Une journée de démonstration a été organisée le 17 juin à Libreville par l’Office nationale de l’emploi (One) au profit des bénéficiaires du programme Ecole 241 de l’Organisation non-gouvernementale (ONG) Ogooué Labs. Une initiative visant à faire connaître ces apprenants du secteur du numérique et du digital, afin de favoriser leur insertion dans les entreprises partenaire de l’One.

L’une des apprenantes de l’Ecole 241 présentant son projet aux responsables d’entreprises, partenaires de l’ONE. © Gabonreview

 

La première promotion de l’Ecole 241 a présenté ce 17 juin, à l’occasion du «Demo Day», son savoir-faire aux dirigeants et directeurs des ressources humaines de plusieurs entreprises. Cette journée de démonstration vise à promouvoir la maitrise et le savoir-faire des élèves de ce programme axé sur le numérique. Elle s’inscrit dans le cadre de la convention signée entre l’Office nationale de l’emploi (One) et Ogooué Labs, pour l’insertion sociale et professionnelle des élèves de l’Ecole 241,

«L’Ecole 241 est une école qui forme de manière accélérée et intensive aux nouveaux métiers du numérique et nous sommes au terme de notre formation qui a duré exactement 8 mois. Il était important pour nous, comme cela fait partie des engagements que nous avons pris dès le début, d’insérer la totalité de nos apprenants dans le tissu économique local», a expliqué le directeur du Programme, Sylvère Boussamba, par ailleurs fondateur de l’ONG Ougooué Labs.

Pour ce «Demo day», ce sont les 45 apprenants qui ont échangé avec les différents directeurs généraux, les directeurs des ressources humaines des entreprises partenaires de l’One. Potentiels bénéficiaires des contrats CAJ – Contrat d’apprentissage jeunesse –  et le SEJ – Stage entrepreneur jeune – ils ont pu montrer ce qu’ils ont réalisé tout au long de l’année, mais aussi démontrer comment ils peuvent aider ces entreprises dans leur processus de transformation numérique.

«Ils ont été formés sur deux référentiels : le référentiel développeur web et mobile et le référentiel digital. Ce dernier recouvre un ensemble de métiers. C’est en fait une sorte de tronc commun pendant environ 4 mois et après, c’est 4 mois de spécialisation. Dans la spécialisation, les apprenants choisissent ce qu’ils veulent devenir : par exemple chef de produit, chef de projet web ou growth marqueteur…», a poursuivi Sylvère Boussamba.

Pour le directeur du Programme Ecole 241, «le numérique est en train de dévorer tous les secteurs et les entreprises qui veulent pouvoir répondre aux attentes de leurs clients, qui se digitalisent aussi, ont la latitude de pouvoir créer une version numérique de leur entreprise». Cette transformation nécessite un accompagnent numérique dont certains pans sont  proposés également par ces jeunes.

Le directeur général de l’One, Hans Landry Ivala, dont la structure contribue à l’amélioration de l’employabilité des jeunes, assure quant à lui que l’Ecole 241 et l’One sont dans un «un partenariat gagnant-gagnant». «Le but étant qu’ils forment en amont et que nous, nous puissions, par rapport au cohorte formé, garantir leur insertion professionnelle», a-t-il précisé. Ce sont donc les signataires du CAJ qui accompagnent l’One dans l’amélioration de l’employabilité de ces jeunes, notamment ceux de la province de l’Estuaire.

Avec les présentations de ce «Demo Day», l’on espère que ces apprenants de l’Ecole 241 puissent bénéficier de ce réseau de partenariats. Ce qui devrait leur garantir une insertion professionnelle. «Le but est de pouvoir leur donner leur premier expérience professionnelle et pourquoi pas être recrutés dans ces entreprises», a déclaré Hans Landry Ivala.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW