En vue de vulgariser les travaux relatifs à la physique et la chimie, ces deux disciplines sont au cœur de journées organisées par le Laboratoire pluridisciplinaire des sciences (Laplus), du 20 au 22 février à Libreville.

Un des intervenants lors de sa communication. © Gabonreview

 

L’ENS accueille les premières journées des sciences physiques et chimiques. © Gabonreview

L’École normale supérieure (ENS) accueille depuis le 20 février à Libreville, les premières journées des sciences physiques et chimiques sous le thème : “La physique et la chimie au service du développement du Gabon”. Étalées sur 72 heures, ces journées sont organisées par le Laboratoire pluridisciplinaire des sciences (Laplus).

«C’est la première fois qu’au niveau de l’École normale supérieure, en particulier au niveau des sciences physiques et chimiques que nous organisons ce type de journées. Nous travaillons depuis un certain nombre d’années sur des thématiques qui concernent le développement durable, l’environnement, l’énergie, etc., mais malheureusement, nous n’avons jamais eu jusqu’à présent l’occasion de les vulgariser et c’est pour nous la première édition, la première occasion», a déclaré Jean Aubin Ondo, maître de conférences en Chimie de l’environnement.

Selon ce dernier, ces journées qui prennent fin le 22 février permettront de vulgariser les différents travaux en physique et chimie. «Mais il y a aussi une particularité à ces journées, c’est que nous présenterons des expériences scientifiques ludiques qui peuvent aider nos jeunes enfants des lycées et collèges à mieux comprendre la physique, à mieux comprendre la chimie», a-t-il poursuivi.

Pour le directeur de la Recherche, les communications de ces trois jours sont issues des travaux des chercheurs du Laplus et des mémoires de fin de cycle master sciences physiques. Ces journées «prendront en compte les préoccupations des décideurs, des industriels et de la communauté scientifique. Les séances de travail pratique auront pour objectif de vulgariser les concepts de la physique et de la chimie pas toujours accessibles pour le plus grand nombre», a relevé Zoo Eyindanga.

Rappelant que l’ENS est un établissement supérieur qui a pour mission de former les professionnels de l’enseignement et de développer la recherche scientifique, à travers les différents laboratoires de recherche créés en son sein, Zoo Eyindanga a indiqué que «la recherche scientifique est une démarche rationnelle qui permet d’observer, examiner et analyser des phénomènes et des problèmes à résoudre, pour obtenir des réponses précises à partir d’investigations».

Dans ce sens, a-t-il souligné, le Laplus «ambitionne de relever les défis et les enjeux du monde actuel liés à l’environnement, au développement durable, à l’alimentation, à l’énergie». Ce dernier espère que les réflexions qui seront menées dans le cadre de ces journées contribueront à établir des liens durables pour l’atteinte d’objectifs pour le développement du Gabon.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW