L’École nationale de commerce de Port-Gentil a livré sa 49ème cuvée le week-end écoulé. Forte de 24 lauréats, cette promotion est parrainée par la société Perenco Oil and Gaz Gabon qui remplace à cet effet, la Sogara.

Le parrain et les majors de chaque filière. © Gabonreview

 

Baptisée promotion Laurent Maganga, du nom du directeur général adjoint de la société Perenco Oil and Gaz Gabon, la 49ème promotion de l’École nationale de commerce (ENC) a été couronnée le vendredi 12 juillet dernier. Comme de tradition, la cour dudit établissement a accueilli la cérémonie de remise des parchemins. Les présences du ministre de l’Éducation nationale, chargé de la Formation civique, du ministre du Pétrole et des Hydrocarbures et du ministre délégué à l’Éducation nationale ont donné un cachet particulier à cet évènement qui s’est déroulé en présence des autorités administratives et académiques provinciales et communales, des opérateurs économiques et des parents des impétrants.

Le ministre de l’Éducation nationale. Et la photo pour la postérité. © Gabonreview

Les 24 élèves qui se sont présentés aux soutenances de mémoire dans les trois principales filières de l’ENC (Communication Administrative Bureautique, Gestion Commerciale Informatique, Comptabilité Gestion Informatique) ont tous été reçus, validant ainsi leurs acquis. Ce qui représente donc un taux de réussite de 100%.

Major des majors avec une moyenne de 14,62, Christ Zounon Koffi, élève en Comptabilité Gestion Information (CGI) a, au nom de ses camarades, remercié tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à leur réussite durant leurs quatre années de formation à l’ENC. Conscient de la baisse drastique des opportunités d’emplois du fait du contexte économique, le nouveau diplômé a sollicité la bienveillance du gouvernement et des opérateurs économiques afin de leur faciliter l’insertion dans le monde actif ou de leur alléger davantage les modalités de création individuelle d’emploi pour que ceux qui voudront se mettre à leur propre compte y parviennent aisément.

Pour sa part, la directrice de l’École, satisfaite des résultats de son établissement en général et de ceux de la 49ème promotion en particulier, fruit, selon elle, de la qualité et de la rigueur des enseignements dispensés dans son établissement, a invité les diplômés à «l’humilité» et à la «persévérance». Car, «un nouveau chapitre de [leur] vie s’ouvre», a-t-elle indiqué.

«La cérémonie de remise de diplôme à la promotion que Perenco Oil and Gas Gabon accepte de parrainer pour la première fois s’inscrit dans la nouvelle dynamique de la politique de responsabilité sociétale de notre entreprise», a indiqué le parrain à l’entame de son propos. Remerciant les plus hautes autorités pour le choix porté sur son entreprise, Laurent Maganga a émis le souhait «d’un retour aux fondamentaux en redonnant aux formations dispensées dans les écoles leur sens initial». Ainsi «qu’il s’agisse de la formation professionnelle ou de la formation continue, les centres dispenseraient des formations à la carte en fonction des besoins réellement exprimés par les entreprises». Ce qui permettrait, à en croire le DGA de Perenco, de juguler la problématique de l’inadéquation formation emploi, ferment, selon l’orateur,  du fort taux de chômage des jeunes.

Le ministre de l’Éducation nationale a remercié, pour sa part, la direction de l’ENC, les enseignants et les parents d’élèves pour la synergie ayant  donné lieu aux résultats célébrés.

Les mêmes remerciements ont été adressés au parrain qui, par son acte de patriotisme, marque son engagement et sa contribution sans failles dans la réalisation des objectifs voulus par le chef de l’État, a noté le ministre. «Vous êtes désormais détenteurs d’une arme de destruction massive. C’est le triptyque savoir, savoir-faire et savoir-être», a lancé Michel Menga M’Essone s’adressant aux impétrants. Le membre du gouvernement a par ailleurs exhorté les lauréats à l’entreprenariat au regard du climat économique actuel. «Employez-vous à créer vos propres structures en prenant des risques» a-t-il conseillé avant d’exprimer son entière satisfaction sur l’ensemble des résultats obtenus cette année académique à l’ENC.

 
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. voici une des rares école d’Etat qui lutte et tient toujours debout. Je sais pas comment elle a fait et fait pour échapper aux rafles de la mauvaise gestion des sociétés et entreprises gabonaise, en tout cas chapeau bas Messieurs les dirigeants de cette école. Mais savez c’est come un joueur de foot dés que vous dites du bien de lui aussitôt il commet une faute. Mais bon félicitation encore!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW