Les travaux de rénovation du château d’eau sont en cours à Franceville. D’une valeur de 700 millions de FCFA, ces travaux permettront d’augmenter la capacité de stockage de la tour et mettre fin aux pénuries d’eau potable.

La rénovation du château de Franceville va coûter 700 millions de FCFA (illustration). © alpinistes-associes.com

 

Bonne nouvelle pour le 2e arrondissement de Franceville, dont les pénuries en eau potable seront bientôt un mauvais souvenir. Dix jours avant sa sortie du gouvernement, le ministre de l’Équipement avait lancé, fin octobre, les travaux de rénovation du château d’eau de la capitale du Haut-Ogooué.

D’une valeur de 700 millions de francs CFA, ces travaux permettront à la tour de stocker 4300 m³ d’eau par jour, contre une capacité de production actuelle 3000 m³. «L’installation fournira de l’eau potable à quelque 24 000 personnes dans le deuxième arrondissement de Franceville, pour une capacité totale de stockage estimée à 4300 m³», a rapporté afrik21.

Ce projet résulte d’un partenariat entre l’État gabonais et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). «Ce travail consiste à mettre en place un suppresseur sectoriel qui assurera l’alimentation en eau des conduites existantes», a souligné le monopoleur de production et distribution d’eau potable au Gabon.

Les travaux sont réalisés dans le cadre du Programme gabonais d’approvisionnement en eau, électricité, éclairage public et asphaltage de certaines routes. Ces derniers mois, les populations de Franceville ont été confrontées à de fortes pénuries en eau potable.

 
 

2 Commentaires

  1. Mabiala M dit :

    Popopo je connais bien ce chateau d’eau pour l’avoir visité en vue des travaux, mon devis est aux achats a la seeg et mon prix est loin de celui ci, Cette pauvre société est gangrénné de maniere forte depuis 2 ans…

  2. Akendengue Hervo dit :

    Tom le boss et Meba au 8emme son sbire piloteur des voyous de cette boite, que fait les syndicat SYNTEE PLUS ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW