Le programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF) a été présenté à l’École 241, le 29 janvier à Libreville. Les apprenants de ce centre de formation aux métiers du numérique et leadership ont été édifiés sur les opportunités offertes par ce programme visant à identifier, former, encadrer et financer les entrepreneurs africains.

Le programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF) a été présenté à l’Ecole 241, le 29 janvier 2020 à Libreville. © Gabonreview

 

Ulrich Auxance Emane et Sylvie Touré (chargée de Médiation emploi à l’Ecole 241). © Gabonreview

Après l’Office national de l’emploi (ONE) il y a deux semaines, la caravane d’UBA Gabon s’est arrêtée à l’Ecole 241, où elle a présenté le programme d’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF). L’École 241 est un centre de formation aux métiers du numérique et leadership.

«En ma qualité de représentant de la Fondation Tony Elumelu, je suis aujourd’hui à l’École 241. Nous avons principalement eu une session d’informations. L’idée est de véhiculer l’information sur le soutien aux entreprises et entrepreneurs, que la Fondation offre chaque année avec des opportunités de financement complémentaires», a expliqué le directeur Communication et Marketing d’UBA Gabon. «Nous avons également encouragé les apprenants de l’École 241 à s’inscrire au programme TEF. Car notre objectif est d’avoir le plus grand nombre de lauréats gabonais sélectionnés cette année pour la Fondation», a ajouté Ulrich Auxance Emane.

Les étapes de l’ONE et de l’Ecole 241 achevées, la caravane d’UBA Gabon va poser ses valises à la Société d’incubation numérique du Gabon (Sing). «Là-bas aussi, nous serons au contact des entrepreneurs à qui nous allons présenter cette solution de financement des entreprises par la Fondation Tony Elumelu», a annoncé Ulrich Auxance Emane, avant de lancer un ultime appel aux entrepreneurs gabonais, en herbe et confirmés.

«Aujourd’hui, plusieurs offres de financement sont proposées aux entrepreneurs. Mais la solution proposée par notre Fondation est une offre supplémentaire. D’autant qu’elle ne se limite pas au fonds, mais touche aussi le renforcement des capacités, l’accompagnement, la formation, le mentorat et la mise en place d’un réseau d’entrepreneurs. Telle est la valeur ajoutée de ce que la Fondation propose actuellement», a conclu Ulrich Auxance Emane.

Lancé en 2015, le Programme d’entrepreneuriat TEF est ouvert aux entrepreneurs de toute l’Afrique, que ce soit avec de nouvelles idées de démarrage soit des entreprises existantes de moins de trois ans, opérant dans tous les secteurs. Il consiste en un engagement de 100 millions de dollars sur 10 ans visant à identifier, former, encadrer et financer 10 000 jeunes entrepreneurs africains.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW