Le ministère de l’Industrie et de l’Entrepreneuriat national a organisé le 3 mai à Libreville, un atelier d’informations et d’échanges sur le Plan d’action de l’entrepreneuriat et du Guide de l’entrepreneur. L’ambition de ce plan est de booster ces secteurs d’activités.

Le ministère de l’Industrie et de l’Entreprenariat national, à l’occasion de l’atelier d’informations et d’échanges sur le plan d’actions de l’Entreprenariat et du Guide de l’entrepreneur organisé, le 3 mai 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

Moments de l’atelier. © Gabonreview

Répondre efficacement aux besoins des acteurs de l’écosystème entrepreneurial et celui des industries, tel est le sens de l’initiative du ministère de l’Industrie qui a organisé le 3 mai à l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI), sous la houlette de Carmen Ndaot, un atelier d’information et d’échange sur le plan d’action de l’Entrepreneuriat et du Guide de l’entrepreneur.

À l’issue des assises de l’Entrepreneuriat, les participants avaient recommandé au gouvernement le renforcement de l’écosystème d’accompagnement des entrepreneurs et PME. Cet horizon nécessitait une Feuille de route ambitieuse pour accélérer l’achèvement des centres d’accompagnement, ainsi qu’une démarche pour renforcer la territorialité des structures d’accompagnement dans une logique de cluster. Le plan d’action présenté propose, entre autres, une sensibilisation nationale, des espaces de promotion, l’accompagnement technique et financier, ainsi que des supports de base.

En termes de promotion et d’accompagnement technique, assurent les organisateurs, il est plus qu’urgent d’encourager la création d’un Women business center, d’optimiser la complémentarité et l’harmonisation entre les composantes du système éducatif et inculquer l’esprit entrepreneurial chez les jeunes et les femmes. De même, l’accompagnement des porteurs de projets pourrait s’appuyer sur le financement participatif au développement de l’entrepreneuriat, à travers le fond Okoumé Capital et des fonds de garantie.

Afin que tout cela soit efficace, il est préconisé l’élaboration d’ici à fin juin, d’une politique nationale de l’Entrepreneuriat, de rédiger des textes organiques de l’Entrepreneuriat, de créer un statut de l’étudiant-entrepreneur, de sensibiliser et d’inciter les jeunes à la création d’entreprises et à l’autonomisation.

 
 

4 Commentaires

  1. Je salut l’initiative mais malheureusement il y a toujours un problème au niveau du suivi manifeste dans l’accompagnement des porteurs de projets. De plus, nos dirigeants ne sont pas souvent disponible pour des raisons que nous ignorons,je vous prie de consulter vos mails , vos messageries car ce sont canaux que nous utilisons afin de vous faire passer un certain nombre de messages.

  2. Tchenko dit :

    Encore du vent…

  3. Nanmejo Juste Parfait dit :

    Je souhaite participer au séminaire ou forom organisé par tout dans le monde

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW