Un an jour pour jour après le début de la construction de la première cité rurale écologique entièrement bâtie avec du bois gabonais, le projet «Edock City» sera inauguré le 20 mai prochain à Viafé, dans le département de l’Okano, au nord du Gabon.

Quelques maisons illustratives du projet Edock City. © facebook.com/Juniorachievementgabon

 

Porté par l’ancien ministre délégué auprès du ministre en charge de la Protection de l’environnement, des Ressources naturelles, de la Forêt et de la Mer, Andrew Crépin Gwodock, le projet «Edock City» sera inauguré le 20 mai 2017 à Viafé, dans le département de l’Okano, au nord du Gabon.

Ce projet est axé sur l’offre d’un logement décent et moderne aux populations rurales. Il aspire également à favoriser le retour de la vie et des activités en milieu rural, à travers la valorisation et la promotion du bois gabonais en Afrique et dans le monde. Les promoteurs espèrent susciter des vocations chez les jeunes, dans le domaine de la construction écologique. Pour cette phase inaugurale, c’est une dizaine de maisons avec toutes les commodités qui se seront livrées.

Même s’il ne s’agit que d’un projet pilote, il est appelé à participer à la politique sociale et de l’habitat prônée par Ali Bongo et offre aux entreprises du secteur bois de nouveaux débouchés, surtout si l’expérience est dupliquée sur les différentes provinces du pays.

Bien que salutaire pour le monde rural, et plus précisément pour les habitants de la localité de Viafé, située à 5 km de Lalara, à 55 km de Mitzic et à 130 km de Ndjolé, Edock City, soulève néanmoins des interrogations quant à la durabilité des maisons. Cette initiative mise en œuvre dans un environnement tropical exacerbé, bénéficiera-t-elle de meilleures solutions, en termes d’entretien pour sa durabilité ? Les bénéficiaires devraient bénéficier d’une formation sur l’entretien, afin de ne pas voir se dégrader ce bel investissement.

Placée sous le patronage du président de la République, Ali Bongo, la cérémonie de samedi prochain vise particulièrement à promouvoir, à encourager ce type d’initiatives. La convention sur la construction et le financement de cette cité rurale a été signée le 25 mai 2016, à Libreville, entre le ministre Gwodock et le directeur général de la société Rain Forest management (RFM), Yong Him Wai.

 
 

5 Commentaires

  1. diogene dit :

    Une maison en bois n’est pas FORCÉMENT ÉCOLOGIQUE,pas de gouttières pour récupérer l’eau de pluie, pas de panneau solaire pour l’électricité, etc…
    De plus, au vu de la photo, le toit en aluminium (pas écologique du tout, il aurait pu être en bois (tuile d’okan par exemple))n’est pas assez incliné, pas d’aération pour permettre la circulation de l’air et une plus grande fraîcheur.
    La cuisine semble intégrée ce qui est un non sens.
    Bref un cube en bois reste un cube en bois.
    Dommage alors que sur la toile de multiples exemples circulent de véritables habitations autonomes et “propres”, belles et faciles à entretenir.
    Autre idée fausse :une maison en béton est solide, ne demande pas d’entretien…
    Alors que pour les maisons en bois l’entretien est très simple et que le choix du bois fait varié la durabilité considérablement.

    Passons au but de cette opération, réinstaller les populations en zone rurale.
    Où est l’école écologique, le dispensaire écologique, les emplois écologiques, les commerces écologiques…?

    • Mal de lucidité dit :

      © Diogène,

      Bien vu mon frère, on parle seulement pour parler dans ce pays. On dit écologie,mais on ne sait même pas ce que ça veut dire. On fait sa pub politique pour espérer durer aux affaires et s’en mettre pleine les poches. C’est là le véritable enjeux parce que ce qui est sûr c’est si on passe ces maison au scanner, elles ne seront que des maisons normales. Pas plus.

    • ebarec dit :

      Lol un ingenieur des mapanes

  2. gtba dit :

    OhooHH on va voir la gueule des bicoque dans 6 mois car j imagine que le bois n’est meme pas sec comme dab
    et zero couvres joints, enfin bref
    bon au moins un quand meme qui a mis es planches dans le bon sens
    la maison ecolo c’est juste la hutte apres je vois pas.

  3. le vulnerable de cocotier dit :

    des cabanes rien de plus et on fait tout un boxon avec ca, champion du monde !!!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW