cernées par deux lignes parallèles situées à 15 mètres de part et d’autre de l’axe de la voie. Les habitations empiétant sur ses limitations seront donc détruites. Rien n’a filtré, cependant, sur l’échéance à l’issue de laquelle le ministère de l’Equipement passera à l’acte.

Selon plusieurs sources, l’inexistence d’un plan d’urbanisation est à l’origine des constructions anarchiques dans le pays. Une question sur laquelle le gouvernement mériterait de se pencher en amont.

 
 

4 Commentaires

  1. Desire dit :

    Et le port du casque , c’est pour se protéger des représailles ?

  2. Isabelle dit :

    “L’inexistence d’un plan d’urbanisation est à l’origine des constructions anarchiques dans le pays”. L’inexistence de ce PLAN prouve aussi à suffisance qu’on a la tête de ce ministère (et des autres ministères aussi) de véritables VOYOUS ou INCOMPÉTENTS.

  3. Lavue dit :

    Les petites gens sont comme ça. De la politique spectacle, c’est ce qu’ils connaissent. Ils ne se fatiguent pas de distraire le petit peuple. Qu’il aille voir l’état des routes à l’intérieur du pays. Là-bas il y a les vrais défis d’un pays qui se rêve d’être émergent dans 5 ans bientôt. Faut être imbécile pour y croire. Un Emirat pétrolier qui est incapable d’avoir des routes modernes, depuis plus de 70 d’exploitation du pétrole. Beaucoup de jeunes Emergents, sont des parachutés sans réels bagages de formation (intéllectuelle et pratique), sans expérience avérée de la vie professionnelle, alors on cache l’incapacité et la réalité derrière les apparences. De la pure connerie.

  4. Ngouss Mabanga dit :

    Arrtez la distraction svp!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW