Les partenaires au projet d’«Appui à la production des statistiques basiques et à l’élaboration du plan sectoriel de l’éducation», ont dressé le 20 juin 2019, au siège de l’Unesco-Gabon, le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre de ce projet.

Réunion du comité de pilotage du projet d’«Appui à la production des statistiques basiques et à l’élaboration du plan sectoriel de l’éducation», le 20 juin 2019. © Gabonreview

 

Lancé le 9 août 2018 à travers la signature du document de programmation entre le système des Nations Unies (avec l’Unesco comme agence lead) et le ministère de l’Education nationale, le projet d’«Appui à la production des statistiques basiques et élaboration du plan sectoriel de l’Education du Gabon» a été évalué le 20 juin, dans sa phase de conception et d’implémentation.

L’exercice a été conduit dans le cadre d’une réunion du comité de pilotage réuni au siège du bureau de  l’Unesco, sis à la «Maison des Nations unies au Gabon». Les experts du comité et les partenaires au projet ont pu apprécier le niveau d’exécution du projet, examiner les bonnes pratiques ainsi que les difficultés rencontrées. Des propositions ont été faites pour affiner le projet et amender le calendrier des activités pour la production des annuaires et la détermination de stratégies pour un meilleur ordonnancement des actions et la visibilité du projet.

Si l’administrateur du programme éducation à l’Unesco, Séraphine Memine Me Zue a salué l’engagement des ministères en charge de l’éducation, des partenaires techniques, le soutien et l’expertise nationale et internationale pour la mise en œuvre du projet du projet, elle n’a pas manqué de relever les obstacles enregistrés dans l’exécution dudit projet. «Au nombre des difficultés majeures rencontrées, nous pouvons retenir, entre autres, l’appropriation du projet par les membres de la cellule de mise en œuvre, l’appropriation des mécanismes de décaissement des fonds des organismes internationaux, la mise en œuvre de la méthodologie de collecte, le non-fonctionnement de l’application produite pour la saisie et la génération des annuaires», a-t-elle souligné.

Selon le directeur général des statistiques, de la planification et de la prospectives, Ella Akono, les statistiques de l’éducation montrent la photographie de l’offre éducative en terme de structures et de la qualité de l’éducation à travers les données telles que : le taux d’achèvement dans les différents niveaux, le taux d’alphabétisation, le ratio filles/garçons, éducation et protection de la petite enfance, le taux de scolarisation, nombre d’enseignants, nombre de classes, le budget alloué à l’éducation, l’inclusion. Ces données  permettent aux Etats de disposer d’outils de pilotage de tous les sous-secteurs de l’éducation, d’améliorer leur gouvernance ainsi que l’accès au système éducatif.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW