L’École nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda) a bénéficié, le 19 décembre à Libreville, d’une dotation de matériels didactiques offerts par la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré). Objectif : donner du sourire à ces enfants vivant avec un handicap.

Le directeur général adjoint de la SCG-Ré, Mawi Judicaël procédant à la remise symbolique de matériel didactique à la secrétaire générale adjointe du ministère des Affaires sociales et de la Solidarité Nadine Obiang, pour le compte de l’Eneda. © Gabonreview

 

Les responsables de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) ont répondu à l’appel de solidarité lancé par l’École nationale pour enfants déficients auditifs (Eneda). Dans le souci de participer à l’amélioration de conditions d’éducation des pensionnaires de cet établissement, mais également témoigner leur affection aux personnes vivant avec un handicap, la SCG-Ré y a offert du matériel didactique à cette école, le 19 décembre à Libreville.

Les pensionnaires de l’Eneda, le 19 décembre 2018. © Gabonreview

Une action s’inscrivant dans le cadre des activités de responsabilité sociale de la société. «La SCG-Ré tenait comme elle le fait chaque année à donner du souris et de la joie à d’autres compatriotes qui souvent n’ont pas cette chance, soit d’être accompagnée, soit qui n’ont pas la chance de bénéficier aujourd’hui des possibilités qui sont les nôtres», a déclaré le directeur général adjoint de la SCG-Ré. «Dans cet élan, nous avons choisi cette année de venir à l’école nationale des enfants déficients auditifs», a indiqué Mawi Judicaël.

Présent à cette remise de don, la secrétaire générale adjointe du ministère des Affaires sociales s’est réjouie du geste de la SCG-Ré, qui vient compléter les efforts du gouvernement dans l’amélioration des conditions d’accompagnement et d’insertion de ces enfants. «Je puis vous rassurer que nous ferons bon usage du don que vous venez de nous faire», a assuré Nadine Obiang. «Nous avons besoin de la main-forte des opérateurs économiques, des citoyens de bon cœur qui peuvent venir apporter un plus», a-t-elle conclu.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW