Excédé par les grèves initiées à chaque début d’année scolaire, le gouvernement envisage de mener une réflexion sur la nécessité du paiement des vacations aux enseignants après la correction d’examens et concours.

Les vacations des correcteurs d’examens et concours pourraient bientôt être supprimées. © Gabonreview

 

Les grèves dans le secteur de l’éducation, déclenchées presque à chaque début d’année scolaire, et visant notamment le paiement intégral des vacations aux enseignants astreints à la correction lors d’examens et concours, Julien Nkoghe Bekale n’en veut plus. Face aux députés, mardi dernier, le Premier ministre a dit son intention de lancer prochainement une réflexion sur le sujet. Il est à craindre que le paiement de ces émoluments soit simplement supprimé.

«Nous allons réexaminer les fondements même du paiement des vacations aux enseignants», annonce le chef du gouvernement évoquant un «souci d’efficacité budgétaire». Il ne cache pas que les «abus constatés» ces dernières années sont également une des raisons ayant conduit les autorités à envisager de réformer le système.

«Nous ne comprenons pas que des enseignants dont la vocation est d’enseigner et d’évaluer demandent qu’ils soient payés pour corriger une copie d’examen. Ce sont des aberrations auxquelles nous nous sommes habitués, et il faut mettre un terme à cela», s’est-il plaint.

Mais Julien Nkoghe Bekale le sait, son projet fera jaser. Son collègue ministre de l’Éducation nationale a lancé cette semaine les préparatifs des prochains examens sur toute l’étendue du territoire national.

 
 

13 Commentaires

  1. Jones dit :

    Cher premier ministre, sans être le défenseur des enseignants,je pense que prendre cette mesure fera automatiquement de toi un ancien premier ministre. Ne scie pas la branche sur laquelle tu es assis. Surtout pas d’excès de zèle !

    • Okoss dit :

      Cher Jones
      Je pense que la mesure ne s adresse pas aux enseignants mais à tous ces rapaces qui pendant des années se sont en graisses.comment comprendre que les gouverneurs gendarmes ministres etc…touchent ladite prime alors qu ils ne sont pas concernés dans la correction des copies. C est ca même le vice et le vol organise $$
      Cher PM c est la qu on vous attend

  2. Caroline Moussounda dit :

    Monsieur le Premier Ministre,renseignez-vous avant de vous lancer dans des réflexions Que veut dire vacations ? Les vacations ne font pas parties des droits et obligations des enseignants. Si vous les supprimer vous allez vous retrouver avec des copies sur les bras sans correcteurs ! Et pourtant vous avez des Conseillers chargés de l’education qui sont des enseignants.

  3. Zameyoh dit :

    M. Le premier ministre, tous les ministres et les députés sont pourtant déjà grassement payés pour faire leur travail, il faut aussi penser à supprimer les indemnités de session et les jetons de présence aux conseils des ministres. votre réflexion montre déjà que vous n’avez l’étoffe pour ce poste. vous avez des courtes vues. ce que je vous concède est que dans le fichier des vacations il y a des noms qui n’ont rien à y faire et n’ont joué aucun rôle lors des examens. c’est à ce niveau que vous devez agir et non revenir sur ce qui a déjà été acquis. Pensez-vous que vous inventerez un nouveau Gabon? D’autres ont mouillé la chemise avant vous pour obtenir le semblant de calme dont vous jouissez aujourd’hui, alors ne réveillez pas l’ours qui hiberne.

  4. diogene dit :

    Les enseignants corrigent les copies des évaluations qu’ils donnent à leurs élèves dont le nombre est hélas hors norme, c’est leur devoir !
    Mais ce ne sont pas eux qui organisent les examens. Qui plus est ces examens ne se tiennent jamais durant la période scolaire. Je rappelle à ceux qui ne le sauraient pas que les enseignants sont payés 10 mois par an ( répartis en 12 tranches).

    Ce que propose le priministre est juste un retour à l’esclavage.
    Qu’il commence par travailler cadeau, nous lui cédons le pas.

    • Ikobey dit :

      Je veux bien être esclave avec autant de vacances et 17 heures de travail par semaine.
      Comme toujours au Gabon ceux sont les plus privilégiés qui se plaignent le plus ! Si encore l’éducation de nos enfants avait atteint l’excellence, mais nos enseignants sont d’une médiocrité
      affligeante. Loin d’être des passeports pour la réussite nos diplômes devient des certificats d’échec.

      • Okoss dit :

        Ikobey
        Toujours HS.sais tu au moins que les enseignants travaillent à domicile pour preparer leurs cours auquel cas vos 17 h sont 1 leurre.
        En plus,l échec n est nullement le fait des enseignants des salles de classes de 100 élèves ça te dit quoi ??
        Le manque de table blanc ,C est leur faute???
        Pardon libère la ligne

        • Ikobey dit :

          @Okoss
          Bien sûr l’échec c’est toujours la faute des autres ,
          la rengaine de la victime on la connait depuis longtemps ! Si rien ne s’améliore c’est que personne ne veut se remettre en cause ! donc tout reste figé, lamentablement.
          Pour ce qui concerne” libérer la ligne” , tu dois faire parti de ces “valeureux résistants” qui ne rêvent que de censure et de dictature.
          Tu peux taper du pied, rager, baver, tu me trouveras encore longtemps sur ta route.

      • EYELE Bayard dit :

        Voilà une personne qui vient donner son avis sur un sujet qu’il ne maîtrise même pas un peu. Cher Ikobe, pour ta gouverne, sache que l’enseignant travaille jour et nuit. La préparation des cours et la correction des copies se font à la maison. Souvent à des heures tardives pendant que tu dors à poings fermés. Réduire le travail de l’enseignant aux heures de cour uniquement ferait penser à une personne d’un parcours scolaire approximatif. Il faut s’informer au préalable avant de poster des inepties sur les réseaux sociaux et autres journaux en ligne.

        • Ikobey dit :

          Bayard était un valeureux chevalier, ce n’est pas parce que tu utilises son nom que tu as le droit d’essayer de nous faire croire que les enseignants ont des journées de plus de 24 heures !
          Un enseignant qui tous les ans radote ses mêmes cours doit pour cela travailler d’arrache-pied c’est sûrement qu’il est vraiment mauvais.

          • Mboung dit :

            Les programmes ne variant jamais Vs devriez demander le dissolution de l’Institut Pédagogique National et de toutes les instances en charges de l’élaboration des programmes (voire que le faisait votre dieu de pacotille depuis 10ans faire disparaitre l’école au Gabon)mais pour le moment vous gagnez valablement votre place au sommet podium de la bêtise récurrente et pour longtemps !!!Bravos !

  5. moundounga dit :

    Bjr. Les gouverneurs, les gendarmes et autres quidams touchent cette primes et pourquoi pas les chasseurs, les orpailleurs et je ne sais quoi! vraiment un sacré pays de merde. en tout cas moi je suis pour la mesure

  6. Émane Mba dit :

    Beaucoup d agents de profession s autres que celle des enseignants reçoivent des primes énormes qui ne sont en rien comparables aux miettes que l on donne aux enseignants pour Les vacations, on les appelle astreintes, fonds communs, primes de responsabilités etc, ils les reçoivent sans fournir d effort supplémentaire par rapport à leur travail quotidien la bas y a beaucoup de milliards à économiser les enseignants devraient obtenir plus d augmentations pour l énorme travail qu ils abandonnent si vous pensez le contraire gardez vos enfants à la maison, puis faisons le bilan dans quelques années sur leur chances de réussite dans la vie

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW