Intéressées par les nouveaux métiers du numérique, 700 personnes ont répondu présentes, samedi 9 novembre, à la 2e réunion d’information organisée à l’Institut français du Gabon (IFG) par l’École 241.

Des apprenants de l’Ecole 241, promotion 2019. © facebook.com/pg/Ecole241

 

L’École 241 et ses partenaires s’apprêtent à accueillir sa deuxième promotion d’élèves. Selon ses responsables, après le succès enregistré lors de l’édition précédente, ce sont 700 jeunes venus de Libreville et de l’intérieur du pays qui frappent à la porte depuis plusieurs semaines. Les inscrits ont eu droit, samedi, à leur réunion d’information à l’IFG. Il s’est notamment agi de leur présenter l’école, ses offres, les informer sur les différentes étapes et l’organisation de la formation, les avantages et «les sacrifices» qui en découlent pour espérer être parmi la quarantaine d’apprenants ayant bénéficié d’une insertion professionnelle au terme de leur formation intensive.

En 2019, en effet, la première cuvée de l’École 241 comptait 45 apprenants formés en Développement Web/mobile et en Référent digital. «Nous avons enregistré 98% d’insertion professionnelle», assure Sylvie Touré, chargée de Médiation emploi. Aussi précise-t-elle que «cette réunion dite d’information intervient avant le processus de sélection et permet aux postulants de la 2e promotion de tout connaître sur ce programme. Elle permet également de détecter les premiers décrocheurs et ceux à qui cette formation ne correspond pas forcément».

À la suite de cette réunion, il est prévu une phase de test en ligne devant permettre de boucler la sélection qui passera également par des entretiens individuels des postulants, devant un jury constitué de professionnels et de coachs.

Comme aux premiers postulants rencontrés en septembre 2018, les responsables de l’École 241 préviennent : au sein de ‘‘la fabrique’’, «le parcours de formation peut être difficile, prenant et contraignant. Chaque personne intégrant la formation doit être motivée, disponible, volontaire, impliquée, prête à s’invertir pour atteindre l’objectif final : l’employabilité». Aux futurs apprenants de s’accrocher.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW