Estimant que lors de la présidentielle d’août 2009, le président de la République avait présenté «un acte de naissance dont l’authenticité et la sincérité sont sujettes à caution», la toute nouvelle plateforme de l’opposition annonce vouloir porter la question devant les tribunaux.

Des leaders arrivant sur les lieux de la déclaration, le 19 juillet 2014 à Libreville. © Gabonreview
Des leaders arrivant sur les lieux de la déclaration, le 19 juillet 2014 à Libreville. © Gabonreview

 

Ils étaient nombreux, jeunes, moins jeunes et personnes âgés à répondre présent et à accompagner Benoît Mouity Nzamba, Jean Marcel Malolas, Fulbert Mayombo, Albert Mba-Ndong, Pierre Amoughe Mba, Luc Bengono Nsi, Jean Ntoutoume Ngoua, Jean Pierre Rougou, Pierre André Kombila, Paulette Missambo, Casimir Oyé Mba, Zacharie Myboto, Jean Eyéghé Ndong, Jacques Adiahénot, Jean Ping, dans leur souscription à libérer le Gabon de «l’imposture» d’Ali Bongo Ondimba.

Quelques scènes du rassemblement de l’opposition, le 19 juillet 2014 à Libreville. © Gabonreview
Quelques scènes du rassemblement de l’opposition, le 19 juillet 2014 à Libreville. © Gabonreview

Selon l’unique orateur du jour, Jacques Adiahenot, le Gabon est victime de la forfaiture d’Ali Bongo Ondimba un homme qui, selon lui, réécrit régulièrement lorsqu’il ne falsifie pas son histoire personnelle et politique. «Cette personnalité, dont chacun doit se souvenir qu’elle œuvra en 1986, sous le prétexte d’Akoma-Mba, pour transformer la République Gabonaise en une monarchie dont elle aurait été le prince héritier, et ensuite le roi, n’a de leçon à donner à personne, car cette démarche entreprise par lui, à l’époque, n’a rien de républicaine !», a-t-il lancé, soulignant : «Né en 1959 à Brazzaville, à l’époque capitale du territoire de l’Afrique équatoriale française, Ali Bongo Ondimba a produit en 2009 un extrait d’acte de naissance avec la mention République gabonaise, alors que le Gabon n’était pas encore une République, mais un territoire de l’AEF». Et d’annoncer : «Nous sommes fondés à porter l’affaire de cet extrait de naissance en justice pour ne pas avoir sous notre conscience un forfait aussi grave». «Notre action de ce jour doit être comprise comme un acte de foi dans un Gabon nouveau, débarrassé d’un passé peu glorieux et dans lequel nous nous sentirons tous impliqués et concernés», a-t-il encore dit.

Quelques minutes avant, Jacques Adiahenot, invitant la population à un sursaut patriotique, a martelé : «Notre pays se trouve dans une situation d’une extrême gravité qui interpelle sans exclusive toute les Gabonaises et tous les Gabonais. Nous ne devons pas continuer à nous comporter et à agir comme si cette situation était normale. Notre responsabilité à tous, celle de chacun de nous est de nous lever comme un seul homme pour faire échec à ce chaos déjà perceptible».

En énumérant ce qui constitue pour l’opposition gabonaise les exactions du parti au pouvoir depuis octobre 2009 et qui participent progressivement au basculement du pays vers la «monocratie», il est revenu sur la modification de l’article 4 de la Constitution. Selon lui, aux termes de la nouvelle formulation, la Cour constitutionnelle peut dorénavant «proroger pour une durée laissée à sa discrétion la durée du mandat du président de la République». Il a aussi évoqué la dissolution de l’Union Nationale, la modification de la loi 24/96 sur les partis politiques, «la campagne médiatique haineuse orchestrée par le pouvoir contre une communauté ethnique en réaction aux démissions de Jean Ping et de Jacques Adiahénot».

Selon le porte-parole du Front uni pour l’opposition, les prochaines heures seront mises à profit pour l’organisation d’une tournée nationale d’explication et d’échange, mais aussi pour s’accorder sur un planning d’action, réfléchir sur un modèle de structuration de ce bord politique tout en tenant compte de ses forces et de ses nombreuses faiblesses, dans l’optique de parvenir à une stratégie commune et une candidature unique à la présidentielle de 2016. «Il y a urgence à agir pour donner au Gabon toutes les chances d’éviter le drame qui le guette. Plus que jamais, la mobilisation, le rassemblement et l’unité des filles et des fils de notre pays sont une impérieuse nécessité. La proximité des prochaines élections présidentielle et législatives nous commande d’agir dans l’urgence car, le risque est grand que l’organisation de celles-ci, comme les précédentes, présente de grands dangers pour la stabilité du Gabon, si rien n’est fait pour leur donner un caractère démocratique», a-t-il lancé. Pour lui, «la prochaine élection présidentielle prévue pour 2016 sera mal organisée et volontairement bâclée avec pour seul objectif d’assurer le maintien du pouvoir établi».

Désireux de donner un sens nouveau à leur démarche, l’ancien secrétaire général du PDG, passé à l’opposition, s’est voulu prospectif : «Ce que nous faisons aujourd’hui à la lumière de ce Front, est un témoignage pour les générations passées et un horizon nouveau pour les générations actuelles et les générations futures. C’est une exigence historique, un commandement de l’Histoire. Il nous faut l’observer scrupuleusement», a-t-il expliqué, ajoutant : «Le Gabon, ce pays, est notre Patrie. Nous n’en avons pas d’autre et nous ne pouvons en avoir d’autre. Libérons-le et construisons-le toutes et tous, avec détermination, abnégation et patriotisme, pour le triomphe du Front de l’opposition pour l’alternance». Les jours à venir s’annoncent électriques…

 

 
 

100 Commentaires

  1. muru cocu dit :

    Ali nest pas gabonais myboto ping eyeghe chantal adiahenot le savent ils ont des preuves pourquoi nous blaguer avec cette histoire de justice passer aux actes dennonce le. chantal a vecu avec omar elle a eu 2 enfants avec lui elle connait tous les vrais enfants domar bongo. dans tous les cas si vous en parlez cest que vous etes prêt a aller jusqu’au bout sinon taiser vous qui vivra verra

  2. RAS dit :

    laissez nous vivre tranquille. Certe je ne suis pas content de la situation du pays, mais ca ne veut pas dire que je veux voir un vous hypocrite au pouvoir. Votre acharnement au pouvoir n’est ni pour ameliorer le pays mais pour abuser de nos resource. Ou etiez vous avant? pkoi vouloir le denoncer maintenant? Ali n’a certe pas accompli beaucoup depuis 2009 mais je le voterai encore si de vous se presente car il est beaucoup mieux que vous tous. Bande de voleurs

    • sm dit :

      Pareil, je voterais Ali plutôt que ces vautours affamés…

      • lelycéen dit :

        de toute manière je ne vois pas qui peut affronter le pdg si ce ne sont que des ressortissants du pdg.Alors messieurs du courage nous, les gabonais qui voulons l’alternance et non du surplace serions derrière vous jusqu’au bout.

      • Vous pensez que Jean-Ping, Casimir Oye-Mba, Jean Eyeghe Ndong, Jacques Adihenot et les autres sont des voraces affamés ???? Pas sûr ! C’est nous qui sommes affâmés, pas eux. Mes chers amis, j’ai de la famille dans la Ngounié et dans le Haut-Ogooué (de grandes familles), je vous assure que nous allons tous voter pour l’OPPOSITION. On ne peut pas continuer à cautionner tout ce désordre là. Un point c’est tout, pas besoin de beaucoup de commentaires. OK ?

    • Le citoyen Libre dit :

      Vous si vous vivez tranquille ce n’est pas le cas des autres gabonais.

    • Vous pensez que Jean-Ping, Casimir Oye-Mba, Jean Eyeghe Ndong, Jacques Adihenot et les autres sont des voraces affamés ???? Pas sûr ! C’est nous qui sommes affâmés, pas eux. Mes chers amis, j’ai de la famille dans la Ngounié et dans le Haut-Ogooué (de grandes familles), je vous assure que nous allons tous voter pour l’OPPOSITION. On ne peut pas continuer à cautionner tout ce désordre là. Un point c’est tout, pas besoin de beaucoup de commentaires. OK ?

      • Le Citoyen Libre dit :

        Merci mon frere nous travaillons actuellement à faire comprendre aux gabonais que 2016 il faut que nous changions de regime, le PDG a trop mis du temps au pouvoir et que c’est pas les 2 mandats qu’ALI va rattraper le retard accumulé par la mauvaise gestion du PDG. ALI continu à gerer le pays comment son pere sinon pire..
        Notre pays doit revenir aux Gabonais qui aiment leur pays et non à ceux là qui profitent de la richesse du Gabon.
        Il nous suffit de 10 ans de l’opposition pour donner la fierté d’etre gabonais.

    • OBIANG marcelin dit :

      Et toi dont?si tu n’a jamais commis de faute réponds à ce message

  3. IPANDY dit :

    Ils sont bien fatigués les vieux. Je crois qu’ils devraient commencer par demander pardon à Dieu et au peuple gabonais d’avoir participé, eux aussi, à la destruction de ce pays. Quand ALI préparait son coup ils étaient là et s’occupaient d’abord de leurs intérêts personnels. Je pense aussi que le débat sur la nationalité est un faut débat. Nous savons qu’ALI n’est pas gabonais d’origine, mais d’adoption, la preuve est qu’il ne parle aucune langue du GABON. Sa belle mère MBORANTSOUO le sais. Malheureusement nous vivons dans un pays où la loi n’est pas appliqué. Un pays où c’est une meme famille qui marche sur d’autres depuis un demie siècle déjà. Ces néo opposants ont largement contribué à cette pseudo monarchie au GABON. Ils sont et resterons coupable de tout le mal que les BONGO et leur PDG ont fait et continuent de faire subir aux gabonais.

  4. Mbimiazodi dit :

    au lieu de venir soumettre à la population leur projet pour le gabon, projet alternatif à celui du PDG, cette pseudo opposition vient nous parler d’acte de naissance. Dès le début elle est déjà à court d’idées. Soyons sérieux, ce n’est pas avec du vieux qu’on fera du neuf. Surtout pas eux. Tous ont quasiment passés leur carrière en tant que ministre, directeur et autre postes mirobolants, le gabon n’a pas avancé.

    • romabiko dit :

      Cher Monsieur Mbimiazodi, pensez vous franchement que cette rencontre était celle qui devait servir de tribune pour présenter un projet de société? Penser vous qu’on doit laisser une violation de notre constitution sans rien dire? quant on devient un gabonais d’adoption on s’établit un certificat de nationalité en bonne et dû forme en respectant la procédure en quoi c’est une faute de porter cette situation devant un tribunal? en politique y’a pas de génération spontanée et retiens que l’un des meilleur président du monde Nelson Mandéla n’était pas jeunes il était même plus âgé que la majorité du front de l’opposition gabonaise actuel. Retiens que entre être ministre , directeur ou autre c’est différent d’être chef d’état. Si on pense comme toi donc même ALI9 ne doit pas continuer à faire la politique parce qu’on ne fait pas du vieux avec du neuf. il était là à l’époque du père c’est du vieux, il a 56 ans d’age c’est du vieux je te rappelle qu’en science le vieillissement débute à 25 ans et qu’au Gabon la retraite varie selon les secteurs entre 55 et 60 ans pour ceux qui ont les diplôme du troisième cycle même falcifiés

    • Le citoyen Libre dit :

      Je sens que le fait que l’opposition s’organise cela dérange maintenant.

      • sm dit :

        Opposition? Vous pensez sincerement que ça existe au Gabon?

      • Orlando dit :

        Je ne comprends mes frères, comment pensez vous qu’ils n’ont pas un projet alternatif? mais ils ne sont pas en campagne. Comme le disent certains, comprenez qu’en politique il n’existe aucune génération spontanée, Ali qui a remplacé son père est là depuis 30 ans d’abord comme ministre, Aujourd’hui nous avons d’abord besoin d’u. Comment pensez vous que parler de l’acte de naissance d’un président est un faut débat? Surtout lorsqu’on voit la grossièreté de cet acte de naissance, alors que pour les vrais gabonais même pour t’établir une pièce d’identité (Passeport, CNI…) c’est la croix et a bannière. Comme par hasard en fin de semaine dernière le quotidien l’union et la RTG se sont rappelé que l’opposition existe, c’est dommage, et certaines personnes pensent que ce comportement des dirigeants au pouvoir est normal, on ne doit pas se plaindre. Pour ma part je voterai le candidat que l’opposition présentera en 2016. Aujourd’hui nous avons d’abord besoin d’une alternance, des dirigeant qui vont se sacrifier pour remettre à plat toutes les institutions, parce que aujourd’hui toutes sont partisanes et à la solde d’une personne, le fichier électoral, le mandat présidentiel doit être modifié, voilà à mon sens l’urgent. Tout redéfinir le Gabon a besoin des institutions fortes.

    • tat'mboum dit :

      Messieur RAS(comme ton pseudo l’indique),Mbimiazodi et Ipandy, la sagesse dit ceci, je cite: “le silence veut mieux que des paroles sans essences ni vie”.A vous lire, j’ai l’impression d’être en face de personnes à qui on a dicté ce qu’il faut dire et qui en vomissant des ramassies de paroles de personnes perdues sans âmes(car l’ayant vendues au diable), ni intelligence oublient d’en reférer à leurs propes pensées: taisez-vou une bonne fois pour toutes pour respect, au moins, de l’être humain, l’homme(si vous l’êtes encore).Vos reflexions ne tiennent même pas de personnes refléchies encore moins d’animaux non apprivoisés.Mieux, si vous n’avez pas suivi ce qui s’est passé à l’ancienne sobraga, évitez pour votre gouverne(par respect)de pondre des ânerties qui ne font même plus rire.Comme des personnes refléchies, vivants au Gabon, née au Gabon(je crois)peuvent encore raisonner comme vous. Ne regardez-vous pas autour de vous? ou parceque pour vous, avoir été aux affaires rime avec vols, fraudes et autres balivernes? C’est cela votre conception de la gestion d’un pays? Un président, qui lorsque les populations lui demande le B-A-B-A d’une simple gestion, il nous fournit des rêves non réalisables et des maquettes ou pendant que la population demande de l’eau,l’électricité,l’école et surtout l’université, une bonne prise en charge dans le domaine de la santé, les routes etc….Lui, votre Ali apporte des maquettes et des belles affiches et achat d’hotels, de véhicules de luxe, voyages couteux et mieux se distrait dans le monde dans des évènements qui n’apportent rien à son image ni à celle du pays, c’est celui votre vision du Gabon? Alors, j’ai un conseil véritable à vous donner et cela suivez mon regard et ma pensée:”cherchez déjà un pays qui va vous recevoir hors de l’afrique centrale et même de l’afrique car……………………2016 n’est plus loin.A bon entendeur, salues!

      • tat'mboum dit :

        Le respect de la constitution s’impose à tous et il faut commencer par respecter les petites choses afin d’en faire de même pour les grandes.Et cet affaire d’acte de naissance passe par là car ce monsieur le sait qu’il n’est pas à sa place.Vous ne verez jamais un Gabonais reconnu comme tel aller dans un autre pays et se pr en violatononcer candidat en violation de la loi et la constitution,jamais ou encore aller vivre dans un pays et se retrouver au centre des affaires politiques et économiques de son pays d’accueil et cela en violation des lois dudit pays.Taisez-vous une bonne fois pour toutes et respecter le GABON et son PEUPLE car souvenez-vous de 1993, 1981 et vous comprendrez que si vous poussez le bouchon très loin, les Gabonais vont vous le rendre en OR.

      • owana wi mama dit :

        Mon cher tat mboum, je comprends tn analyse. Depuis la mort de Redjambe en 1992, quel a ete’ le role de l’opposition depuis les accords de paris en 93? Les villes bastions des opposants milliardaires ont elle progresse’? Ont elles changes apres les accords de paris en 93?. Quelle est la contribution de l’oppostion dans le developpement socio-economique du gabon? Les partis comme le PGP, le Morena-Originel, le PUP, le PSD, etc quel role et pour quelle contribution majeure dans l’amelioration des conditions de vie des gabonais?! Aujourd’hui on parle de l’UN,ce club de milliardaires, a-t-il defini les diffents grands axes politiques, economiques, social et socio-juridique, les questions environnementales et de developpement durable de leur mandat si jamais les gabonais leur font confiance aux suffrages universels?? Je dis oui a l’aternance politique pourvu qu’elle soit democratique, mais non a une alternance de nom ou j’echangerai un joug de bois par un joug de fer.

    • lelycéen dit :

      ah!ah! cet homme montre à ciel ouvert que c’est un pdgiste endurci en résumant tout le discours de nos leaders sur la question d’acte de naissance de Gros Obie jefrey. Et oui vous l’avez bien compris nous n’accepterons plus jamais qu’un expatrié se présente aux élections présidentielles.

    • Vous voulez que l’Opposition vous propose son projet, et vous allez copier maboulement le contenu ?

    • Le Citoyen Libre dit :

      Si ALI etait vraiment un fils du pays il devait pas mettre les pays aux mains des etrangers tel qu’Accrombessi

  5. Roberto dit :

    ils n’ont pas honte cette bande de voleurs qui ont saigné le pays pendant des décennies et maintenant qu’ils ne peuvent plus voler, ils deviennent des opposants. Vraiment !

    • Mr Roberto, toi qui envois des messages-là, je suis sûr que tu ne prends pas trois repas par jour, je suis sûr que tu dors même sur une feuille de contre-plaqué, et que tu traines certainement une sale hernie dont n’arrive pas à te débarasser depuis de longues dates malgré cette foutu gnamgs à 3 vitesses. Restez avec votre PDG, nous, nous ne voulons pas continuer à vivre indignement dans notre propre pays, sous la bottes des étrangers. Si vous, ça ne vous dit rien, nous on est des gabonais. A bon entendeur !

    • Le Citoyen Libre dit :

      @ Roberto,
      2016 arrive tu vas aller pointé dans une liste du PDG pour avoir 10000 FCFA un tee-shirt, un meeting à l’americaine et apres l’election tu vas venir voir ton frere opposant pour lui demander le bout de pain ; c’est toi qui est le mal du Gabon, moi je soutient l’opposition que le PDG ne peu plus rien donner apres plus de 40 ans, c’est un parti en bout de souffle, l’appreuve tous les discours de cette majorité tourne autour d’un slogan vide de subtences, à croire qu’au sein du PDG il manque d’idees.
      L’opposition ce n’est pas un individu comme au PDG où tout tourne autour d’ALI et ce n’est pas cette opposition qui a volé l’argent du pays, on cherche à discridité cette opposition tout simplement, mais le vent du changement c’est levé et tous les gabonais qui souffrent voteront l’opposition.

  6. freddy dit :

    En lisant les réactions des uns et des autres,je dirais d’un certain point de vue que je suis d’accord avec vous,mais sincerement ce que je ne comprends pas ce que le peuple gabonais choisi toujours de s’aligner derrière tel ou tel bord politique. Pourquoi dans ce cas ne pas les conditionnés tous?Sommes-nous si faibles que ça?Mais sachons-le très bien.Aussi bien que ceux qui sont au pouvoir aujourd’dui,que ceux qui étaient aux affaires hier et qui militent actuallement dans l’opposition,que ceux qui sont dans l’inaction la plus absolue et meme ceux-là qui ont du potenciels mais qui manquent d’ambitions. Devant Dieu et devant l’histoire chacun rendra compte des ses actes envers ce Gabon le moment venu.!!!

  7. sm dit :

    Quelqu’un avait dit à Franceville qu’on ne fait pas du neuf avec du vieux!
    A défaut de président démocratiquement élu par peuple, vrai ou faux ou manipulation des médias, il vaut mieux que ce soit Ali qui soit aux commandes…le reste, c’est même pipe même tabac.

  8. delpino dit :

    A vous entendre tous j’ai comme l’impression que pour vous il faut que les choses restent en l’etat .Mais entre nous ces vieux comme vous le dites si bien ont ils encor vmt besoin des postes ? Pensez vous un seul instant à vos enfants si vous en avez ? Lorsk ceux d’ accrombessi viendrons aussi à prendre le pouvoir ? Nous savons tous à quel niveau sont impliqués ces gens là mais ya que eux pour nous rendre notre pays si vous l’avez pas compritn alors changez de pays . celui-ci est mien et je suis fier

  9. Madouaka dit :

    ça se passe comme ça sous d’autres cieux il est normal que les adversaires appuient la où ça peut faire mal s’agissant de l’acte de naissance .
    Quant à ceux qui parlent de projet politique vous vous fourvoyez grandement le Gabon n’a pas besoin de projet politique. Au Gabon les priorités sont claires même pour un non voyant, les programmes politiques sont pour les pays de l’OCDE où tout ou presque a été fait et il faut imaginer des stratégies pour relancer les économies qui ont touché leurs asymptotes.
    Au Gabon c’est pas faute de programme qu’Ali Bongo échoue brillamment, pareil pour son père. L’échec de ses politique c’est le vol et l’enrichissement de ses hiérarques et l’organisation de conneries festives.
    Loin de moi l’idée de soutenir tous ses anciens pdgistes mais je pense qu’un peu d’alternance ne peut que faire du bien à ce pays et je voterai de ipso facto pour le candidat de l’opposition le mieux placé en 2016

  10. Nza Fe dit :

    Je crois qu’il faut leur accorder le bénéficie du doute car c’est bien sûr une énième dynamique que l’opposition vient de mettre en place. Un peu de patience, c’est pas à la naissance d’un groupe que ce dernier doit déjà dévoiler en détails son plan d’actions. Le camp d’en face risque d’anticiper sur ce qu’ils se proposent de faire dans le futur, bref. Mais ce dont je ne comprends pas c’est l’affirmation de ce nouveau regroupement que l’élection présidentielle de 2016 sera ”mal organisée et volontairement bâclée…”. En le sachant d’avance, que se propose-il de faire?

    • Elle dit :

      Bonne question. On y va tout de même, on boycotte, on repousse, on fait quoi. Est ce dire que vous préparez les gabonais au résultat connu d avance tout en leur faisant miroiter l espoir d’une hypothétique alternance ? Alors, en sachant que l élection sera mal organisée, vous proposez quoi concrètement ?

  11. Le premier de sa génération dit :

    Je suis du tout d’accord avec vous, car cette opposition n’est que de nom et non de Coeur.Ils combattent pour leurs interets, et non pour les Gabonais. Chacun d’eux a participé à la destruction de ce pays:pillage, vol, detournement des deniers publics. Et aujourd’hui ils nous font comprendre que le Gabon est en retard!!!
    Comme ils n’ont plus la possibilité de voler alors ils sont devenus ”OPPOSANT”. Rendez d’abord l’argent des gabonais que vous avez voles quand vous étiez au pDG que vous combattez aujourd’hui.

    • Roberto dit :

      Qui va encore croire aux balivernes des ses faux opposants qui ont saigné le pays

      • Le Citoyen Libre dit :

        Moi je crois parce que seul un idiot qui ne change pas.
        Expliquez-moi pourquoi il n’y a pas un débat claire à la télévision entre cette opposition que vous qualifiez d’avoir saigné le pays et ce gouvernement qui est antrain d’arrêter l’hémorragie du pays ? et si cette opposition n’était composée que des hommes neutres comme vous parce que je sais que vous n’êtes pas responsable de la déroute de notre pays quel serait votre message ?
        Moi je crois à cette opposition parce ce c’est la dernière chance que nous avons pour sauver notre pays du danger dans lequel il se trouve, nous n’avons plus le control de notre pays, nous devenons des étrangers, nous devons nous battre pour laisser au moins un bon héritage à nos enfants car ils ne méritent pas de subir nos erreurs, le Gabon nous appartient tous et non à un groupe d’individus.

      • MWANA Y TCHE dit :

        Mr Roberto, tu n’es pas sans ignoré que dans toute démocratie au monde il y a une majorité et une opposition, n’est-ce pas ? Si ces hommes et femmes (y compris John NAMBO, Paulette OYANE ONDO, Michel ONGOUNDOU, Albert ONDO OSSA, Radegonde DJENO, Luc BENGONE NSI, NTOUTOUME NGOUA et j’en passe) sont des faux opposants ; pourquoi tu ne te constitue pas vrai opposant pour panser les plaies que ces faux opposants ont saignées ? Les gabonais vous n’avez que la grande gueule, les étrangers vous niquent et pillent votre pays vous n’agissez pas, mais c’est sur Internet que vous venez pleurnicher.

      • PHO dit :

        Pour toi c’est qui les vrais opposants? en fais tu partie?

    • sm dit :

      Oui en effet, que chacun de ces opposants mette la moitié de leur fortune acquises on sait très bien comment pour des ouvres sociales, ensuite on pourra discuter entre Gabonais.

    • Soyons séruex, Messieurs ! Les opposants combattent pour leurs intérêts. Quels intérêts ? Pensez-vous Jean Ping a encore besoin de se faire de l’argent ? Pensez-vous que Oye-Mba, Adhiaenot, Jen Eyeghe Ndong, etc…. ont besoin de se faire de l’argent en faisant la politique ? Soyons sérieux, mes frères. C’est nous qui souffrons, pas eux. Il faut être soit un sorcier, soit un Doungourou pour ne pas comprendre que ces gens là veulent tout simplement libèrer ce beau petit pays pris en otage par de fossoyeurs étrangers.

  12. lestat dit :

    Franchement leur acharnement sur la nationalité du président actuel commence a nous fatiguer , ça sonne comme un vielle chansons qu’on ressort quand on est un peu nostalgique, tous ceux qui sont dans l’opposition là , sont des femmes et des hommes qui ont vu Ali grandir et aurai pu et dû parler de ça avec autant de véhémence en 2009 , même Mba Obame a l’époque refusait d’évoquer la question devant les médias préférant le faire dans des réunions privées , cela prouve a suffisance que c’est un faux débat, proposer nous une alternative politique basée sur le développement du Gabon et non l’acharnement sur la nationalité du président, vous saviez mieux que quiconque pour avoir été des beaux-frères, des amie intimes, des parents , des belles-mères! laissez nous ça!

    • MWANA Y TCHE dit :

      Bien dit, Lestat. Zacharie MIBOTO qui était présent à l’arrivée d’Ali au Gabon et qui connait tout sur son adoption était déjà opposant quand Ali a présenté sa candidature à la présidentielle 2009. Pourquoi n’a t-il rien dit. Luc BENGONE NSI en avait fait sujet de recours à la Cour Constitutionnelle APRES qu’Ali soit proclamé Président, pourquoi ne l’avait-il pas fait avant l’élection?
      A quelle Tribunal l’Opposition va t-elle déposer le plainte ? au Tribunal de Libreville à la solde du Pouvoir ou à la CPI (cour pénale internationale) ? Que l’Opposition pose des actes crédibles au lieu de jouer du pippo. On attend d’elle la suite du meeting de Franceville dans les autres provinces.

    • Le ctoyen libre dit :

      ALI est née d’un nigierian et a ete adopté par Omar Bongo c’est connu de tout le monde, s’il n’avait pas fait le coup d’etat nous l’aurions accepté comme tout enfant adopté. Notre constitution est claire ALI n’est pas illigible il a violé notre constitution c’est un imposteur à la tete du pays c’est pour cette raison il n’a que des etrangers aupres de lui.

  13. Donguila dit :

    Il ne s’agit pas d’acharnement car ce front travaille sur d’autres sujets,et heureusement! Il s’agit de restituer l’histoire pour nos enfants et petits enfants.On ne peut pas éternellement prendre tout un peuple pour des cons. Oui Ali Bongo avait demandé à Chirac en 86 de faire du Gabon une monarchie pour en être le prince héritier. Ne trouvez-vous

    • sm dit :

      ” Il s’agit de restituer l’histoire pour nos enfants et petits enfants”, sans blagues, et à lépoque ils éteaint où ?
      Mieux vaut tard que jamais, c’esvt vrai, mais se servir de celà pour attirer les masses prouve à suffisance la médiocrité dont ils sont capables, quel plan diabolique contre les pauvres gabonais que nous sommes préparent-ils une fois qu’ils auront le pouvoir?

      Nous avons tous passés l’age de croire au père noel, alors il faut qu’ils arrêtent de nous prendre pour des c****.

  14. wa makebe dit :

    chers frères j ai vraiment honte,ils ne sont pas des opposants ,pas de projets pour 2016 leur projet (ali bongo),mrs ping et adhiaenot ont fait quoi de bon quand ils étaient au pouvoir ? Mr ALI est bon,je ne pense pas trouver un homme bien parmi ses voleurs.merci je le voterais et pourquoi pas tous les gabonais ?

    • la gaboma dépassée dit :

      on sent une réponse dictée!!! kiakiakia 3Ali est bon!!” Kiakiakia!!! pardon j’essuie ma bouche…

    • lelycéen dit :

      Il faut être claire…Ali et le PDG ne peuvent être combattu par toi et moi qui sommes des gabonais lambda.Au fer il faut battre le fer…de toute évidence un peu d’alternance fera aussi du bien.Allez!!! tous aux urne contre Ali et son mari Accro-imbecil.

      • sm dit :

        c’est fer qui coupe fer, certes, mais ce n’est pas par la voie des urnes qu’un président peut être élu au Gabon, c’est un rêve que nous ne pouvons pas ceresser tant que nous n’irons pas dans la rue.
        Arrêtez de perdre votre temps et mettez vous au travail en tant qu’esclaves payeurs de taxes…C’est tout ce que qu’on a de mieux à faire pour nos familles

    • Ceux-là qui continuent de demander un projet à l’opposition pour 2016 sont soit des sorciers, soit des doungourou. En tous, ils ne comprenne rien. On n’en est pas encore là. Et puis, un projet, on ne le donne pas n’importe comment pour que les adversaires en profitent. Ok ? Croyez-vous que de si grandes personnalités vont s’engager dans une telle affaire, et ils n’ont pas de projet, pas de stratégies ?

  15. Donguila dit :

    …Ne trouvez-vous pas quand même qu’Ali a quelque chose qui ne va pas dans sa tête ?Comment avoir une tel rêve? Je crois que ça explique pourquoi il se comporte en monarque.Dans sa tête il est entrain de réaliser un rêve de gosse. Oui, la 1ère chose qu’Ali Bongo a fait en arrivant par la fraude en 2009 et grâce à Sarko en 2009 a été de modifier la Constitution pour se maintenir ad vitam aeternam au pouvoir. Notre Constitution doit être retouchée dans le sens de la démocratie vraie et demeurer intouchable. Oui Ali Bongo est flou,voire trop flou, lorsque son oncle Assélé lui établit illico presto un acte de naissance mentionnant qu’il est né en République gabonaise alors que c’est au Congo Brazzaville que tout s’est passé.Quel manque de respect et de considération à l’endroit du peuple gabonais!!! Du jamais vu au monde.Et la Mama Patience de venir nous bercer avec ses vieux disques rayés comme elle sait le faire en mentant que c’est son fils biologique alors Qu’Ali et elle ont 10 ans d’écart d’âge!Ça coûte quoi de dire la vérité ? Tout ce flou et tous ces mensonges et montages en disent long sur le personnage qu’est Ali Bongo, l’homme qui a osé assassiner et empoisonner des compatriotes depuis 2009. Les gabonais seraient de quelle autre espèce humaine pour ne pas demander des clarifications lorsque les choses sonnent creux et faux? Dans un pays normal,lorsqu’une affaire est portée devant les tribunaux, les juges ne se prononcent-ils pas d’abord sur la forme puis sur le fond? Par conséquent Ali Bongo pour moi est gabonais (le fond) mais n’a pas établi le bon acte de naissance (la forme),Ali Bongo est donc condamnable et n’aurait donc pas dû se présenter à la présidentielle de 2009.Il est pourtant simple et facile pour lui de nous procurer quelque chose de conforme!Comment peut-il vouloir être exigeant vis à vis des autres compatriotes et faire preuve d’un tel laxisme à son égard?

  16. JOSUE dit :

    Ali n’a pas le monopole de la violence et il le sait. Même avec ces mercenaires 2016 n’est pas 2009 ou il avait encore quelques soutiens notamment en occident et dans la sous région. qu’il sorte les armes, on attend. Les Gabonais n’ont pas une culture de guerriers dit-on souvent; mais 2016 n’est pas 2009. Ni Ali et sa famille, ni les personnes autour de lui donc nous connaissons les domicile de nous échapperons. FORCE ARMEE POUR LA LIBERATION DU GABON (FALGA)

  17. Semibrunel dit :

    Je pense que RAS a tous dit aujourd’huit l’opposition sacharne sur l’etat civil de ALI et la question que je vais leur pose est de savor ou etaint ils en 2009 pourquoi cet histoir d’etat civil netai pas denonce et aujourd’huis ils vienne le denonce parcequ’ils sont passe dans l’opposition et ts ceu qui forme loppotion ou etaient ils pas augouvernemnt et ques qu’ils ont rialise

    • la gaboma dépassée dit :

      Bon vos histoires de pourquoi on a pas dénoncer ceci en 2009 et pourquoi on a pas dénoncé cela en 2009 fatiguent et cela ne tient également pas la route !!! Tchiiiiiiiiiiipppp
      Ali lui mm est aux affaires depuis les débuts 80, a t-il dénoncer la gestion hasardeuse de son père comme il semble le faire depuis qu’il est président. On a l’impression en entendant vos conneries que le “pauvre Ali” est arrivé eux affaires en 2009 a trouvé le pays dans un sal état et comme superman a décidé de nous sortir de la!!! Franchement lui mm est membre actif de ce gang de spolieurs et aujourd’hui vous AVEZ LE SACRE COURAGE de venir le dédouaner!!! TCHIIIIIIIP TCHIPPP ET RETCHIIIIP

    • Joseph dit :

      Semibrunel,

      Merci de commencer à vous intéresser un peu à la politique gabonaise.Je tiens juste à vous assurer que vous avez le droit d’avoir vos propres opinions et d’adhérer à celles de ceux que vous jugez en etre dignes notamment RAS,SM, Roberto, Mbiziamody et consorts.Nous croyons en l’avènement d’une démocratie où chacun sera libre d’exprimer son opinion sans qu’il ne soit inquiété.

      Cette question de l’acte de naissance d’Ali Bongo est préjudicielle. Elle doit etre évoquée et discutée avant tout. C’est la base de notre citoyenneté, le respect de la loi. Aucun citoyen ne peut se placer au-dessus des lois et ne s’y conformer que lorsque celle-ci lui sert.
      Cette question a été longuement abordée en 2009 par Monsieur Luc Bengone Nsi qui avait à l’époque effectué un déplacement à Brazzaville (prétendu lieu de naissance de Monsieur Ali Bongo) et ensuite à Nantes, centre vers lequel toutes les archives de la période coloniale ont été transférées.

      Savez-vous que Barack Obama, Président des Etats-Unis d’Amérique a été sommé par un groupe de citoyens américains de produire son acte de naissance deux ans après son élection au motif que ces derniers avaient répandu la rumeur selon laquelle il n’était pas né sur le sol américain? Ce dernier s’est exécuté et a délivré une copie authentique de son acte de naissance prouvant qu’il est bien né sur le sol américain et de facto avait le droit de se présenter candidat à la Présidence des Etats-Unis.

      Ces faits sont vérifiables et peuvent aussi inspirer un pays encore en gestation sur tous les plans comme le notre. Le Gabonais n’est pas xénophobe, il est meme exagéremment xénophile!Cependant, un frère venu d’ailleurs ayant choisi d’aimer notre pays doit recevoir de notre part l’intégration qu’il mérite. Cette intégration passe par le respect de la loi gabonaise dans toute son entiereté. Aucun gabonais ne bénéficie de passe-droit de cette nature à l’étranger.
      Cet acte suffisamment grave est imprescriptible et constituera toujours pour Ali Bongo le serpent de mer qui finira bien l’engloutir dans le ventre mou de l’Histoire.
      Cordialement,

      Joseph

  18. Crocky dit :

    «Né en 1959 à Brazzaville, à l’époque capitale du territoire de l’Afrique équatoriale française, Ali Bongo Ondimba a produit en 2009 un extrait d’acte de naissance avec la mention République gabonaise, alors que le Gabon n’était pas encore une République, mais un territoire de l’AEF».

    Il me semble qu’il y un referendum en 1958 qui fait du Gabon une république appartenant à une communauté dirigée par la France (ce qui semble etre encore en vigueur).
    Ce n’est qu’en 1960 que l’on devient “indépendant” et en 1961 que le 1er ministre du Gabon en devient le Président.

    Il y a pleins d’autres axes pour attaquer l’acte de naissance de l’autre et je doute que celui cité ci-dessus soit le bon.

    Si l’angle d’attaque se fait sur cet apsect ,inutile d’aller au tribunal.

  19. Semibrunel dit :

    Je pense que RAS a tous dit s’il vous plais arrete de ns raconter des betise sa serai la même chause si vous aussi etai au pouvoir ou pire encor alor stop et la population ne voie pas que lopposition joue avc elle ces regretable

  20. Bonjour chers tous !
    Merci pour vis réactions très constructives, je vous demande tout simplement, comme le disait un de vous, un peu de patience et qu’on leur donne le bénéfice du doute. Le gabonais n’st plus dupe, celui qui ne respectera pas la convention signée samedi, sera tout simplement radié du Front. Et il méritera le sort des autres soient disant opposants (Mayila, Maganga Moussavou et autres).
    Il faut seulement se mettre en ordre de bataille pour faire échec à ceux qui ne veulent pas que le Gabon avance. Ceux qui se disent opposants aujourd’hui ont leur passé politique et social. On le connait tous, et à nu moment donné, il faut savoir dire que ça ne va pas et c’est pas bien ce qui se passe. Pourquoi ils doivent travailler avec le fils après avoir travaillé avec le père ? Mettons nous debout, c’est tout pour changer les choses. Merci infiniment.

  21. Fax1 dit :

    Le FRONT, avec ses imperfections, vient de marquer les premières étapes de la création d’un vrai pays, administré convenablement. C’est difficile de sortir de l’obscurantisme et de la facilité, qu’organise pour les puissants ce régime qui broie ceux qui osent s’élever sur son passage.

  22. la gaboma dépassée dit :

    Je pense que l’affaire d’attaquer Ali sur acte de naissance est possible. Un président qui s’illustre dans un faux usage de faux etc… n’est pas un exemple pour une nation comme la notre qui a besoin d’hommes sérieux pour redorer la moral en déroute du pays.
    Cet acte de naissance présente trop d’anomalies. la première fois que je l’ai eu sous les yeux j’ai ris ris et reris. Déja il s’appelle ALI BONGO ONDIMBA dessus alors qu’il est censé être né sous le prénom d’Alain. Ensuite il y a déja la dénommination Ondimba, alors que son père avait fait rajouté cela dans les années 2000 ( si je ne m’abuse). Deplus, cet acte de naissance à été établi dans une mairie de libreville alors qu’il serait née à Brazaville sous l’AEF. j’ai déja de mes propres yeux des actes de naissances de l’Afrique équatorial francaise il ne ressemble en rien à ce que j’ai vu sur celui d’Ali. Enfin, il me semble, sauf si je me trompe que les registres d’état civil de l’AEF sont consigné à Nantes, avec un peu de recherche on pourrait certainement en avoir une copie. si vraiment il est né à Brazaville ca devrait se vérifier différemment.
    Pour terminer je me suis laissé entendre dire que la légalisation des documents de personnes gabonaises nées à l’étranger se faisait uniquement à la mairie du haut gué gué ( je ne connait pas l’arrondissement exact),donc voilààààààààà!!!!!
    TOUT CELA NE SENT PAS BON!!!

  23. Abel terrence dit :

    Premièrement, c’est avec regret que je constate qu’à chaque fois que certaines hautes personnalités de l’opposition pensent à l’union de celle-ci, des fréluquets du P.D.G passent à leur machin de télévision dirrigée par l’homme-femme ella mintsa, pour dénigrer et insulter ces dernières tout en valorisant la pseudo-réussite de leur président(j’écris président avec “p”miniscule parcqu’il n’a pas cette stature) sur des domaines aussi sensibles que le social(on attend toujours les 25mille logements à raison de 5mille/an après 5ans de bamboula présidentielle;ne parlons plus des universités et grandes écolles annoncées à l’intérieur du pays;oublions la construction des écolles, lycées, collèges,centres médicaux et hopitaux sur l’ensemble du territoir; et la route est tellement belle que, seulement à Libreville,toutes les voix intégrées et sous-intégrées sont impécables:ls cas de melen-bizango,melen-bangos,clandos pk9-sibang,petit-paris,nkémbo,sotéga,ancienne sobraga…et pour le reste du pays,no comment!!!Le comble,c’est au Gabon où un avion peut toujours écraser un homme sur le tarmac sans problème, tellement l’émergence avance à très lente vitesse(sic))et sur les plans économique et financier y a qu’à regarder la stagnation des chantiers,le non payement de la dette intérieure,le flou artistisque dans le confectionnement du budget gabonais…pour comprendre que rien ne va plus.Deuxièmement,si les pédé-gistes sont sûrs d’eux,pourquoi tant de panique à la simple sortie de ceux qu’ils qualifient de vielle classe politique gabonaise? Il n’y a pas longtemps ils ont, avec certains paris occasionnels dits de la majorité, signé un truc pour l’émergence et le social(bande de diables).Qui cela a t-il troublé dans l’opposition?Si par extraordinaire, les compatriotes membres de l’antre du diable qu’est le pdg avaient la simple petite notion de la démocratie,ils se réfereraient à la deuxième lettre du sigle de leur parti pour comprendre combien ils sont largement en marge de la logique de leur idéologie prémière. Par ailleurs,il faut bien qu’un jour leur président prouve bel et bien qu’il est un authentique gabonais né à brazzaville en 1959 à l’époque où akassaga signait son acte de naissance au 3èm arrondissement Libreville.!? Si Alain bongo n’est pas un chef de bandits à la tête d’un pays, dites moi ce qu’il est véritablement alors? Nous sommes, à en croire la majorité des politiques, dans une République Démocratique. Alors, laissons l’expression libre aux uns et aux autres. Que les pédé-gistes, qui sont les seuls à avoir un programme sur terre depuis 46ans, prouvent pour une petite fois qu’ils méritent la confiance des gabonais en fermant leurs boîtes à bêtises tout en redonnant aux gabonais la fièrté d’appartenir à un pays UN et INDIVISIBLE par l’effectivité d’un dévéloppement socio-économique-politique et environnemental sans exclusive.Que la providence protège le GABON.

  24. papaoutai dit :

    ali va passer s il diminue le nombre d etrangers qui bossent avec lui ala presidence! et s il travaille de moins en moins avec les francais! et qu il demande a obiang nguema comment il fait pour mettre son pays au sommet de la cemac

    • Diminuer le nombre d’étrangers ou pas, LA PRESIDENCE n’est pas sa place. Il est trop léger comme Président d’un pays. Ouverture de la coupe du monde au Brésil, il est là, Finale, il est là. Et on vient nous mentir à la téléPDG qu’il a été invité par la FIFA, ce qui est faux. On va laisser les Présidents des grandes nations africaines de football pour l’inviter, vous êtes sûr ? Des histoires. C’est un ambianceur. Quel Président qui se déplace ainsi ? Plus de 3000 voyages hors du Gabon en moins de six ans.Même Omar n’a pas fait autant de voyages durant son magistère. Et quand on sait que la majorité des gabonais souffrent, et que chacun de ces voyages coûte des milliards, vraiment !!!

    • Medard dit :

      pour ajouter ce que dit PAPAOUTAI qu’ ALI revoit le coup de vie qui est très chèr, la santé c’est plus la peinr, avec les CHU creer dont la consultation est à 7500f, le materiel de construction à des prix elevés. dans ce cas comment le Gabonais qui a la volonté de construre pourra s’enssortir? un moment il faut dire les verités.

  25. Le Boulanger dit :

    En 2009, Luc Bengone Nsi avait déjà tiré la sonnette d’alarme par rapport à cette affaire d’acte de naissance falsifié et monté par tonton associé, alias assélé dans la mairie du 3e arrondissment. Quand on est sérieux on ne se lance pas dans ce genre d’aventure car l’Histoire finit toujours par nous rattraper. Omar Bongo disait avec cet accent naturel que j’aimais et qui tranche avec celui importé de je ne sais où de notre cher Ali: “…le Gabon est comme un verre en cristal, tout se sait, tout se voit, de l’intérieur comme de l’extérieur…”. Il faut qu’Ali et sa clique arrête de vouloir rouler les gabonais dans la farine encore et encore!

    Pour ceux et celles qui font le procès d’anciens barons du PDG tels Jen, Ping, Adia et autres, je réponds ceci: les sénégalais ont voulu l’alternance et ont porté à la tête de leur pays Macky Sall, un ex baron du vieux Wade, alias Gorgui. Et Clémenceau de dire “celui qui quitte votre parti pour un autre est un traître. Mais celui qui quitte un autre parti pour le vôtre est un converti”. Vous voyez donc que tout ça n’est qu’une vue de l’esprit. Je préfère, et de très loin, que ces dignes fils du pays se soient ressaisis car vaut mieux tard que jamais. Il ya un tas de gabonais qui ne se retrouvent plus dans ce parti moribond qu’est le PDG. Ces petites gens quittent le navire sans que ça ne fassent de vagues. Ce qui embête les Pdgistes c’est le fait que ces ex barons (Ping, Adia,Amo, Myboto, et autres)connaissent mieux que quiconque leur parti et que ce sont les seuls qui sont capables de faire sauter les verrous de ce système. La preuve en est qu’Amo, alors “indépendant” pourtant suitte àa la dissolution de l’UN, a battu à plate couture Ali Ben Bongo en 2009. Alors, imaginez un front uni de l’opposition face à Ali, sûr qu’il prendra une déculottée encore plus grande.

    Je note que l’opposition véritable s’organise et se met en place.ça donne espoir, ça donne envie de se mobiliser. Nous voulons goûter au moins une fois à l’alternance. Le Gabon ne sera jamais rayé de la carte du monde parce qu’il n y a plus un Bongo à sa tête. Le croire relève tout simplement d’une stupidité galactique!

    Nous voulons donc un candidat unique de l’opposition véritable, quel que soit son ethnie! Nous le voulons intègre,bosseur, ambitieux, visionnaire et rassembleur car le Gabon est UN et indivisible.

  26. petitpap dit :

    Il est temps de battre le fer quand il est chaud. En effet, le front de l’opposition seul, ne servira à rien. il est né ok, il est temps maintenant de mettre la machine en place. Chacun de vous, allez dans vos circonscriptions créer des cellules, dans chaque quartier, dans chaque villes et villages du GABON. mettez en place, un grand réseau d’observateurs, et des militants. Ces cellules auront pour missions de mettre en place un fichier électorale du FRONT comment? par l’inscription de ceux ou celles qui se sentent concerné! pour quoi faire? des PRIMAIRES. Et oui, de ces primaires sortira notre président. Moi PETITPAP je n’irais pas au vote si il y a pas de primaires, je suis fatigué de vos candidats créer de toute pièce….

  27. Mbimiazodi dit :

    À lire certains on a l’impression que lorsqu’on est pas avec l’opposition, ce qu’on est traites. J’ai une autre vision des choses. Ce n’est pas cette opposition qui donnera des leçons. Je l’ai tout toujours écrit sur ce site, que le président du gabon soit aveugle, borgne ou ce que vous voulez du moment où il met en place certaines réformes fondamentales, je le soutiendrai. Mon rôle n’est pas d’énumérer les actions du gvt au risque de me faire traiter de pdgiste.
    Petit rappel :
    Je suis natif de Mayes Sur Mer (Mayumba). Le projet du pont de Mayumba date de 1952, tous les gouvernements sont passés aucun n’a songé à concrétiser ce projet pourtant l’argent était là et prenait une autre direction Dieu seul sait à cette époque l’argent coulait à flots au Gabon mais les gouvernants en avaient cure des souffrances des populations du sud. 52 ans plus tard, en moins de 4 ans de gouvernance, le pont a vu le jour. Je vous laisse le soin d’apprécier.
    Même scénario pour les travaux de la route Tchibanga Mayumba, en moins de 4 ans, ils sont réalisés. À vous d’apprécier. Je suis conscient que dans d’autres localités du Gabon, c’est bien pire.
    Actuellement tout le monde passe par la case Trésor quelque soit le service sollicité, si vous voulez passer le permis, on doit passer aux guichets du trésor, assurance scolaire, contravention… Un guichet unique pour contrecarrer les détournements. Plusieurs réformes ont été mises en place même si certaines tardent à s’appliquer réellement à causes des partisans de l’immobilisme. Comme je vous le disais au début, mon rôle n’est pas d’énumérer les différents projets du gvt. Je tiens juste à rappeler que certains projets et certaines réformes engagées sur seront bénéfiques pour le Gabon à long terme. Pour ceux qui ont de l’honnêteté intellectuelle, je vous demanderais tout simplement de comparer l’état actuel du gabon en terme de projets, réformes et infrastructures, feuille de route … Et le gabon d’il y a 10 ans. Juste cet aspect vous m’en donnerai des nouvelles. Je suis toujours conscient des détournements massifs des deniers publics, amplification de certains moeurs, non respect de l’état laïque, paupérisation, corruption, manque de produits de première nécessité bref la liste est exhaustive mais au de là de ça, nous ne pouvons pas ignorer que des grands chantiers sont initiés.
    L’opposition a un rôle majeur dans un pays. C’est l’opposition et la majorité qui font avancer un pays. Les deux sont à des années lumières dans notre pays. L’opposition doit avoir un projet alternatif à celui du PDG, un projet pragmatique et surtout pas une opposition dispersée (bien malheureusement ce qui arrivera en 2016). Elle ne doit pas s’opposer pour s’opposer. Ceux que les gens ignorent ce que ABO fera sa campagne autour de l’opposition en prenant à témoin la population, qu’en 7 ans il a réalisé des choses que les autres n’ont pas fait en 30 ans de carrière et pourtant il y avait les moyens.
    Comme s’interrogeait un journaliste politique “pourquoi les pays occidentaux ont aidé Georges W Bush qui n’avait pas de feuille de route en envoyant des soldats en Irak et refusés à Obama l’envoi des soldats alors que dernier avait une feuille de route ? À. Vous de réfléchir.

  28. L'homme dit :

    Tout ceci est bien chers opposants, mais j’ai une question pour vous:
    Pourquoi vous anciens barrons du PDG n’avez vous pas dites ces choses lorsque vous étiez au PDG? Pourquoi c’est maintenantque vous réalisez qu’ali B.O n’est pas gabonais? ARRETEZ de distraire le people SVP. Quand MaMBOUNDOU le disait, vous disiez que c’est faux, qu’il voulait juste le pouvoir. Et vous alors???

  29. elvissia dit :

    Oui justement on pense tous à nous,a la génération qui vient! y’a qu à voir la preuve avec Eyegue Ndong et la Mairie, il a bien pensée à sa progéniture je crois…Je ne savais pas que la recherche de l’argent avait un age bien déterminé! apparemment ils etaient tous jeunes quand ils étaient dans le gouvernement ou pour d autres quand ils occupaient de grands postes pour ne pas se rendre compte qu il y avait des choses à dénoncer! Mais franchement,qui se fout de qui? Si ces meetings pouvaient servir à autre chose pour le peuple qu’a démontrer qu’Ali n’est pas gabonais, j’aurais dit Oui! En plus, que je saches! on est tous étranger quelque part! Abdelaziz Bouteflika né au Maroc ne devrait plus par conséquent diriger le pays de ses parents? Ouattara qui est Burkinabé d’origine et ami de Ping dirige bien la Cote d’Ivoire non!? Franchement…

    • MWANA Y TCHE dit :

      Oui, Barak Obama qui est Kénian d’origine dirige le pays le plus puissant au monde. Alassane Ouattara qui est Burkinabè d’origine dirige la Côte d’Ivoire. Mais dans leurs cabinets on n’y trouve que des étasuniens et ivoiriens de souche pour les aider à diriger leur pays. Tu préfères donc qu’Ali soit entouré de nullités comme Accrombessi et Liban Soleman qui pillent notre Trésor public alors qu’il existe d’authentiques gabonais instruits qui peuvent aider Ali à diriger le pays ?

  30. Trop c'est trop dit :

    Débâts de la vieille époque, colonisé par la France, nous copions tout de la France,SARKOZY est-il français d’origine ? non. Mr VALLS est-il français d’origine? non. Alors parlez nous des vrais problèmes comme les ceux de la trésorerie au Gabon. Sauf si vous avez compris qu’à défaut de disqualifier Ali pour 2016 en utilisant cette histoire d’acte de naissance, vous ne pourrez rien faire contre le rouleau compresseur P.D.G. Respectez la Constitution Gabonaise …. 70 ans révolus on est un vieillard vous avez ratez de descendre à votre gare, alors ne sautez pas par la fenêtre sinon vous allez vous briser. Simple conseil d’ami ooooh!

    • Mao dit :

      Trop c’est trop. Taisez-vous….. Personne ne parle de la nationalité d’Ali Bongo…. Ici il s’agit de la sincérité de son état-civil et de son éligibilité…. Ne savez-vous pas que la Constitution du Gabon voulue par les Bongo fait qu’il y a des Gabonais qui ne peuvent pas devenir président ? Taisez-vous….

    • MWANA Y TCHE dit :

      On ne conteste pas la nationalité d’Ali, tout le monde sait qu’il est gabonais d’adoption. C’est son acte de naissance qui contesté pour faux et usage de faux. C’est compris ? Respectons la Constitution gabonaise, que le Président de la République soit donc honnête, OK ?

  31. femme noir dit :

    Je constate pour le regretter, que beaucoup n’ont pas encore véritablement compris ce qu’est la politique politicienne.Lorsque certains disent ne pas faire du neuf avec du vieux, mais c’est une erreur, c’est bien du vieux qui donne naissance au neuf.En vous lisant, ce qui est très sûr, c’est que nous sommes tous affecté par la gestion chaotique du pays par les Bongo sur près d’un demi siècle.Il ne nous reste plus qu’à nous joindre aux forces du changement pour une alternance dans notre beau pays, et cela ne peut se faire qu’avec l’implication de tous. Courage

  32. Obalango dit :

    @Trop c’est trop
    J’adore mes compatriotes gabonais. Toujours entrain de comparer ce qui n’est pas comparable. La France a une grande Histoire née de la révolution de 1789 où un roi a été jusqu’à être guillotiné. Oui, le cou tranché puisque justement ils (les révolutionnaires) avaient pensé que “Trop c’est trop”. La France est un pays démocratique. Ni Sarko, ni Valls ne peut présenter un extrait d’acte de naissance aussi grossièrement falsifié qui représente une insulte au peuple. Ecoutez, c’est le béninois Acrombessi qui dirige le Gabon en réalité. C’est lui qui, dans son vaudou primaire, décide de tout au Gabon. Pourtant il est là. Donc les gabonais ne sont pas si xénophobes sinon il aurait déjà pris une balle dans la tête. Arrêtons de défendre l’indéfendable. Cet acte de naissance n’a pas été fait en bonne et due forme et c’est normal que les gabonais s’en inquiètent. On ne dit pas tous qu’Ali n’est pas gabonais, on demande juste qu’il arrête de prendre les gabonais pour des idiots et qu’il fasse les choses comme il se doit pour que son mandat ne souffre d’aucun problème de crédibilité ou de légitimité. Comme a dit quelqu’un, sur la forme Ali Bongo n’aurait pas dû se présenter en 2009. Du moins, en France, puisque c’est votre référence, il n’aurait même pas franchi la ligne de départ. Donc quand on parle des choses du pays, restons au Gabon.

    • MWANA Y TCHE dit :

      Merci OBALANGO pour ta conclusion. Certains n’ont pas encore compris que ce n’est pas la nationalité d’Ali qui est contesté mais c’est la fausseté de son acte de naissance. Beaucoup de citoyens gabonais sont jetés en prison pour falsification de l’état-civil parce que c’est une infraction. Si donc le Président de la République use de faux acte de naissance, c’est grave pour le pays, c’est tout le Gabon qui pers sa crédibilité à l’Extérieur.

    • cave canem dit :

      Votre raisonnement est conséquent. Un bon exemple de probité morale et intellectuelle commence d’abord par accepter de lever toute équivoque sur l’ambiguité entourant cet acte de naissance…C’est essentiel.

      • Mwana mboka dit :

        La copie de ce faux acte de naissance joint au dossier de candidature de la présidentielle 2009 a bel et bien été publiée par plusieurs journaux de la place, c’est la raison pour laquelle il fait polémique. Il faut lire les journaux!!!

  33. Onestla dit :

    On votera bulletin blanc !!!
    car nous attendons des grandes institutions pas des hommes forts ce temps est passé.
    Question? de quoi parlent ils lors de réunion? “de pouvoir” mais de quoi devraient ils parler? ” faire évolué le Gabon dans les domaines de la sécurité, la santé, l’instruction, l’habitat,…” pas des discussions de riches qui va avoir quel poste? quel technologies anti fraude ….
    Mais le jr j on sera là!

    • Le Citoyen Libre dit :

      La 1er etape est de mettre en place une bonne opposition sur une base solide avant d’elaborer un programme de developpement par exemple, je comprend les attentes des gabonais mais il ne suffit pas de faire des promesses sans une strategie et des hommes qui doivent les realiser, donc un peu de patience, il y aura un projet pour le Gabon nouveau.

  34. manondzo dit :

    N’ y a t-il pas autre chose à proposer aux gabonais que de parler de l’état civil de quelqu’un qui est déjà Chef de l’Etat et qui aspire à y demeurer? Il y en a qui disent que l’opposition ne peut pas maintenant dévoiler son programme au risque d’être “copié” par le pouvoir. Mais ce sont des conneries! Comment cette opposition peut t-elle attirer les électeurs si son suel projet de société est de mettre ABO dehors? Ailleurs l’opposition parle de son projet, et puis, si le pouvoir “copie” ce sera à l’honneur de l’opposition car le peuple saura que ce sont les idées de celle-ci qui auront été “copiées”. Pour ma part je reste convaincu que l’opposition n’a pas de projet de société, sauf faire partir ABO, mais ce dernier qui a aussi ses obligés fera mordre la poussière à l’opposition qui de toutes les façons ira en 2016 en ordre dispresé.

    • La gaboma dépassée dit :

      Nous en tout cas, on ne votera pas Ali ohhhhhhhhh!!! 2016 on ne lâchera rien!!!

    • Mao dit :

      manondzo. Trop parler c’est maladie. On te dit que son acte de naissance est faux…. Là est le débat….. Qu’il commence par avoir un acte de naissance correct…. C’est tout…. Il y aura un jour où on parlera projet de société…. Il n’ y a que vous qui croyez qu’on en parle tout le temps, que la campagne ne s’arrête jamais… Pour l’instant il y a faux en écritures publiques….

    • Le Citoyen Libre dit :

      @manondzo
      Le projet dans l’immediat est de remettre le pouvoir aux mains des gabonais dans un premier temps , une fois que le pays est revenu aux gabonais que nous allons elaborer le projet de notre pays.

    • Alewanamiè dit :

      manondzo, la préoccupation majeure et urgente actuelle de tous les Gabonais (qu’ils soient au PDG ou à l’Opposition), est de mettre dehors Ali et Accrombessi parce qu’ils ont saigné nos finances publiques. ls sont le ”ver” qui fait pourrir le fruit Gabon. Le programme de l’Opposition suivra.

  35. Dubitatif dit :

    Entre autres choses, la vraie opposition fait bien de se pencher de nouveau sur cette histoire d’acte de naissance fabriquoté par toton assélé, le Général-Instititeur ou Instituteur-Général, c’est selon. Je ne pense pas que tout ce monde de l’opposition soit bêtes au point de ne pas nous présenter un programme crédible avant 2016. Ils consultent le Peuple pour l’instant. Il est important d’écouter les aspirations du Peuple avant de jouer aux “j’ai décidé que” d’Alain Bongo. En même temps je comprends que ces consultations à travers le Gabon qui nécessitent un certains temps si elles veulent êtres sérieuses, perturbent les Pdgistes. Ils ne sont pas habitués à ça. Pour un Pdgiste c’est un homme et son directeur de cabinet qui décident. L’assemblée du Peuple ne sert à rien, encore moins les ministres qui n’ont absolument aucun poids au Gabon. Ce travail de consultation du Peuple est fastidieux, prenant mais nécessaire si on veut voir éclore un vrai programme, les bases d’une vraie Constitution respectée de tous.

    @Le boulanger

    “Le Gabon ne sera jamais rayé de la carte du monde parce qu’il n y a plus un Bongo à sa tête. Le croire relève tout simplement d’une stupidité galactique!”. Ahh çaaaahhhhhhh! “Stupidité galactique” carrément? Donc une stupidité qui est aussi grande que l’Univers! Donc Molière avait encore du boulot comme ça!? Kia kia kiah !!!

  36. as des as dit :

    mr manondzo vs defendez ce qui est grave

  37. Trop c'est trop dit :

    Tout le monde semble oublier que BONGO n’a pas géré ce pays seul, il avait à ses côtés pendant des décennies ces béni oui oui Mr le Président qui se prenne aujourd’hui pour les donneurs de leçons. Chaque Gabonais a le droit d’avoir un point de vue différents de celui des autres. Croyez vous que ce monde est dans l’opposition parce qu’il leur manque l’argent ? non, l’argent ils en ont amassé. La seule chose qu’ils n’en ont plus et qui leur manque s’est sont les honneurs. Croyez vous que Michel PEA aurait démissionné de la Direction Générale des Impôts pour rallier l’opposition parce qu’il n’apprécit pas la gestion d’Ali ? Hier j’ai vu ADIA qui sortait d’Agondjé au volet de sa VX, il lui manque aide de camp, chauffeur, motard, sécurité voitures banalisées une devant l’autre derrière. Croyez à qui vous voulez, je crois en qui je veux, vos injures ne me feront pas changer d’idée.

  38. Ngonzet dit :

    C’est du déjà vu! Le Gabon n’a pas besoin d’aventuriers ni de vendeurs d’illusions. Ce fameux front ne pourra prospérer.

  39. mengoumamvie dit :

    Pourquoi ce nouveau front (un de plus) veut faire croire que l’histoire politique du Gabon commence en 2009? C’est que le peuple oublie le rôle essentiel que chacun d’eux a joué dans le vol, le pillage, les détournements de deniers publics, les pots de vin, etc…dans ce pays. Qu’ils initient en leur sein des séances de vérités et de réconciliation avec les gabonais, eux qui se veulent donneurs de leçons. Ensuite dans leurs tournées de tromperies, qu’ils restituent à chaque province du pays qu’ils vont sillonner la part qu’ils ont détourné, spolié, ou volé. N’oubliez pas andjembe dans votre croisade, il a sûrement des choses importantes. Oyemba et missambo pourraient nous parler des écoles du projet bad, par exemple. Franchement, le bossu ne voit pas sa bosse. Personne ne détenant la qualité de consul pour délivrer des visas d’opposants, développez vos idées et autres propositions, nous apprécieront de l,opportunité de les soutenir ou pas. En politique, tout est sujet à débat. Mais avant d’ouvrir le débat sur la nationalité, vérifié d’abord votre état-civil, il se dit des choses sur la nationalité et les filliations de certains. En ouvrant le débat , ce sera sûrement intéressant.

  40. Maboule-Stop dit :

    Certains gabonais sont trop maboules. Ce front est plus que crédible. Ceux qui y figurent peuvent avoir chauffeurs et autres. On a oublié que conduire est d’abord un plaisir personnel. Ali conduit également de temps en temps. Donc si vous voyez quelqu’un au volant c’est son plaisir et peut-être qu’il se fait confiance en conduisant lui-même. Arrêtez vos analyses bidons où vous pensez que les gens veulent en permanence ça ou ci. Le Pdg vous a mis quoi dans la tête, du caca? Une personnalité comme Ping n’a plus besoin d’honneurs. Il en a trop eus. Et de l’argent, tous en ont. Et il s’agit bien du fric du Gabon, leur pays, et de des Bongo.

    Soutien total à cette vraie opposition.

  41. douckdouk dit :

    Eeeh les gabonais !
    sincèrement, je suis pour le changement; mais avec qui ?
    Je veux bien croire en PING ou à ADJYAHENOT, ils n’ont plus besoin de richesses.
    Par contre, ceux qui ont on invité PING et ADJIAHENOT, sont t-ils sincères ? On a vu en 2009, BENGONE NSI, devant la COUR CONSTINUTIONNELLE, lorsqu’il a parlé de la nationalité d’ALI, pourquoi MBA OBAME ne l’a t’il pas aidé ? lui qui avait toutes les cartes en main ? A mon avis c’est toujours l’UN qui est derrière tout cela. PING et ADJIAHENOT doivent etre prudents,car, si MBA avait joué franc jeu, on ne serait plus la à parler d’acte de naissance. on risque de retomber dans les memes travers.POURQUOI ne rehaussent-ils pas un EYEGHE NDONG, UN OYE MBA ou un MYBOTO ? car qu’on le veuille ou non, ils ont quand meme une base… En tout cas, on verra…

  42. Medard dit :

    c’est bien beau! vous voulez le changement, ces gouroux là kan ils viendront c’est d’abord remplir leur poches en ce moment ce les gabonais ki subiront parcek les caisses seront vides, on vivra des periodes sans salaires croyez vous ke le regime PDG en cas de defaite vas laisser largent dans les caisses?

  43. melvin dit :

    ou était ce acte de naissance quand vous étiez au affaires ???????

  44. observateur africain dit :

    Amis gabonais,

    Si ces anciens apparatchiks n’avaient rien dit sur l’origine d’Ali quand ils étaient aux affaires, c’est certainement parce qu’il leur était interdit de le faire. Le vieux BONGO tenant à ce qu’il en soit ainsi. Tout simplement.

    Pour le reste, ils sont tous “anciens” du système, y compris ALI.
    Que les gabonais choisissent librement, dans la transparence, le meilleur d’entre eux, pour diriger le pays. Bon vent à tous !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW