En prélude aux études de compétitivité filières, l’Agence nationale de promotion des investissements du Gabon organise du 15 au 17 janvier un séminaire destiné «au renforcement des capacités des administrations clés impliquant les gouverneurs de province pour une cohérence de développement territorial».

Liban Soleman et Nina Alida Abouna à l’ouverture du séminaire. © Gabonreview

 

Représentant d’European foundation for cluster excellence présentant sa méthodologie. © Gabonreview

Les gouverneurs de province prennent part à un séminaire de trois jours, organisé par l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon). Animé entre autres par European foundation for cluster excellence, l’objectif de ce séminaire «est de pouvoir faire un renforcement des capacités sur la méthodologie des études de compétitivité filières qui vont être lancées dans les tout prochains jours. Nous avons des cas d’étude concrets qui sont examinés actuellement et cette formation sera sur 3 jours», a déclaré la directrice générale de l’ANPI-Gabon, Nina Alida Abouna.

La méthodologie de cette fondation, basée sur le développement par cluster, met en exergue une stratégie de compétitivité et d’analyse de chaîne de valeur. La vocation de ce séminaire est de «contribuer au renforcement des capacités des administrations clés impliquant les gouverneurs de province pour une cohérence de développement territorial dans la dynamique de promotion, de diversification des investissements».

Vue des gouverneurs. © Gabonreview

Selon la patronne de l’ANPI, le gouvernement a entamé un effort significatif de modernisation des services administratifs et de soutien de la diversification de l’économie sous le prisme du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), auquel est adossé un Plan de relance de l’économie (PRE), pour transformer l’économie gabonaise. Le gouvernement a par ailleurs contracté un prêt auprès de la Banque mondiale pour couvrir le coût du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC). Dans cette dynamique, affirme Nina Abouna, l’ANPI-Gabon promeut «une croissance inclusive qui passe inexorablement par le développement et le renforcement de la compétitivité des filières des secteurs prioritaires» identifiés dans le PRE : le bois, la pêche, l’agriculture, le tourisme, les BTP, le numérique, les hydrocarbures et les mines.

Or, l’élargissement de la base productive que promeut l’ANPI-Gabon passe également par une cohérence de développement territorial qui implique les gouverneurs de province. Ce séminaire arrive à point nommé pour outiller ces premiers responsables du Fonds d’initiative départementale(FID), lancé en début 2018 par Ali Bongo.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW