La capitale gabonaise abrite du 12 au 16 novembre 2019, sa première édition de la fête de la Science sous le thème “Raconter la Science, imaginer l’avenir”. Cet événement inventif, attractif et ludique se propose aux curieux des sciences.

Le ministre en charge de la Culture Franck Nguema, l’ambassadeur de France au Gabon Philippe Autié, et les deux exposants : Véronique Vial et Pierre Amrouche, le 12 novembre. © Gabonreview

 

Visite des stands du village des sciences. © Gabonreview

Le ministre de la Culture, Franck Nguema, et l’ambassadeur de France au Gabon, Philippe Autié, ont lancé le 12 novembre, à l’Institut français du Gabon, les activités de fête de la Science, sous le thème : “Raconter la Science, imaginer l’avenir”, avec le slogan “à demain“.

Pendant quatre jours, les amoureux de la science pourront rencontrer au sein du village des sciences des scientifiques, découvrir le travail des chercheurs, partager des savoirs, explorer de nouvelles connaissances et s’interroger sur les grands enjeux du XXIe siècle, à travers des stands découverts, des projections en 3D en réalité virtuelle, des projections et des conférences-débats.

Le top de cette première édition au Gabon et 28e en France, a été donné dans le cadre du vernissage intitulé «de la terre aux étoiles». Selon le directeur délégué de l’IFG, Charles Le Gargasson, il s’agit d’un parcours imagé de plus d’une cinquantaine d’œuvres qui fait rêver, explorer des territoires inconnus et toucher de l’œil celles et ceux que l’on nomme «stars».

Ainsi, 39 photographies de l’artiste de Véronique Vial, un artiste de renom, sont exposées en sa présence : des paysages fantasmagoriques, des femmes berbères du désert du Hoggar en Algérie et des portraits de célébrités. En dehors de ces photographies figurent 16 dessins originaux et inédits du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, prêtés par l’expert d’art africain et écrivain Pierre Amrouche. Et pour rendre cette expérience unique, le Centre national d’études spatiales (CNES), l’Agence spatiale européenne (Esa) et l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) offrent à voir une quinzaine d’images satellites de l’espace et de la terre vue du ciel qui subliment et transportent l’immensité spatiale.

Expositions ouvertes du 13 au 16 novembre

La Fête de la Science propose de nombreux événements gratuits ouverts à tous les publics à travers deux musées virtuels, «Aux origines de la vie» et «Le balcon des sciences». Les stands «découverts» vont révéler les merveilles du CNES, de l’ESA, de l’Ageos et la démonstration de création sur imprimante 3D. Deux conférences sont prévues, la première sur Saint-Exupéry à Alger et la seconde sur Iroungou-Elarmekora, l’exploration d’une grotte sépulcrale au Gabon.

 
 

2 Commentaires

  1. ngomo dit :

    Cela à l ‘air vraiment très intéressant!!

  2. diogene dit :

    Quel rapport entre une photographe de vedettes de la médiacratie, un collectionneur d’art africain et les sciences ?
    Sans doute pour faire naitre des vocations de photographes des scientifiques célèbres et des collectionneurs d’art scientifiques…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW