Dans la Ngounié, Brice Laccruche Alihanga a rassuré son auditoire sur l’état de santé d’Ali Bongo. S’il a assuré que le chef de l’État se porte bien, il a tout aussi annoncé qu’il se rendra à l’école militaire de Mandilou dans 9 mois.

Brice Laccruche Alihanga devant son auditoire le 20 septembre à Mouila. © D.R.

 

Le directeur de cabinet civil et politique d’Ali Bongo s’est rendu dans la province de la Ngounié. Comme dans les autres provinces où il est passé, celui que le ministre des Sports, Franck Nguéma, nomme «le messager intime» n’est pas allé par quatre chemins. «Le président Ali Bongo que vous connaissez tous m’a dit (…) que ceux qui ne travaillent pas seront sèchement écartés», a déclaré Brice Laccruche Alihanga, lors de son discours du 20 septembre à Mouila.

Le messager d’Ali Bongo prônerait une démarche plus participative dans la gouvernance du pays. «Vous proposez vos choses, on vous dit ce qu’on peut faire», a-t-il lancé, expliquant qu’il faut désormais arrêter les promesses et les mensonges. «Le président m’a dit, tu prends bien à témoin la population devant tous les hommes politiques. On doit faire du concret dans la Ngounié», a-t-il ajouté. Faire du concret, c’est sans doute pour le directeur de cabinet d’Ali Bongo tourner le dos aux grandes ambitions. «Vous-mêmes vous proposez vos choses. On arrête les projets pharaoniques qui n’ont aucun sens», a-t-il lâché. Au nombre de ces projets pharaoniques, dans cette province, figure la centrale hydroélectrique sur les chutes de l’impératrice Eugénie. Il est d’ailleurs passé depuis un peu plus de 3 ans, d’un «espoir énergisant» à un mirage paralysant.

Brice Laccruche Alihanga a voulu également rassurer son auditoire sur l’état de santé d’Ali Bongo. «C’est moi Alihanga qui vous dis, le président va bien». «Le président de la République, n’en déplaise, il est là, il est bien là. Ne vous cassez pas la tête, il est là», a renchéri  Brice Laccruche Alihanga.

Ce dernier a annoncé que le président «sera à Mandilou dans 9 mois pour l’inauguration» de l’école militaire. «Je suis persuadé qu’il fera le tour de la Ngounié», a-t-il indiqué comme pour dissiper les doutes sur l’état de santé d’Ali Bongo. Si la construction s’est achevée en 2014, l’école est restée à l’abandon. Il y a un peu plus d’un an, Ali Bongo devait s’y rendre pour l’inauguration, mais, selon certaines indiscrétions, «son agenda ne le lui avait plus permis» de le faire.

 
 

6 Commentaires

  1. Yvon dit :

    En tout cas, fais ton cinéma avec l’appui de tes frères français. Tu ne seras jamais président du Gabon. Sauf si c’est cette France qui continue à tirer les ficelles.

  2. Grégoire Ndong dit :

    Et si cette “tournée républicaine” d’un directeur de cabinet c’est juste une occasion pour lui de dire aurevoir ? Personnellement, je ne ke vous pas devenir président du Gabon, même avec le soutien de la France.

  3. JACK dit :

    Drole de pocker menteur !!! Ali serait la dans 9 mois.. rendez-vous prit.. dixit le marseillais devenu Altoveen.. fini les promesses et les mensonges :)Mr..Papa m’a dit …comme un certain venait le faire au bon vieux temps des colonies, revient sous une autre forme..il nous dit dans son discours ali bongo que nous connaissons tous!!! non mon cher on le connais pas tous comme tu semble l’affirmer, moi je ne le connais pas et je suis persuader que plusieurs de mes compatriotes ne le connaissent pas même son pseudo oncle asselé nous dit qu’il ne le reconnait pas car cela fait plus d’un an qu’il ne le voit pas et celle qui est supposé être sa maman aussi…enfin bref.. tu es le seul a le connaître et c’est peut être vrai qu’il vie en toi désormais..pour que tu puisse parler en son nom..et prendre des decision en son nom comme tu peux te lelpermettre en ce moment car de ma vie dans ce pays je n’avais jamais vue ce qui se passe…
    Langue du discours.. ” vous proposez vos choses et on vous dit ce qu’on peu faire” drole de parler pour un DIRCAB.. ou a-t-il fais ses études?..bref c’est pas la le probleme, c’est effectivement un parler Marseillais des Gangs..qui ressort sans se rendre compte..a cella je propose que tu degage de notre pays.. NON de declarer la vacance du pouvoir .. par exemple.MDR…si tu as des C…
    Mais son president lui parle en quelle langue car le ministre des eaux et foret a dit a la BBC, qu’il a perdu l’anglais.. et je pense aussi le Français, car l’anglais etant sa langue maternelle, enfin bref.. j’aimerai bien qu’il nous dise comment il parle a une personne qui a perdu la parole la vision..etc…?
    IL ne sait plus quoi dire pour rassurer qu’il est le messager d’un FANTOME SANS NOM.
    Certes nos compatriotes se prostituent pour un imposteur et Ganster Marseillais.. qui est schizophrene car il renie son nom de famille pour un pouvoir usurpé ,, C’est franchement malheureux
    Brice Lacruche Fageon est son vrai nom. et alias ALihanga

  4. Sophie dit :

    Quel spectacle affligeant!!!
    Le peuple gabonais, serait-il envoûté ?
    A Ntare Nzame!!!

  5. Hugo dit :

    Tu, nous fatigues avec ton défunt Ali Bongo. Ce régime Bongo est pourvoyeur de bonheur à ses disciples et promet arrestations arbitraires et pauvreté à tout gabonais qui souhaiterait voir une autre gouvernance dans le pays éclore. Ce régime prospère avec ces méthodes contestables sous le regard éclairé et compatissant des cellules Afrique de l’Elysée et du Quai d’Orsay (et tu le sais parfaitement), bien au fait de ces stratagèmes antidémocratiques qui ont pignon sur rue en Afrique centrale française. Pauvre Fargeon…

  6. MAKAYA dit :

    Ce monsieur fait du cinéma,

    Un ancien voleur et repris de justice qui vient nous parler au nom de quoi? Peuple gabonais, prenez l’argent qui vous donne lorsqu’il fait ses pseudos tournées à travers le pays, C’EST LE VOTRE.

    Mais n’oubliez jamais la misère que vous vivez au quotidien par sa faute, les coupables seront sévèrement sanctionnés, mais n’es ce pas la charité bien ordonnée commence tjrs par sois-même?

    C’est KINDA pour lui, l’avenir nous en dira plus, un mauvais DJOBI, le guette, l’effet boumerang sera au rendez-vous.

    Avec ces amis du moment qui sont avec lui pour ce qu’il a volé et non pas pour ce qu’il est, parce qu’il n’est rien.

    Continue à tourner tes films, ta dernière séance arrive.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW