2019 a bien commencé pour le secteur de l’eau et l’électricité, dont la production et la distribution se sont bien comportées au 1er trimestre. Les chiffres d’affaires des deux ressources s’en sont retrouvés renforcés à 45,9 milliards de francs CFA pour l’électricité et 6,2 milliards pour l’eau.

Monopoleur de la production et distribution de l’eau et l’électricité, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a réalisé de belles performances au 1er trimestre 2019. © Gabonreview

 

La production et distribution d’eau et électricité s’est portée comme un charme au début de l’année 2019. C’est du moins ce que révèle la direction générale de l’Économie dans sa «Note de conjoncture sectorielle». À la fin mars 2019, en effet, la production globale d’électricité a augmenté́ de 2,8% à 612,2 GWh.

«Cette performance a été́ atteinte grâce à la production additionnelle de la Société du Patrimoine qui a augmenté́ de 9,9%», a expliqué la direction générale de l’Économie. Sur le plan commercial, les ventes se sont consolidées de 2,2% à 439,6 GWh, comparativement à la même période de l’an dernier. Une embellie corrélée à la reprise observée dans les secteurs primaire et secondaire (BTP, bois, pétrole, etc.).

Naturellement, ces belles performances ont eu des répercussions positives sur le chiffre d’affaires à la fin mars 2019. Celui-ci s’est renforcé́ de 7,6% à 45,9 milliards de francs CFA au cours de cette période, contre 42,7 milliards en 2018. Cette tendance haussière est tout aussi observable dans le segment de l’eau.

À fin mars 2019, la production nette du précieux liquide a augmenté́ de 1,57%, pour s’établir à 29,6 millions de m3, contre 29,1 millions de m3 un an plus tôt. Dans le même temps, le volume des ventes hors cession a évolué de 3% pour se situer à environ 16 millions de m3 d’eau, suite à la «forte consommation des ménages». Ce qui a engendré un accroissement du chiffre d’affaires en hausse de 6,1% à 6,2 milliards de francs CFA, en rapport avec le «relèvement du prix moyen». En gros, le secteur se porte bien, les délestages et les coupures d’eau aussi.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW